Loading...
You are here:  Home  >  Actualités  >  Current Article

Tunisie : 4 arrêtations et déjà la reconstitution du crime causant la mort de Chokri Belaid, vient d’avoir lieu

By   /   26 février 2013  /   1 Comment

Tueurs du leader Chokri Belaid

Tueurs du leader Chokri Belaid

Selon le site Maghrebemergent.com, une source policière a affirmé à à l’agence AFP  qu’un homme soupçonné d’avoir assassiné l’opposant Chokri Belaïd et son complice présumé ont été arrêtés ce lundi. Il s’agit selon cette même source de deux militants très actifs de la mouvance salafiste.  cette double arrestation aurait été permise  par les indications contenues dans le témoignage d’une femme, témoin des faits, qui a été placée sous haute protection policière.

Cette information est venu au moment où la piste algérienne évoquée par un avocat de la famille Chokri Belaid, commence à à être tenue pour être plausible. Les autorité algériennes qui s’en défendent devront être très satisfaits du cours qu’ont prise les investigation à propos de cet assassinat politique.

La presse tunisienne qui a répertorié une dépêche de l’AFP, indique que le tueur présumé est un artisan de 31 ans spécialisé dans les meubles en aluminium et a été arrêté à Carthage ( banlieue nord de Tunis ). Son complice est soupçonné d’être le motard qui a permis la fuite du tireur le matin du 6 février après que Chokri Belaïd a été abattu à bout portant à la sortie de son domicile au quartier El-Menzah à Tunis.

Le tueur est un militant très actif  au sein de la Ligue de Protection de la Révolution ( LPR, une milice violente proche du parti islamiste Ennahdha au pouvoir ) du Kram,  banlieue nord de la capitale Tunis ).

Deux autres complices viennent d’être arrêtés ce matin. Les investigations facilitées par une caméra vidéo filmant les conditions de la circulation près de l’immeuble du défunt,  ont abouti à l’identification du véhicule ayant servi à la surveillance des déplacements de feu Chokri Belaid par les tueurs.

Cette après-midi-même, une reconstitution du crime devant l’immeuble où il avait eu lieu, a été  réalisée sous une surveillance très étroite des services de sécurité.

La Ligue de Protection de la Révolution, proche d’Ennahda, qui est qualifiée dans nombre de milieux politiques de terroriste, a été accusée à de multiple reprises par l’opposition d’orchestrer des attaques contre des opposants ou des associations pour les intimider. Ses militants ont lynché à mort de Lotfi Nagdh, représentant du parti d’opposition Nidaa Tounes à Tatoutine  ainsi que de l’attaque qui a visé le siège de la centrale syndicale UGTT le 4 décembre 2012.

Le site nawaat.com affirme que deux de ses  journalistes d’investigation sont parvenus à des informations impliquant le mouvement islamiste Ennahda  dans cet assassinat crapuleux. Mais hier soir le ministre nahdhaoui de l’agriculture,  Mohamed Ben Salem et n’a pas hésité à  défendre corps et âme les milices criminelles LPR sur le plateau d’Attounoussia Tv. Interrogé sur la nature des liens que  Habib Ellouz, cadre du parti islamiste Ennahdha  entretenait le nommé Kamel El-iifi, soupçonné par les dits journalistes d’investigation d’être derrière l’assassinat du militant de l’opposition Chokri Belaïd, Mr. Mohamed Ben Salem a juré ,en bon islamiste , que Ellouz et El-iifi ne se connaissent même pas. Mais quand on lui a montré deux photos où les deux personnes se saluaient par les mains, il s’est montré tout à fait embarrassé. Aujourd’hui des sites tunisiens publient une vidéo où apparaissent les deux personnes sur la même tribune d’un meeting d’Ennahda. Décidément, il sera très difficile pour Ennahda de se défendre quant à ses liens avec les tueurs.

 Sami Shérif

    Print       Email
  • Published: 9 ans ago on 26 février 2013
  • By:
  • Last Modified: février 27, 2013 @ 2:32
  • Filed Under: Actualités, Maghreb

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You might also like...

LE MYTHE DE L’IDENTITÉ ARABO-MUSULMANE

Read More →