Loading...
You are here:  Home  >  Actualit茅s  >  Current Article

Maroc: le Colonel en retraite Mohamed Mellouki se demande s’il ne faudrait pas destituer Abdelilah Benkirane ?

By   /   10 juin 2012  /   No Comments

J鈥檃i longuement h茅sit茅 脿 茅crire cette page, parce que je voulais me convaincre que la raison qui me l鈥檃 inspir茅e pouvait r茅sulter d鈥檜n simple lapsus qui ne m茅ritait pas d鈥檈n faire des vagues. Mais avec le temps, je d茅couvris qu鈥檈lle 茅tait, au contraire, moralement et politiquement condamnable et constituait dans la nouvelle phase constitutionnelle qu鈥檈ntame le Maroc une premi猫re atteinte 脿 la coh茅sion sociale et une insulte 脿 l鈥檌ntelligence et 脿 la dignit茅 marocaines.

En accusant les la茂cs de pactiser avec le diable, le chef du gouvernement Abdelilah Benkirane a us茅 d鈥檜ne rh茅torique id茅ologique dangereuse : d鈥檜n c么t茅, il y a le PJD et ses islamistes et de l鈥檃utre les ennemis du PJD. Une telle sentence puise, 脿 d茅faut de parti unique, dans une pens茅e unique sous-tendant un r茅f茅rentiel sectaire que l鈥檕n croyait aboli, 脿 jamais, du discours politique.聽Qu鈥檃urait 茅t茅 sa r茅action si du temps qu鈥檌l 茅tait de l鈥檃utre c么t茅 de la sc猫ne gouvernementale, il avait 茅t茅 trait茅 de la sorte ?

Interview茅 par une certaine presse, il n鈥檃 pas trouv茅 mieux, pour 茅vacuer sa bourde 脿 moindres frais, que de r茅torquer qu鈥檌l ne visait aucune personne pr茅cise. Cette 茅chappatoire est encore plus grave que la faute parce que si personne n鈥櫭﹖ait r茅ellement vis茅 cela supposerait que 芦聽quiconque se sent morveux se mouche聽禄.

Que Benkirane s鈥檈n tienne 脿 sa volont茅 de mettre de l鈥檕rdre dans le g芒chis dans lequel v茅g猫te le pays pratiquement sur tous les plans, c鈥檈st tout 脿 son honneur. Le pays a certes besoin d鈥檜n chef de gouvernement d茅cid茅, s茅rieux et honn锚te, mais qui se cantonne dans son r么le d鈥檋omme d鈥橢tat, avec ses avantages et ses inconv茅nients, et ne se prend pas, d猫s lors, pour un Ayatollah s鈥檃djugeant le droit d鈥檌ncarner la conscience nationale et de jeter l鈥檃nath猫me sur ses adversaires politiques.

Que dire, alors, d鈥橢rdogan que Benkirane n鈥檃 pas manqu茅 tout r茅cemment d鈥檈ncenser et glorifier ? N鈥檃ssume-t-il pas en toute conscience sa foi musulmane, sa 聽tendance 聽islamiste 聽et 聽la d茅fense 聽de la 聽la茂cit茅 de 聽l鈥橢tat ? N鈥檃-t-il pas incit茅, 脿 leur grand dam certes, les Fr猫res 茅gyptiens et les islamistes tunisiens et libyens 脿 suivre l鈥檈xemple turc ? Avec quel diable a-t-il, lui, pactis茅 ?

Je ne connais pas les effectifs encart茅s dans le PJD. En faisant preuve d鈥檜ne extr锚me g茅n茅rosit茅, je ne pense pas qu鈥檌ls d茅passent 200.000 芒mes entre militants et sympathisants ; par contre, je sais que ce parti a obtenu aux derni猫res L茅gislatives cinq 脿 six fois plus de voix qu鈥檌l en compte r茅ellement, et donc s没rement venues en majorit茅 de cette masse la茂que que diabolise Benkirane.

Alors avec quel diable cette masse a-t-elle pactis茅 en votant pour le PJD ? Et pourquoi Benkirane a-t-il accept茅 dans son cabinet des ministres notoirement connus pour leur la茂cit茅 et m锚me leur aversion pour les islamistes ? Qui a pactis茅 avec qui ? Ou, alors, y a-t-il un diable halal et un autre haram?聽Faudrait-il rappeler 脿 M. Benkirane deux v茅rit茅s essentielles :

– La 1猫re est que l鈥櫭ヾification du Maroc moderne, post-ind茅pendance, a 茅t茅 en grande partie l鈥櫯搖vre de la茂cs ; elle avait commenc茅e en 1956 quand Benkirane avait 脿 peine deux ans ; et parmi cette 艙uvre, celle institutionnelle qui ne manque pas de tares, certes, et dont il n鈥檃 d茅couvert les bienfaits que tardivement en 1996.

– La 2猫me est que sans ce la茂c de Driss Basri, bon gr茅, mal gr茅 mentor du MUR et, donc, du futur PJD, il est fort probable que Benkirane et consorts n鈥檃uraient jamais franchi la porte du MPDC et ne seraient pas l脿 o霉 ils sont actuellement.

– 脌 ces deux v茅rit茅s, j鈥檃jouterai que si nous savions tous qu鈥櫭 l鈥櫭﹑oque ce parti 茅tait politiquement, et au plan national, une coquille vide, le journal Al Ousboue vient de publier dans son n掳 684 鈥損age 4 鈥揹u 15 mars 2012, sous la plume de Radad Al A芒kbani, une grave r茅v茅lation selon laquelle secr猫tement, et s没rement 脿 l鈥檌nsu m锚me de Driss Basri bien bern茅 donc par El Khatib, le MPDC n鈥櫭﹖ait rien moins qu鈥檜ne filiale des Fr猫res musulmans, c鈥檈st 脿 dire la repr茅sentation d鈥檜ne organisation politico-spirituelle 茅trang猫re, interdite au Maroc.

Reste 脿 savoir si Benkirane savait ! La question est pos茅e !
Marocaines et Marocains, nonobstant ce dernier aspect qui ne manquerait s没rement pas de r茅percussions ult茅rieures, les propos de Benkirane ne r茅sultent pas d鈥檜n d茅rapage verbal. L鈥檋omme ma卯trise bien sa pens茅e ; et 脿 moins qu鈥檌l ne consente 脿 pr茅senter ses excuses 脿 la Nation, je vous proposerais de r茅fl茅chir 脿 sa destitution pour pr茅venir que des Gouvernants, aux dehors trompeurs, paternes et sympathiques, puissent 锚tre tent茅s d鈥櫭﹙oluer en apprentis dictateurs ou guides de conscience parce qu鈥檌ls n鈥檃uront pas 茅t茅 arr锚t茅s 脿 temps dans leur ambition du pouvoir, qu鈥檌ls nous auront pris pour des 芦 canards sauvages 禄 et que nous aurions, de notre c么t茅, accept茅 ou donn茅 l鈥檌mpression de l鈥櫭猼re.

Le Colonel en retraite, Mohamed Mellouki

    Print       Email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publi茅e. Les champs obligatoires sont indiqu茅s avec *

You might also like...

Les probl猫mes entre le Maroc et l’Algerie datent de l’茅poque des Idrissides

Read More →