Loading...
You are here:  Home  >  Actualités  >  Current Article

Maroc : En réaction au film islamophobe “Innocence of Muslims” Manifestation et arrestations à Casablanca

By   /   14 septembre 2012  /   No Comments

Par Chahid BENDRISS

L’ombre de l’attaque du consulat de Benghazi planait hier sur le boulevard Moulay Youssef de Casablanca où 200 à 300 jeunes avaient pris, via facebook, rendez-vous à 15h00 près du consulat des Etats-Unis, pour protester contre le film islamophobe “Innocence of Muslims” (L’Innocence des musulmans). Des échauffourées entre les manifestants et l’important service d’ordre mobilisé ont conduit à l’arrestation de quelques uns d’entre eux.

Mobilisés à travers le site facebook, 200 à 300 Casablancais, des jeunes pour la plupart d’après notre reporter sur place, se sont retrouvés hier mercredi à Casablanca afin d’exprimer leur colère face au film produit par un homme d’affaires israélo-américain, “Innocence of Muslims”, qui insulte délibérément l’Islam et son Prophète, et dont la bande-annonce en anglais est disponible depuis juillet sur YouTube.

Les manifestants tenus à distance respectable du consulat, ont demandé le départ de l’ambassadeur et ont fustigé le président américain Barack Obama. Ils ont trouvé sur place un imposant dispositif sécuritaire protégeant le bâtiment du consulat, où le drapeau américain était déjà en berne en signe de deuil.

En effet, le film, qui est posté depuis quelques semaines sur internet, a provoqué la colère dans de nombreux pays, de l’Afghanistan à l’Egypte en passant par la Tunisie et la Libye, où le consulat américain de la ville de Benghazi a carrément été attaqué à la roquette, tuant quatre Américains dont l’ambassadeur en Libye.

Arrivés à 15h00, les manifestants se sont dispersés vers 18h00. Ils ont accompagné les slogans anti-américains de lancer de bouteilles d’eau contre les forces qui protégeaient le bâtiment du consulat, puis les ont remplacés par des jets de pierres qui ont blessé des représentants de l’ordre. Une dizaine de manifestants ont alors été immédiatement arrêtés.

“Défendre le Prophète” : interrogés par notre reporter à propos des éventuelles organisations qui ont appelé à la contestation, les manifestants étaient unanimes pour affirmer qu’ils étaient là pour “défendre le Prophète”.

Aucun communiqué officiel d’une quelconque organisation n’avait par ailleurs été émis pour appeler à cette manifestation. Certaines pages de facebook, réputées appartenir à des activistes d’Al Adl Wal Ihsane ont par contre bien relayé l’information sur l’heure, le jour et le lieu du rassemblement projeté.

À Tunis également hier, la police a procédé à des tirs de gaz lacrymogène pour disperser plusieurs centaines de manifestants réunis devant l’ambassade des Etats-Unis pour dénoncer ce film jugé offensant envers l’Islam.

Une attaque grossière contre l’Islam. Le long métrage incriminé, “Innocence of Muslims”, est une attaque grossière, haineuse et ironique contre l’Islam. “Insulter les croyances de 1,5 milliard de personnes et blesser leurs sentiments légitimes est un crime”, a ainsi observé la présidence afghane.

La publicité faite autour du film, notamment les propos de son réalisateur et producteur, Sam Bacile, un promoteur immobilier israélo-américain de 54 ans, qui a affirmé au Wall Street Journal que l’islam était “un cancer”, ont fini par enflammer la rue dans les pays musulmans.

Ignoré aux Etats-Unis, le film a été largement visionné dans le monde arabe où une version traduite a circulé ces derniers jours sur Twitter.

Chahid Bendriss

    Print       Email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You might also like...

LE MYTHE DE L’IDENTITÉ ARABO-MUSULMANE

Read More →