, ,

Palestine occupée : Il y a 46 ans jour pour jour, la 2ième Nekba arabe, l’occident y était impliqué

Raids des aviations américaines, britannique sur l'Egypte naserienne
Raids des aviations américaines, britannique sur l’Egypte naserienne

Par Sami SHERIF

Lors de la guerre des Six Jours, il y a 46 ans jour pour jour, des avions militaires occidentaux avec des bannières israéliennes venant de l’Ouest, précisément des bases militaires occidentales en Libye, américaine  de Syrte et britannique de Benghazi, avaient tout détruit à leur passage sur l’Egypte. Les forces égyptiennes qui s’attendaient à des raides israéliens venant du nord et de l’Est, avaient été prises par surprise et ne pouvaient riposter au moment voulu. L’aviation des attaquants au nom de l’armée de l’aire israélienne avaient neutralisé l’aviation égyptienne anéantissant : aéroports militaires égyptiens avec leur arsenal d’avions, ponts stratégiques reliant les deux rives du Canal de Suez, et forces armées basées au Sinai. De l’aube jusqu’à 15h de l’après-midi, tout ce qui pourrait servir pour l’homme égyptien fut anéanti. Cette frappe réalisée avec un succès inégalé dans l’histoire des attaques aériennes et qui  était planifiée en toute urgence mais avec une absolue confidentialité entre les trois puissances, avait scellé  une fois pour toute l’issue  des hostilités. Il ne restait à Israël que de faire passer son rouleau compresseur sur ce qui restait de la troupe égyptienne complètement ruinée sur les routes du retour vers la zone du canal. Au bout de six jours seulement d’hostilités, l’Egypte, la Syrie qui lui aussi était mal menée par cette même aviation sur le Golan, la Jordanie qui avait perdu la Cis-Jordanie, avaient accepté un cessé le feu

Soldats sionistes sur l'esplanade de la mosquée du 3ème lieu saint de l'Islam à Al Qods
Soldats sionistes sur l’esplanade de la mosquée du 3ème lieu saint de l’Islam à Al Qods

des plus délicat. Une deuxième Nekba fut alors consommée par l’ensemble du monde arabe. C’était cette défaite qui avait décidé de ce qu’est actuellement le monde arabe !

Israël s’était emparée de nouveaux territoires : le Sinaï, le plateau du Golan, la bande de Gaza, la Cisjordanie et Jérusalem-est. Seul le Sinaï a été rétrocédé à l’Egypte après l’accord de paix que cette dernière avait été conclu avec Israel. Les autres territoires demeurent à ce jour sous occupation israélienne.  C’est pour célébrer la prise de la partie orientale de la ville (selon le calendrier juif), que des dizaines de milliers d’Israéliens ont défilé ce dimanche soir à Jérusalem jusqu’au Mur des lamentations, situé dans la vieille ville. Selon le correspondant de RFI,  Mr. Nicola Falez , « le défilé a été marqué par quelques incidents lorsque les participants ont traversé les quartiers peuplés de Palestiniens. Les forces d’occupation ont tenté de maintenir à distance la foule des marcheurs et quelques contre-manifestants, Palestiniens ou Israéliens de gauche ». D’après ce même correspondant, « il y a eu des invectives, des quolibets, des sifflets, des provocations, quelques insultes et, de temps à autre, un brusque mouvement de foule lorsque les forces de sécurité israéliennes repoussaient les contre-manifestants ». Les rapports émanant de Jérusalem parlent de dizaines d’arrestations.

Sami Shérif

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Maroc : c’est de la réponse à la situation crée par l’Istiklal que dépendra la démocratie

Vous m’aurez plus