Loading...
You are here:  Home  >  Actualit茅s  >  Current Article

Alg茅rie : Bruits de bottes et chuintements de babouches…

By   /   2 mars 2014  /   No Comments

 

Djamaledine Bouchenouf

Djamaledine Bouchenouf

Par Djamaldine BENCHENOUF

Un Pr茅sident qui a fait trois mandats successifs, apr猫s un viol de la Constitution. Il avait subi un grave accident c茅r茅bral, qui l’a priv茅 de ses facult茅s cognitives, et m锚me de son discernement. Tout a 茅t茅 fait pour ne pas cacher son 茅tat, pour que tout le monde le voit dans une situation path茅tique. Il ne s’est pas publiquement exprim茅 depuis deux ans. Il ne reconnait m锚me pas sa propre famille. Il est pourtant impos茅 au peuple alg茅rien pour un quatri猫me mandat. Comme si une force tapie 脿 l’ombre du pouvoir avait mis en place un bien 茅trange sc茅nario.

A y penser s茅rieusement, cette histoire de 4eme mandat de Bouteflika n’est pas seulement un incroyable聽m茅pris pour tout un peuple, elle est surtout une d茅marche r茅solument suicidaire, de tout un r茅gime, qui avait pourtant toute latitude pour faire 茅lire qui il veut, comme cela a toujours 茅t茅 le cas depuis l’ind茅pendance du pays.

Bouteflika s'茅tonnant qu'on le porte encore candidat pour une ultime fois

Bouteflika s’茅tonnant qu’on l’ait port茅 聽candidat pour une ultime fois!

C’est pourquoi je reste dubitatif, face 脿 cette annonce d’un 4 猫me mandat. On aurait voulu cr茅er une situation, pour pouvoir recourir 脿 un rem猫de cheval, qu鈥檕n ne s鈥檡 prendrait pas autrement.

C’est bien pour cela que des doutes lancinants me taraudent, et que j’en arrive presqu’脿 toucher du doigt le complot qui se dandine au pas de l’oie, dans ses gros rangers.

Si nous ne parvenions pas 脿 voir la grosse farce, c’est qu’elle 茅tait cousue de haubans fluo. Elle 茅tait tellement 茅vidente qu’elle en est devenue aveuglante. A plus forte raison que ceux qui sont cens茅s 茅clairer notre lanterne ne jouent qu鈥櫭 nous faire des tours de passe-passe.

Le clan pr茅sidentiel n鈥檃 pas le choix聽!

Oui, il ne fait pas de doute que le clan de Sa茂d Bouteflika, y compris certains parmi les pontes militaires qui fraient dans le marigot, n’a pas eu d’autre choix que de se jeter 脿 l’eau, lest茅 d’une vieille locomotive qui ne sifflera plus jamais.

Et je dirais m锚me plus, que qualifier cette hallucinante initiative de suicidaire reste en de莽a de ce qui risque d’advenir 脿 ce pays, de l’explosion 脿 fragmentation qui

G茅neraux alg茅riens

G茅neraux alg茅riens

pourrait lui advenir, si rien n鈥檈st entrepris pour y rem茅dier de fa莽on l茅gale.

Oui, ce clan, ou pour 锚tre plus pr茅cis, cette mafiocratie, ne pouvait pas s’offrir le luxe, qu’elle aurait vraiment souhait茅 pourtant, de rendre la cl茅 du coffre, et d’aller jouir tranquilou jouir du fruit de ses fructueuses rapines聽!

Oui, il n’aurait pas demand茅 mieux, puisque le butin amass茅 est tellement prodigieux qu鈥檌l ne serait m锚me pas entam茅 d’ici quatre ou cinq g茅n茅rations聽!

Leur gros probl猫me 茅tait qu’ils 茅taient faits comme des rats, sans aucune autre issue pour se d茅biner en douce, que de tomber dans les griffes de tous ceux qui les attendent au tournant, une foule de fauves, sans compter tous leurs propres pique-assiettes, qui seront les premiers 脿 leur tomber dessus, parce chez ces clients-l脿, c’est 芦聽le roi est mort, 脿 mort ceux qui n’ont pas su garder son pouvoir聽禄.

Le clan r茅gnant sait, sans l’ombre d’un doute, que cette fois-ci ne sera pas une travers茅e dor茅e sur tranche, d’un d茅sert climatis茅. Il sait que ce sera une implacable mise 脿 mort, qu’il sera jet茅 en p芒ture aux foules versatiles, et que les plus acharn茅s dans son lynchage seront ceux qui entrent en transes aujourd’hui, quand ils acclament le grand malade, l’homme dont nul femme n’a enfant茅 de pareil. Ils le savent, parce qu’ils l’ont d茅j脿 茅prouv茅.

Charybde聽?

La grande 茅nigme est comment et pourquoi les patrons de l’arm茅e ont accept茅 de soutenir ce clan dans une d茅marche aussi outranci猫re, de se mettre la m锚me corde au cou, lest茅e de la m锚me locomotive r茅form茅e聽?

Deux hypoth猫ses s鈥檕ffrent 脿 nous, sans place pour une quelconque autre.

La premi猫re est qu鈥檌ls ont 茅t茅 somm茅s, de marcher dans cette bien 茅trange martingale, perdante-perdante, et qu’ils n’ont pas la possibilit茅 de l鈥檌njonction qui leur aurait 茅t茅 faite, parce que la main qui les agite pourrait leur couper le sifflet. Ils tra卯nent trop de casseroles, et leurs secrets ne seront bien gard茅s que s鈥檌ls sont dociles et laborieux聽.

La seconde est qu鈥檌ls sont eux-m锚mes derri猫re une toile d’araign茅e de soie, qu’ils tissent de leurs gros doigts de soudards, pour y prendre la mouche qui tape 脿 toutes les vitres, et finir de tout avoir entre leurs pattes venues.

Scylla聽?

Dans la premi猫re hypoth猫se, cela voudrait dure que la force extranationale qui anime la sc猫ne a d茅cid茅 de聽syrianniser聽l’Alg茅rie, peut-锚tre m锚me de l’isoler du Sahara utile, et d’en jeter le Tell dans une logique d’茅clatement. Cela voudrait dure que l’app茅tit venant en mangeant, une certaine strat茅gie 茅conomique, coupl茅e 脿 des vis茅es h茅g茅moniques de reconfiguration de la r茅gion, il aurait sembl茅 tr猫s opportun, en les circonstances, de renouer avec un pass茅, qu’on croyait r茅volu, d’imp茅rator, qui redessine les fronti猫res de son empire, pou pouvoir mettre en place des tailles plus profitables 脿 sa manne. Une Alg茅rie avec un Sahara aussi riche, et un Nord de rois fain茅ants, m锚me pas capables de g茅rer une 茅picerie. 脟a ne pouvait que donner des id茅es 脿 des gloutons rest茅s sur leur faim, malgr茅 les ripailles qui leur ont 茅t茅 servies avec une servilit茅 qui ne pouvait qu’appeler au m茅pris, puis 脿 l’avidit茅 sans frein.

Dans la seconde hypoth猫se,聽des g茅n茅raux alg茅riens, embusqu茅s dans le clan pr茅sidentiel ont pi茅g茅 celui-ci, pour l鈥檈ncourager 脿 lancer l鈥檌nitiative d鈥檜n 4eme mandat, pour un homme incapable de prononcer une seule phrase audible et intelligible. Ils savaient que le clan jouait sa survie, et qu鈥檌l se laisserait prendre au pi猫ge, pour sauver sa peau. Ainsi, ils installeraient un climat insurrectionnel, comme ils savent si bien le faire, qu鈥檌ls sauront attiser, avec l鈥檃rt consomm茅 de la manipulation qui est le leur.

Puis, ils feraient relayer par leurs caisses de r茅sonance l鈥檌d茅e que seule l鈥檃rm茅e pouvait d茅sormais sortir le pays de cette inextricable 茅cheveau. Et l脿, dans leur costume de sauveurs de la r茅publique, qu鈥檌ls auraient ressorti du placard, ils arriveraient dare-dare, mont茅s sur leurs 茅tincelants destriers russes de la 8eme Division blind茅e, pour quadriller le pays, et prodiguer leur bienfaisant arbitrage.

La martingale se transformerait alors en gagnant-gagnant, puisque non seulement ils pourraient 茅vacuer des associ茅s compromettants, mais que surtout, ils auraient barre sur la suite des 茅v茅nements. Il ne leur resterait plus qu鈥櫭 d茅signer le futur pr茅sident 茅lu, comme ils l鈥檕nt toujours fait, et tout rentrerait dans l鈥檕rdre, sans qu鈥欌檌ls soient inqui茅t茅s le moins du monde, pour un sac auquel ils ont pourtant tr猫s largement contribu茅.

Une soci茅t茅 orpheline d鈥櫭﹍ites, truff茅e de garde-chiourmes聽!

M锚me la donne inconnue de l鈥檌slamisme, qui pourrait g茅n茅rer des effets pervers pour eux, ne pourrait que les conforter dans leur fine combine, puisqu鈥檌ls deviendraient encore plus indispensable, autant pour ceux qui poussent des cris d鈥檕rfraie d猫s qu鈥檌ls entendent un chuintement de babouches que pour ceux de l鈥檃utre c么t茅 de la mer qui ont d茅j脿 茅prouv茅 avec satisfaction leur comp茅tence de tueurs d鈥檌slamistes. Autant dire qu鈥檜n retour des islamistes 脿 la faveur de troubles ne ferait que servir les ma卯tres du jeu, quels qu鈥檌ls soient. Soit pour cautionne la pr茅sence de la junte sur le tableau de bord, soit pour acc茅l茅rer un 茅ventuel processus de chaos contr么l茅.

Les appels 脿 l鈥檌ntervention de l鈥檃rm茅e, lanc茅s par des personnalit茅s politiques alg茅riennes, et le bouillonnement de la soci茅t茅 dite civile contre cette perspective du 4eme mandat tombent pile-poil avec ce qui semble 锚tre une savante orchestration.

La meilleure preuve en est que l鈥橝lg茅rie aurait tr猫s pu faire l鈥櫭ヽonomie de toutes ces veill茅es d鈥檃rmes, et de聽toutes ces gesticulations politiciennes. Il aurait juste fallu exiger du Conseil Constitutionnel qu鈥檌l ent茅rine les proc茅dures d鈥檈mp锚chement, comme le lui pr茅conise la constitution du pays. Mais cela aurait gripp茅 la machine 脿 renouveler, encore et toujours, la mainmise du m锚me r茅gime, sur le m锚me pouvoir, depuis que le pays est ind茅pendant. C鈥檈st bien pour cela, malgr茅 l鈥櫭﹖at de sant茅 plus que d茅faillant du pr茅sident, et malgr茅 une clameur publique qui confine 脿 l鈥櫭﹎eute, aucune personnalit茅 politique n鈥檃 茅voqu茅 le cas de forfaiture commis par le Conseil Constitutionnel, qui semble avoir 茅t茅 dissuad茅, par les m锚mes, de faire ce que ses pr茅rogatives lui commandent. Dans une soci茅t茅 qui se distingue par une totale absence d鈥櫭﹍ites intellectuelles, o霉 les partis qui activent mangent tous au r芒telier du r茅gime, o霉 les intellectuels sont aux abonn茅s absents, o霉 le plus gros syndicat du pays est devenu une association de boustifailleurs, o霉 la presse est perfus茅e en manne publicitaire selon son z猫le, c鈥檈st le sahara politique. En l鈥檈space de quinze ann茅es, le r茅gime a dilapid茅 plus de 700 milliards de dollars, pour transformer le pays en un immense bazar, pour se m茅nager des alli茅s naturels par millions, pour quadriller le pays de forces s茅curitaires pl茅thoriques, c鈥檈st le d茅sert de la politique et du civisme. C鈥檈st la jingle en folie, et 脿 chacun pour soi聽!

C鈥檈st bien pour cela que les marionnettistes jouent sur du velours. La machine est lanc茅e聽! Plus rien ne l鈥檃rr锚tera聽!

Djamaldine Benchenouf

    Print       Email
  • Published: 8 ans ago on 2 mars 2014
  • By:
  • Last Modified: mars 2, 2014 @ 3:06
  • Filed Under: Actualit茅s, Maghreb

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publi茅e. Les champs obligatoires sont indiqu茅s avec *

You might also like...

Les probl猫mes entre le Maroc et l’Algerie datent de l’茅poque des Idrissides

Read More →