, ,

Le film revient sur une page de l’histoire récente et sanglante de l’Algérie

Le Repenti de Merzak Allouache à «La Quinzaine des Réalisateurs» Par Hassan Gherab

La 44e édition de la «Quinzaine des réalisateurs» qui se déroulera du 16 au 27 mai prochain dans le cadre du 65e Festival international du film de Cannes, se présente avec une programmation éclectique dans laquelle le film algéro-français El taaïb (le Repenti) du cinéaste algérien Merzak Allouache a trouvé une place. C’est même le seul représentant du continent africain.
Le long métrage écrit et réalisé par Allouache dont la projection est prévue le 19 mai prochain à 13h et 18h revient sur une page de l’histoire récente et sanglante de l’Algérie. Dans la région des Hauts-plateaux où les groupes terroristes continuent à semer la terreur, Rachid, un jeune jihadiste, décide de quitter ses anciens compagnons et de revenir à son ancienne vie dans son village, parmi les siens. Pour bénéficier des dispositions de la loi sur «la concorde nationale», il doit se rendre aux forces de l’ordre et restituer son arme. Dès lors, il est amnistié et devient un «repenti». Mais si «la concorde nationale» le réconcilie avec la loi, elle ne peut cependant effacer les crimes, le sang et les horribles images des massacres d’innocents.
Rachid est désormais engagé dans un voyage sans issue où se mêlent violences, secrets et manipulations.Le Repenti concourra aux côtés de 18 autres films qui représenteront 17 pays (Uruguay, France, Corée du Sud, Chine, Belgique, Luxembourg, Mexique, Inde, Argentine, Espagne, Brésil, Chili, Etats-Unis, Suisse, Royaume -Uni et Iran). C’est cette diversité qui donne à la «Quinzaine des réalisateurs» son cachet éclectique auquel le nouveau délégué-général, Edouard Waintrop, qui a promis «un autre cinéma», tient beaucoup, en plus de la qualité évidemment. Créée en mai 1968, la Quinzaine des réalisateurs est organisée par la Société des réalisateurs de films et est complètement indépendante du Festival, ce qui lui permet de se soustraire aux pressions du marché et de l’industrie cinématographiques et à M. Waintrop de faire son «un autre cinéma» en toute liberté.Le long métrage de Merzak Allouache ne sera toutefois pas le seul africain à Cannes. La chaîne de télévision TV5Monde qui a soutenu sa production et l’accompagne à Cannes, en fait autant avec un autre film franco-sénégalais, la Pirogue.
Réalisé par Moussa Touré, d’après une histoire originale d’Abasse Ndione, la Pirogue est en sélection officielle dans la section «Un certain Regard» et sera projeté le 20 mai prochain à 11h.  Le film traite de l’émigration clandestine à travers un village de pêcheurs dans la grande banlieue de Dakar, d’où partent de nombreuses pirogues chargées de candidats à l’émigration clandestine. Ces esquifs se lancent sur les vagues pour une traversée souvent meurtrière au terme de laquelle, s’ils s’en sortent, vont débarquer leurs voyageurs sur les côtes des îles Canaries en territoire espagnol. Baye Laye est capitaine d’une pirogue de pêche, il connaît la mer. Il ne veut pas partir, mais il n’a pas le choix. Il devra conduire 30 hommes en Espagne. Ils ne se comprennent pas tous, certain n’ont jamais vu la mer et personne ne sait ce qui l’attend.
TV5Monde précise que parmi les 250 films diffusés chaque année par la chaîne de télévision, certains bénéficient d’un soutien à la production par la chaîne qui sélectionne 3 à 5 œuvres par an pour soutenir la production et l’exportation cinématographique francophone. La sélection, sur scénario, s’établit à partir de critères d’excellence de l’écriture et de concordance avec la ligne éditoriale de la chaîne. TV5Monde accompagne ensuite les films dont elle a soutenu la production à travers leur présence dans les festivals partout dans le monde, la sortie en salles en France et à l’international (avec un appui particulier à l’export), la sortie DVD, la diffusion sur la chaîne… A préciser que TV5Monde est l’un des principaux réseaux mondiaux de télévision. C’est la seule chaîne généraliste conçue pour une diffusion mondiale, diffusant exclusivement des programmes d’expression originale française, et compte 9 signaux régionalisés distincts. Plus de 220 millions de foyers reçoivent cette chaîne dans 200 pays et territoires. La «galaxie média global» de TV5Monde compte 8 millions de visites chaque mois… De quoi assurer une large diffusion et promotion pour les productions cinématographiques élues.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Dialogues avec les toiles de Shafic Abboud, le grand artiste libanais

Ces femmes libanaises qui font vivre leurs villages