, ,

Algérie : l’heure est à la générosité à l’égard de l’étranger !

Algérie Petrole1Le gouvernement algérien a annoncé avoir procédé depuis 2010 à l’annulation des dettes, d’un montant global supérieur à 902 millions de dollars, qu’il détenait sur quatorze pays membres de l’Union africaine (UA).

Plusieurs pays africains de l’UA n’auront pas à rembourser leur dû envers l’Algérie. La décision d’annuler leur dette cumulée depuis 2010, de près de 902 millions de dollars a été annoncée mercredi par le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Amar Belani. « Ce geste concret d’entraide s’inscrit dans le cadre de la solidarité africaine et illustre la volonté politique du gouvernement algérien d’assumer pleinement son engagement en faveur de la promotion économique et sociale du continent », a-t-il expliqué.

Cette mesure, annoncée à l’occasion de la célébration du cinquantenaire de la création en 1963 de l’Organisation de l’unité africaine (OUA), devenue depuis l’UA, a bénéficié au Bénin, au Burkina Faso, au Congo, à l’Ethiopie, à la Guinée, à la Guinée Bissau, à la Mauritanie, au Mali, au Mozambique, au Niger, à Sao Tomé et Principe, au Sénégal, aux Seychelles et à la Tanzanie, a précisé Amar Belani dans une déclaration à l’APS.

L’an dernier, une enquête du quotidien El Watan avait révélé que l’Algérie avait déjà annulé la dette de 10 pays qui représentait environ 3 milliards de dollars à cette époque. Cette fois-ci l’Etat algérien assume ce geste à l’égard de ces 14 pays, qu’elle a engagé sans contrepartie.

APS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Polisario : encore une humiliation pour le chef des séparatistes

La variété et la qualité française au service des agriculteurs