Loading...
You are here:  Home  >  Non class茅  >  Current Article

Syrie : l’impossible victoire des ennemis du r茅gime

By   /   24 ao没t 2012  /   No Comments

Par Ghaleb KANDIL

Les derniers d茅veloppements, en Syrie, ont apport茅 une s茅rie d鈥檌ndices importants qui auront des cons茅quences d茅cisives sur le cours de la guerre mondiale men茅e par les 脡tats-Unis, pour聽 d茅truire ce pays. Contrairement aux informations et aux impressions des strat猫ges am茅ricains et de leurs complices europ茅ens et arabes, v茅hicul茅es par des centaines de m茅dias (presse, audiovisuel, et 茅lectronique) engag茅s dans la bataille, les escadrons de la mort, les mercenaires et les groupes takfiristes achemin茅s de toutes les r茅gions du monde, ont essuy茅 un cuisant revers dans les combats. Pourtant, les responsables turcs et leurs alli茅s qataris et saoudiens avaient promis, comme ils l鈥檃vaient d茅j脿 fait l鈥檃nn茅e derni猫re 脿 la m锚me 茅poque, que le mois du ramadan verrait la chute du r茅gime r茅sistant en Syrie. Ces illusions se sont encore une fois dissip茅es sur les champs de batailles, o霉 les bandes arm茅es ont laiss茅 des milliers de morts, de bless茅s et de prisonniers. En effet, l鈥檕ffensive g茅n茅rale lanc茅e par les extr茅mistes contre Damas s鈥檈st sold茅e, de l鈥檃veu m锚me des m茅dias occidentaux, par des pertes 茅normes. La force compos茅e de mercenaires locaux et de jihadistes du monde entier a 茅t茅 litt茅ralement an茅antie par l鈥檃rm茅e syrienne qui pourchasse les rescap茅s dans la campagne de la capitale. Des tonnes d鈥檃rmes ont 茅t茅 saisies et une lourde infrastructure a 茅t茅 d茅truite et d茅mantel茅e. Il faudra des mois pour reconstruire une聽telle capacit茅 de nuisance鈥 s鈥檌ls y parviennent. L鈥檌ssue de la bataille d鈥橝lep est d茅sormais connue.

Les extr茅mistes tombent par milliers devant l鈥檃vanc茅e m茅thodique de l鈥檃rm茅e, qui a quasiment r茅ussi 脿 rompre les lignes de ravitaillement des mercenaires venus des camps d鈥檈ntra卯nement dirig茅s par la CIA en Turquie. Les bandes arm茅es ne parviennent plus 脿 acheminer des renforts dans la ville qu鈥檃u prix de pertes 茅normes. Leurs colonnes motoris茅es faites de 4脳4 茅quip茅s de mitrailleuses lourdes, offertes par leurs sponsors r茅gionaux, avancent 脿 d茅couvert sous le feu des h茅licopt猫res et des chasseurs de l鈥檃rm茅e, et tombent dans les embuscades tendues par les unit茅s d鈥櫭﹍ite, infiltr茅es derri猫re les lignes ennemies. Selon des experts, le tiers des extr茅mistes est compos茅 de jihadistes venus du Maghreb arabe, de Libye, du Golfe, d鈥橝fghanistan, du Pakistan et de Tch茅tch茅nie. Le directeur des renseignements de l鈥橴nion europ茅enne, le Fran莽ais Patrice Bergamini, a reconnu (dans une interview accord茅e vendredi 17 ao没t au quotidien libanais Al Akhbar) l鈥檌mportance du r么le jou茅 par les jihadistes dans le conflit syrien et souligne que l鈥檕pinion publique occidentale est d茅sormais consciente du danger qu鈥檌ls repr茅sentent. Il est clair que le nettoyage par l鈥檃rm茅e syrienne de la ville d鈥橝lep et de sa campagne n鈥檈st plus qu鈥檜ne question de temps. Les cuisant revers subis par les bandes arm茅es partout en Syrie montrent que l鈥橝rm茅e arabe syrienne, b芒tie sur de solides bases id茅ologiques, a tr猫s vite assimil茅 les le莽ons de la guerre et a d茅velopp茅 des strat茅gies de contre-gu茅rilla urbaines et rurales, qui lui ont permis d鈥檃ss茅ner des coups durs aux extr茅mistes, en d茅pit des 茅normes moyens militaires, mat茅riels, financiers et m茅diatiques, mis g茅n茅reusement 脿 leur disposition par une coalition de plusieurs dizaines de pays. Sans oublier les sanctions adopt茅es contre le peuple et l鈥櫭塼at syriens, en dehors du cadre des Nations unies. Il est 茅galement important, pour comprendre et deviner l鈥櫭﹙olution de la situation, d鈥檃nalyser l鈥櫭﹖at d鈥檈sprit du peuple syrien. Sans un authentique appui populaire 鈥揵ien 茅videmment occult茅 par les m茅dias occidentaux- le pr茅sident Bachar el-Assad et son arm茅e n鈥檃uraient pas pu r茅sister et repousser cette offensive. Ce soutien populaire est d没 脿 trois facteurs : une majorit茅 de Syriens sont conscients que leur pays est la cible d鈥檜n complot visant 脿 vassaliser la Syrie pour l鈥檌nclure dans le camp occidentalo-imp茅rialiste et, par cons茅quent, la supprimer de toutes les 茅quations r茅gionales. Alors que ces quatre derni猫res d茅cennies, la Syrie 茅tait au c艙ur de ces rapports de force et rien ne pouvait se faire au Moyen-Orient sans elle. Ces larges franges de la population sont attach茅es 脿 l鈥檌nd茅pendance politique de leur pays et sont pr锚tes 脿 combattre pour la d茅fendre. Cela explique que des milliers de jeunes gens se portent volontaires pour rejoindre les rangs de l鈥檃rm茅e.

Pages: 1 2

    Print       Email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publi茅e. Les champs obligatoires sont indiqu茅s avec *

You might also like...

Le grand jeu pour rester Pr茅sident a vie en d茅pit de la volont茅 populaire

Read More →