Loading...
You are here:  Home  >  Actualités  >  Moyen-orient  >  Current Article

Palestine occupée : les accords d’Oslo ne sont plus valables selon Abbas, un rapprochement avec Hamas est prévisible

By   /   19 septembre 2012  /   No Comments

Signés en 1993 après moult tractations qui s’étaient prolongées durant des mois, les accord d’Oslo n’ont pu être appliquer en intégralité pendant toutes ces 18 ans qui se sont écoulées depuis lors. La cause en est le refus d’Israël de stopper sa machine d’occupation des terres palestiniennes et leur confiscation pour y loger des nouveaux immigrants sionistes venus d’ailleurs.

Tirant les conclusions qui s’imposent à ce propos, le président palestinien Mahmoud Abbas aurait suggéré ce week-end d’annuler les accords d’Oslo avec Israël. Un membre du comité exécutif de l’OLP, Wassel Abou Youssef, a indiqué que M. Abbas avait émis l’idée d’«annuler les accords d’Oslo ainsi que les arrangements économiques et de sécurité qui leur sont associés», et ce, lors d’une réunion de la direction palestinienne qui a eu lieu samedi et dimanche. Abou Youssef a indiqué que « les membres de la direction palestinienne avaient des avis partagés sur la question, et il a été décidé de reporter la décision à ce sujet à la prochaine réunion de la direction palestinienne », qui doit se tenir après le retour de M. Abbas de l’Assemblée générale de l’ONU à New York. Selon Abou Youssef, « c’est la première fois que la direction palestinienne met sur la table le sujet des accords d’Oslo depuis qu’ils ont été signés en 1993 ».

Il y a dix jours, l’Autorité palestinienne a demandé à Israël de renégocier le protocole de Paris régissant leurs relations économiques, en raison de la grogne sociale dans les territoires palestiniens. Signé le 29 avril 1994 à Paris, après les accords d’autonomie d’Oslo, ce protocole accorde une liberté économique limitée aux Palestiniens.

Cette proposition ne manquera pas d’être bien reçue par Hamas et les autres composantes de la résistance palestinienne qui ne voient dans ces accords qu’une perte de temps prolongeant légalement les souffrances du peuple palestinien. Ainsi les négociations pour la réconciliation entre les factions de la résistance et l’autorité palestinienne pourront bien être reprises dès que la proposition d’annuler ces accords sera effective. L’Europe et les USA et nombre de pays dans le monde, surtout les pays arabes pro-occidentaux seront mis dans une situation délicate.

    Print       Email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You might also like...

Le grand jeu pour rester Président a vie en dépit de la volonté populaire

Read More →