Loading...
You are here:  Home  >  Actualit茅s  >  Current Article

Alg茅rie : des informations alarmantes sur une prochaine chute brutale du r茅gime

By   /   24 avril 2013  /   No Comments

Us air forces  en d茅ploiement dans les bases am茅ricaines de l'Andalousie

Us air forces en d茅ploiement dans les bases am茅ricaines de l’Andalousie

Par Sami SHERIF

De nombreuses sources d’information rapportent que la base Mor贸n de la Frontera聽situ茅e 脿 la province de聽S茅ville聽en聽Andalousie聽en Espagne,聽connait un聽remue-m茅nage depuis presque une semaine. Selon ces sources, un nombre consid茅rable de聽marines; dont聽un聽demi-millier d鈥櫭﹍茅ments des forces sp茅ciales,聽sont d茅j脿 arriv茅s dans cette base suivis par un escadron de huit avions de combat US. Le but pour les am茅ricains est de se pr茅parer pour pouvoir faire face 脿 une chute聽irr茅versible聽du r茅gime en Alg茅rie, et ce, dans les semaines qui viennent. De l’avis d’un observateur averti, les聽500 marines聽auront en principe pour mission d鈥檃ssurer la聽s茅curit茅聽des quelques聽ressortissants am茅ricains en Alg茅rie聽ainsi que du聽personnel diplomatique US, et聽d鈥檕p茅rer leur 茅vacuation du pays.

Ces derniers jours, nombre d’observateurs, confirment que ce d茅ploiement de force d鈥檃ppoint am茅ricaine, est destin茅 脿 une 茅ventuelle intervention en Alg茅rie, o霉 des signes avant-coureurs d’un聽聽chaos g茅n茅ralis茅 se sont fait de plus en plus 聽sentir ces derniers mois. Les聽茅v茅nements qui ont eu lieu ces derni猫res semaines en Kabylie et 脿 Wargla dans le sud du pays, les scandales de d茅tournement 聽des deniers publics 脿 la Sonatrach et le projet de l’actuel Pr茅sident Bouteflika de se donner le moyen constitutionnel pour perp茅tuer son r猫gne en briguant un 4 猫me mandat, pourraient pr茅cipiter une 聽r茅volution populaire incontr么lable qui pourrait 锚tre l’expression d’un ras-le-bol 聽g茅n茅ralis茅.

Le quotidien londonien d’expression arabe 芦聽Al Qods Al Arabi聽禄 qui a rapport茅 l’information, a annonc茅 il y a quelques jours que聽la聽d茅cision du gouvernement espagnole 聽consistant 脿 autoriser les USA 脿 d茅ployer leurs forces, a du 锚tre d茅livr茅e plus vite que d’habitude. Il a fallu quelques jours seulement au chef de ce gouvernement pour聽transmettre son聽feu vert聽脿聽Washington,聽pour l’accomplissement de cette op茅ration聽requ茅rant l’urgence en raison de聽聽l鈥檌mminence聽du聽danger que repr茅sente la chute brutale d’un r茅gime chancelant.

Ces informations viennent relayer 聽les pr茅visions annonc茅es derni猫rement 聽par Bruce Riedel, un ex-conseiller pr茅sidentiel am茅ricain, ayant servi sous quatre聽pr茅sidents. Cet observateur consid茅r茅 comme l’un des聽experts am茅ricains, les plus en vue dans les questions du terrorisme, de la聽s茅curit茅聽et de la聽politique au moyen orient avait annonc茅 que聽l鈥橝lg茅rie聽conna卯trait une explosion de r茅volte populaire聽qui viendrait 脿 bout de la聽dictature militaire聽en place. Ce sp茅cialiste de la r茅gion arabe,聽avait en effet d茅clar茅 聽lors d鈥檜ne conf茅rence donn茅e en聽d茅cembre 2012, 聽脿 l’Institut Royal ELCano聽脿聽Madrid聽que : 芦l鈥橝lg茅rie souffre d鈥檜n r茅gime policier, sa soci茅t茅 est renferm茅e et point de volont茅 r茅formatrices chez les tenants du pouvoir, n鈥檈st 脿 l鈥檋orizon禄. Il avait ajout茅 que :聽芦les m锚mes conditions ayant conduit 脿 l鈥檈xplosion populaire en Egypte, sont r茅unies en Alg茅rie, une pression d茅mographique grandissante et mal聽ma卯tris茅e, une jeunesse au d茅sarroi, d茅sesp茅r茅e et l’absence totale de toute ouverture politique禄.

Bruce Riedel聽avait 聽averti le pouvoir alg茅rien en lui rappelant que 芦d茅penser des milliards de Dollars, pour acheter un silence provisoire du peuple, ne sera plus d鈥檃ucun effet dans un avenir proche禄.聽il conclut que聽le processus est enclench茅 et que le soul猫vement populaire g茅n茅ralis茅 arrivera sous peu.

Nombre de personnalit茅s alg茅riennes sont au courant de ces pr茅dilections et expriment de l’amertume 脿 cause du retard mis par le r茅gime pour s’auto-r茅former de l’int茅rieur 脿 fin d’茅chapper 脿 une intervention 茅trang猫re semblable 脿 celle qui a eu lieu en Libye et de se pr茅munir contre une聽r茅bellion聽similaire 脿 celle qui perdure en Syrie. Ils disent que leur pays est menac茅e de division en une multitudes d’entit茅s, menace dont le peuple alg茅rien n’est pas du tout conscient. 聽Pour eux, 聽les USA se pr茅parent pour une 茅ventuelle occupation de l’Alg茅rie, comme ils l’on fait pour la Libye o霉 ils viennent de d茅signer un g茅n茅ral comme gouverneur.

Que le peuple alg茅rien fr猫re se r茅veille, il est encore temps pour qu’il prenne conscience des faits avant coureurs qui se produisent 脿 pr茅sent. Les 茅v茅nements qui vont avoir lieu dans les prochaines semaines sont annonciateurs de beaucoup de surprises. La v茅rit茅 criante est que Ni Bouteflika qui a servi les USA pendant des ann茅es, ni les militaires alg茅riens qui ont achet茅 par des dizaines de milliards d’armes am茅ricaines ne pourront dissuader les USA de les d茅loger pour faire de leur pays une zone exclusive de leur contr么le en pr茅vision de la mont茅e d’autres puissances elles-m锚mes n茅cessiteuses de p茅trole et de gaz. Les USA sont port茅s de par leurs besoins de grande puissance ayant peur pour leur primaut茅 de tout contr么ler. Le peuple alg茅rien doit en 锚tre conscient, c’est par cette br猫che du probl猫me du Sahara marocain que les am茅ricains veulent s’introduire dans la r茅gion. Qu’il impose 脿 ses gouvernants de r茅gler ce probl猫me le plut么t possible pour au moins il sera tranquille sur son flanc ouest!

Nous publions ci-dessous un article d’un 聽observateur alg茅rien 聽tr猫s averti dont l’analyse et les conclusions viennent r茅conforter les pr茅dilections ainsi que les informations urgentes annonc茅es plus haut.

Comment ne voit-on pas que le r茅gime est sur le point de s’effondrer ?

Djamaledine BENCHENOUF

Djamaledine BENCHENOUF

Par聽Djamaledine BENCHENOUF (de 芦聽Soleil d’Alg茅rie聽禄)

Il ne fait aucun doute, sauf dans l’esprit de pr茅tendus observateurs imbus de leurs pi猫tres capacit茅s 脿 discerner le jour de la nuit, que le r茅gime alg茅rien est en fin de ressources, qu’il vit ses derniers moments.

Oh, bien s没r, il ne fait pas de doute qu’il pr茅sume lui-m锚me de ses propres forces, et qu’il parvient 脿 tromper les observateurs les plus perspicaces, parce qu’il dispose du moyen essentiel qui prodigue le pouvoir, et le renforce. L’argent ! Oui, en effet, il dispose de moyens financiers immenses, tout 脿 fait disproportionn茅s, et qu’il ne parvient m锚me plus 脿 g茅rer. Des moyens qui le d茅passent, qui lui ont permis de faire de tout un pays une sorte de foire聽permanente聽 o霉 toutes les outrances sont permises, o霉 la d茅bauche la plus d茅brid茅e est devenue une r猫gle de vie, une fa莽on d’锚tre. Cet argent est une manne inesp茅r茅e, qui lui est tomb茅e dans le giron, sans qu’il n’ait le moindre effort 脿 d茅ployer. Une fortune qui s’茅l猫ve 脿 mille milliards de dollars amass茅s en une douzaine d’ann茅es, au cours de ces trois mandants successifs d’un Chef d’Etat frapp茅 de m茅galomanie, qui aurait tant voulu laisser 脿 la post茅rit茅, le nom de聽Bouteflika le Magnifique, si tant est qu’il suffit d’une subite, et massive, augmentation des prix des hydrocarbures, pour faire peser sur l’histoire, l’ombre聽immens茅ment聽allong茅e d’un nabot, aussi bref de taille puisse-t-il 锚tre.

Le r茅gime alg茅rien est moribond. Ses deux composantes essentielles agonisent et se meurent聽inexorablement, 聽l’une de s茅nilit茅, et l’autre de ses propres turpitudes.

La premi猫re, qui se d茅clame depuis peu sous le titre tonitruant, et quelque peu ringard, de聽clan pr茅sidentiel, et qui se trouve 锚tre l’avatar le plus r茅aliste d’une association h茅t茅roclite de malfaiteurs en tout genre, faite de bric et de broc, d’un peu de MALG, d’un reste d’Etat-Major, d’un zeste de Boumedienisme, d’une ombre de panarabisme, et d’un gros 茅tron de r茅gionalisme ouest de l’ouest, est juste un club de vieillards qui se shootent 脿 lakwada, dont ils sont abondamment gav茅s. Leur seule b茅quille, et leur unique fauteuil roulant est l’argent dont ils disposent sans compter, et qu’ils offrent, sans compter aussi, 脿 des partenaires occidentaux qu’ils inondent de contrats aussi mirifiques qu’ils sont impudiques, et qui, pour cette raison, sont syst茅matiquement pass茅s sous silence. Ces forbans s茅niles, qui se fissurent et se l茅zardent, dont les vill茅giatures ne sont plus que des lits de cliniques de luxe, passent de corticoth茅rapies en bains de jouvence aussi cocasses, et aussi r茅volutionnaires, les uns que les autres, o霉 il est question d’injections d’茅tranges s茅rums, pour gagner quelques quarts-d’heures de vie suppl茅mentaires. Et lorsqu’ils trouvent un moment, en dehors de leurs traitements sophistiqu茅s, ces ruines ambulantes courent les Zaouias et autres gazan猫tes. Ils baisent les mains de gourous parfum茅s 脿 l’ambre et au musc, qui leur promettent des prolongations du match, et des baraka miraculeuses. Cette composante du r茅gime alg茅rien, celle qui en occupe le centre en ce moment, est sur le point de mourir de la propre logique qui la porte, parce qu’elle ne sait pas se聽r茅g茅n茅rer聽 parce qu’elle n’a jamais envisag茅 transmettre le pouvoir, et encore moins le partager. Aujourd’hui, m锚me le benjamin de cette assembl茅e de vieillards, le propre fr猫re du Chef de l’Etat, dont il 茅tait pr茅vu de faire l’h茅ritier dynastique, qui est pourtant relativement jeune, n’en est pas moins un croulant 脿 sa mani猫re, autant sous le poids des fortunes incommensurables qu’il a subtilis茅es au peuple alg茅rien, que par le virus qui lui ronge le聽c艙ur, celui de la s茅nilit茅 de聽c艙ur聽 celle qui pourrit l’锚tre profond, et qui en fait une moisissure envahissante, incapable de pouvoir prosp茅rer, si ce n’est sur la vie de son propre environnement.

L’autre partie du r茅gime est celle du DRS triomphant. Cette force n茅e 脿 la faveur d’un viol de la volont茅 populaire, lorsque le processus聽茅lectoral聽a 茅t茅 violemment interrompu, dans un bain de sang, et dans une atroce guerre contre les civils, plus de douze ann茅es durant, quasiment 脿 huis-clos, et avec la complicit茅 active d’un occident qui a compris que les soudards brutaux qui avaient pris le pouvoir, par la violence et le complot, 茅taient ses meilleurs alli茅s, apr猫s avoir 茅t茅 ses meilleurs agents. Ces g茅n茅raux qui ont 茅t茅 tout ce que l’on voudra, sauf des hommes d’honneur, et qui sont tout ce qu’on voudra, sauf des gens intelligents, ont eu le temps de s’enrichir, de s’embourgeoiser, de faire des hadjs et des omras, entre deux partouzes, et surtout de se d茅multiplier. Aujourd’hui, ils ne sont plus une dizaine, mais plusieurs dizaines. Tous multimilliardaires, voraces et insatiables, 聽rendus fous par la proximit茅 de capitaux que personne ne peut imaginer. Au point o霉 tous n’ont plus qu’un seul et m锚me objectif: Etre des milliardaires en dollars. Et c’est cela qui les pr茅cipite vers l’in茅luctable sabordage. Ils sont comme ces phal猫nes irr茅sistiblement attir茅s vers la flamme qui les flambera comme un papier 脿 cigarette. Ils savent pourtant qu’ils sont dans聽l鈥櫯搃l聽du cyclone, que les printemps des peuples tournoient autour d’eux, et que l’immense clameur du peuple alg茅rien qui se ramasse dans des poitrines oppress茅s, ne manquera pas de d茅clencher l’in茅luctable orage. Le聽souffle聽d茅vastateur! Mais ils ne peuvent s’emp锚cher de creuser leur propre tombe, en se livrant des guerres implacables, les uns contre les autres, en exposant leurs propres d茅bauches dans leurs journaux respectifs, en se聽tra卯nant聽les uns les autres dans le seul terrain qui leur soit naturel, la bauge bourbeuse de la honte et de la rapine. Et c’est ainsi qu’ils tracent, eux-m锚mes, le chemin de boue qui conduira le peuple alg茅rien 脿 les voir sous leur v茅ritable jour. Tels qu’ils sont. Tels qu’ils ont toujours 茅t茅. Ces sauveurs de la R茅publique, qui tuaient de la main droite, pendant que la gauche fouillait dans la poche du pays.

Et c’est ainsi que l’un et l’autre clan sont vou茅s au pilori de l’histoire. C’est ainsi qu’ils seront eux-m锚mes les propres artisans de leur propre 茅limination, et c’est ainsi qu’ils s’en iront, par des聽茅gouts聽invisibles, qui se trouvent sous leurs propres pieds, et qui les aspirent聽goul没ment聽 Parce que la mati猫re revient toujours 脿 son essence premi猫re.

Dans quelques ann茅es, si le peuple alg茅rien n’est pas gomm茅 par les forces mauvaises qui l’ont d茅vast茅, d茅natur茅, et qui sont sur le point de le faire聽dispara卯tre, on parlera de ces gens comme d’un mauvais souvenir. Comme d’un moment malheureux d’une vie, faite de bons et de mauvais passages. Mais de ces gens, comme des poux qu’on peut avoir connu dans sa vie, il ne restera que le souvenir d’une聽d茅sagr茅able聽d茅mangeaison.

DB

    Print       Email
  • Published: 9 ans ago on 24 avril 2013
  • By:
  • Last Modified: avril 28, 2013 @ 11:14
  • Filed Under: Actualit茅s, Maghreb

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publi茅e. Les champs obligatoires sont indiqu茅s avec *

You might also like...

Les probl猫mes entre le Maroc et l’Algerie datent de l’茅poque des Idrissides

Read More →