Loading...
You are here:  Home  >  Actualités  >  Current Article

Maroc : une 3ème affaire de chauffard voulant se soustraire à la justice, une épreuve de crédibilité et d’indépendance pour le système juridique marocain

By   /   24 octobre 2013  /   1 Comment

Après les péripéties rocambolesques qu’avait connues l’affaire tout à fait particulière dite “affaire Bennani”, (voir notre article sur le lien https://www.jwek.com/2013/03/maroc-laffaire-de-laccident-meurtrier-de-casablanca-revele-des-dysfonctionnements-graves-dans-ladministration/),ce jeune ingénieur marocain de San Fransisco qui avait perdu sa maman et sa sœur (médecin de formation) par la faute d’un jeune chauffard de 19 ans à Casablanca et d’où ce dernier était sorti sans grande réprimande (2 mois de prison seulement!), après l’autre affaire d’accident de la circulation,celle de Mehdi Bouzidi,  qui fut percuté  de plein fouet par une voiture dont le conducteur ne s’était même pas arrêté pour s’enquérir sur l’état de sa victime pour appeler les secours et se conformer à la loi, affaire qui traîne encore devant les tribunaux (voir notre article sur le lien https://www.jwek.com/2013/05/maroc-une-autre-affaire-de-chauffard-voulant-se-soustraire-a-la-justice/), une autre affaire d’accident gravissime de circulation augure d’être elle aussi un examen sérieux pour le déroulement de la justice dans notre pays, car la victime se trouve depuis le 31 aout, date dudit accident plongée dans un comal profond alors que le chauffard qui en était la cause demeure étrangement en liberté sans faire l’objet d’une arrestation immédiates comme le prévoit la loi. C’est l’affaire du Professeur de médecine Amina Balafrej, Chef du seul  Service de Diabétologie Pédiatrique du pays.

Tout en souhaitons pour la victime un prompte rétablissement, nous publions ci-dessous la lettre écrite par la fille du Pr Nabyl Lahlou (époux de la victime) où elle s’explique sur les circonstances de l’accident ayant condamné sa maman à un coma profond et sur les suites qu’a connu jusqu’à maintenant cette affaire qui risque elle aussi, de mettre à rude épreuve une administration et une justice qui à mainte reprises ont donné d’elles-mêmes des images de systèmes entachés de nombreux dysfonctionnements…

Sami Shérif

Le Professeur Amina Balafrej, la victime de l'accident

Le Professeur Amina Balafrej, la victime de l’accident

« Le 19 septembre 2013, pendant que je prenais part à la première manifestation de solidarité, exigeant la libération d’Ali Anouzla, un ami s’approcha de moi pour m’annoncer que le professeur Amina Balafrej était plongée dans le coma, suite à un accident de la route. Je n’ai donc appris la terrible et inimaginable nouvelle de cet accident de la route qui eut lieu le 31 août, que le 19 septembre.

Cet accident criminel, provoqué en plein périmètre urbain de la ville de Rabat où la vitesse est limitée entre 40 et 60 km/heure, montre l’échec, cuisant et total, de toutes ces inefficaces politiques contre les violence routières et son hécatombe, parce que basées, seulement et uniquement, sur le matraquage publicitaire à coup de spots publicitaires qui ont coûté, pour leurs réalisations souvent nulle set inefficaces, la peau des fesses.

Le véritable remède pour réduire l’hécatombe, c’est sévir et punir par la loi, par l’emprisonnement, les chauffards assassins et criminels, à l’image de ce conducteur, dont a été victime le professeur Amina Balafrej, plongée dans le coma depuis le 31 août 2013.

A lire cet émouvant texte que la fille du professeur Amina Balafrej, envoie par inter net aux hommes et aux femmes, épris de Justice, nous ne pouvons, nous autres , hommes et femmes, épris de Justice et du sens de la Justice que demander que Justice soit faite et que le chauffeur assassin, quelle que soit la classe sociale à la quelle il appartient et quel que soit le grade de son père dans la nomenclature de l’Etat, soit jugé et sévèrement puni pour l’accident « mortel » qu’il a commis. »

Rabat le 16 septembre 2013 Nabyl lahlou

Voici l’appel pathétique et déchirant de la fille du Professeur Amina BALAFREJ 

« Le 31/08/2013, ma mère, Amina Balafrej, Professeur de médecine, Chef du service de diabétologie pédiatrique de l’hôpital des enfants de Rabat, a été percutée au volant de sa voiture par un jeune, sur une artère principale de la ville dont la vitesse est limitée à 60 km/h. La nature et la violence du choc subi par ma mère indiquent que le jeune circulait à une grande vitesse et à contre sens, et était donc en totale infraction au code de la route.

Pourtant, l’agresseur en question a été immédiatement pris en charge, pendant que ma mère a d’abord été abandonnée sur le trottoir avant d’être emmenée et enregistrée sous X (!) aux urgences de l’hôpital Avicenne dans une salle dite de déchoquage, sans réelle prise en charge pendant plusieurs heures. Ses papiers d’identité n’ont pas été examinés (bien que présents dans son sac), son téléphone éteint et sa famille pas prévenue. Nous n’avions donc aucun moyen de la localiser ni de la secourir pendant plus de 5 précieuses heures qui auraient pu lui sauver la vie et lui épargner le coma profond dans lequel elle se trouve actuellement.

Ma mère a sacrifié sa vie pour son pays, pour soigner gratuitement des milliers d’enfants d’origine modeste. Elle a créée le premier service de diabétologie pédiatrique du pays, elle était en train d’ouvrir le premier centre pour enfants diabétiques du pays.

Le responsable lui est indemne et libre. Pire, aucun juge n’a été assigné à l’affaire, aucun dossier monté par les policiers. Nous avons du nous battre des semaines pour avoir les noms des personnes impliquées.

Nous sollicitons votre aide pour qu’un juge soit assigné, qu’une enquête exemplaire soit menée et que le responsable soit jugé d’une peine exemplaire.

 Jeudi 17 Octobre 2013 – 00:37

Nabyl lahlou

    Print       Email
  • Published: 8 ans ago on 24 octobre 2013
  • By:
  • Last Modified: octobre 25, 2013 @ 1:55
  • Filed Under: Actualités, Maghreb

1 Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You might also like...

LE MYTHE DE L’IDENTITÉ ARABO-MUSULMANE

Read More →