Loading...
You are here:  Home  >  Actualit茅s  >  Current Article

CCG : les monarchies du Golfe consacrent leur alliance objective avec l’ennemi sioniste en condamnant le Hezbollah

By   /   3 juin 2013  /   No Comments

R茅union du CCG le 2 juin 脿 Djeda en Arabie Saoudite

R茅union du CCG le 2 juin 脿 Djeddah en Arabie Saoudite

Par Sami SHERIF

Un pas de plus est franchi par les monarchies du Golf vers la cons茅cration de leur alliance latente et objective avec l’ennemi sioniste. Lors d’une r茅union des Ministres des Affaires Etrang猫res des six pays du du Conseil de Coop茅ration du Golf, 聽qui s’est tenue samedi 聽2 juin 2013聽脿 Djeddah en Arabie Saoudite, ces 聽monarchies 聽ont 聽condamn茅 le聽Hezbollah chiite libanais pour son intervention aux c么t茅s de l’arm茅e syrienne contre les insurg茅s. Elle ont annonc茅 聽qu’elles envisageraient de 聽prendre聽聽芦聽des mesures contre ses int茅r锚ts聽禄 dans l’ensemble de leurs territoires.

Mr. Ziyani, qui s’exprimait lors d’une conf茅rence de presse juste 脿 la fin des travaux de cette r茅union, a affirm茅 qu’聽芦聽il a 茅t茅 d茅cid茅 d’envisager de prendre聽des mesures contre les int茅r锚ts du Hezbollah dans les pays du Conseil de coop茅ration du Golfe (CCG)聽禄, sans toutefois pr茅ciser聽la nature des mesures 脿 prendre聽ou des int茅r锚ts du Hezbollah dans les riches monarchies p茅troli猫res du Golfe.

Quant 脿 lui, 聽Mr.聽Ghanem al-Bouainain,聽聽ministre d’Etat bahre茂ni aux Affaires Etrang猫res聽聽dont le pays assure la pr茅sidence du CCG, a d茅clar茅 聽脿 propos du Hezbollah 聽que聽芦聽c’est une organisation terroriste (…) pour les pays du CCG聽禄, mais pour le placersur la liste des groupes terroristes du CCG, il va falloir selon lui, attendre de r茅pondre 脿 certaines questions juridiques et techniques n茅cessitant d’锚tre profond茅ment analys茅es.

Mr.聽Ghanem avait plaid茅 d猫s l’ouverture des travaux de la r茅union, en faveur d’ une聽芦聽action commune聽禄聽des monarchies du CCG afin de聽mettre fin 脿 ce qu’il avait consid茅r茅e comme 芦聽agressions contre le peuple syrien聽禄.聽Ces propos聽comportaient une insinuation directe 脿 l’Iran et au Hizbollah, principaux soutiens du r茅gime de Bachar al-Assad, qui聽芦聽interviennent aujourd’hui par les armes dans la crise syrienne聽禄.

Leur communiqu茅 final lu par Mr. Ziyani lors de cette conf茅rence de presse, 聽stigmatise聽芦聽la flagrante immixtion du Hezbollah en Syrie聽禄聽et appelle 聽芦聽脿 la neutralit茅 du Liban聽dans les combats en Syrie聽禄. Il a par ailleurs r茅it茅r茅 le soutien des pays du CCG 聽脿 la Coalition de l’opposition syrienne.

Les d茅clarations faites par nombre de responsables de cette organisation r茅gionale ainsi que le ton avec lequel fut r茅dig茅 le communiqu茅 final ne laissent aucun

Dinosaure qatari avec Olmerth

Chef de l’Etat qatari avec Olmerth

doute sur le positionnement de ces riches monarchies du c么t茅 des ennemis de la Syrie, en l’occurrence Isra毛l qui participe activement et d’une mani猫re r茅guli猫re par son aviation et ses groupes d’茅lites de saboteurs 脿 la destruction des installations civiles et militaires dans ce pays. M锚me le Koweit a pris ce positionnement alors que la Syrie du temps de Hafed Al Assad avait contribu茅 militairement 脿 chasser l’arm茅e irakienne de son territoire lors de la guerre de 1991.

Quant 脿 l’appel fait au Liban pour qu’il prennent une ferme position de neutralit茅 dans le conflit syrien (position qu’elles ne respectent gu猫re dans leur cas), il s’agit l脿 d’une v茅ritable injonction faite 脿 l’Etat libanais pour qu’il proc猫de imm茅diatement 脿 des mesures interdisant aux troupes du Hizbollah de passer la fronti猫re pour aller donner un coup de mains 脿 l’arm茅e syrienne dans sa lutte contre les rebelles dont presque les 3/4 sont des mercenaires venant justement des pays du Golf et d’autres pays arabes et musulmans. C’est presque 聽une guerre civile au Liban qu’illes souhaitent depuis bien longtemps et qu’elles 聽suscitent activement aujourd’hui.

D茅cid茅ment, ces p茅tro-monarchies s’alignent sans ombrage du c么t茅 d鈥橧sra毛l qui pousse depuis longtemps vers cette guerre civile et qui esp猫re une totale destruction de l’arm茅e syrienne et de ses capacit茅s. Elles aussi oeuvrent manifestement vers ce but ,comme elles l’avaient fait auparavant dans le cas irakien.

Sami Sh茅rif (Sources AFP)

    Print       Email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publi茅e. Les champs obligatoires sont indiqu茅s avec *

You might also like...

Les probl猫mes entre le Maroc et l’Algerie datent de l’茅poque des Idrissides

Read More →