Loading...
You are here:  Home  >  Actualités  >  Current Article

Libye : les tueurs de l’ambassadeur américain seraient les mêmes que ceux qui avaient liquidé le général Abdel Fatah Younès

By   /   13 septembre 2012  /   No Comments

Par Sami SHERIF

Rappelons-nous des conditions de l’assassinat du général Abdel Fatah Younès dans ce lieu -même où s’est produite l’attaque du consulat américain. Un commando  de barbus habillés en islamistes s’était présenté au bureau de l’intéressé et l’avait pris comme otage et puis l’avait liquidé de sang froid. Les corps d’Abdel Fatah Younès et de ceux des militaires qui se trouvaient avec lui n’ont pas été retrouvés. Selon le président du CNT, ils auraient été emportés par les tueurs. On ignore  l’heure et l’endroit de l’assassinat. Jusqu’à maintenant, aucune piste n’a permis de remonter jusqu’au tueurs du dernier officier supérieur de la révolution nassériste de 1969. Les commanditaires du crime demeurent aussi dans l’ombre. Qui avait intérêt à se débarrasser de ce général  connu pour être un virulent ennemi d’Israël? L’affaire s’est produite entre deux visites de BHL à Benghazi. Celui-ci est un notoire sioniste au service du MOSAD, un Sayanim qui veut même faire de la philosophie un art de la guerre au profit des tenants de sa « terre promise »!

BHL et sa troupe en Libye

Des informations circulent d’ores et déjà sur sa création de groupuscules de « jihadidtes » en Irak avec comme noyaux durs, des agents du MOSAD parlant couramment l’arabe et jonglant avec des formules jihadistes tout en ne se distinguant guère par leurs aspects de leurs compagnons arabes. Ne serait-il pas mêlé à la confection de ce film ? Ne serait-il pas et derrière lui le MOSAD, l’instigateur de cette attaque du consulat américain à Benghazi ? Israël avait dans le passé recouru à des méthodes de ce genre. En 1973, durant les hostilités avec l’Egypte, elle avait fait couler un destroyer américain au large de la côte égyptienne loin du Sinaï qu’il occupait encore, et ce, pour dresser directement les américains contre l’armée de ce pays.

Aujourd’hui, l’attaque perpétrée contre le consulat américain en Libye et la mort des diplomates us qui s’en est suivie pourraient bien être le fait du MOSAD avec un Bernard Henri Lévy comme agent de liaison. Ce dernier n’a pas cessé depuis un certain temps de faire de la publicité en sous mains et  à travers son entourage (surtout par la bouche d’un certain Alexandre Adler, un franco-israelien se disant historien, un sioniste convaincu) pour un projet de création de trois Etats à la place de l’actuelle Libye : la cyrillique (Benghazi et tout l’Est, la Tripolitaine à l’Ouest et l’Etat de Sabha au Sud. La récente attaque viserait à amener les USA à faire fléchir leur  position pour qu’elle soit favorable au projet cher aux sionistes, celui de diviser la Libye en trois Etats et amener du même coup les américains à renforcer leur  présence dans ce pays  pour que les agents du MOSAD puissent y travailler en ce sens et en toute tranquillité, comme ils l’avaient fait en Irak au temps de l’occupation américaine directe de ce pays.

Sami Shérif

    Print       Email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You might also like...

Les problèmes entre le Maroc et l’Algerie datent de l’époque des Idrissides

Read More →