Loading...
You are here:  Home  >  Actualit茅s  >  Current Article

Tunisie : le politologue Salem Benammar rend hommage 脿 feu Cheikh Mohamed Ramadhan Al Bouti, figure embl茅matique de l’islam progressiste.

By   /   24 mars 2013  /   No Comments

Feu Cheikh Mohamed Ramadhan al Bouti

Feu Cheikh Mohamed Ramadhan al Bouti

Par Salem BENAMMAR

La mort de Cheikh Mohamed Ramadhan al Bouti, paix 脿 son 芒me, est la mort d’un islam 脿 visage humain. Celui auquel les wahhabites m猫nent une v茅ritable croisade depuis une trentaine d’ann茅es, proclamant la Syrie comme une nouvelle terre du djihad.

En l’assassinant, on a assassin茅 l’une des figures les plus remarquables de l’islam du neutralisme politique, un islam humaniste, respectueux de la diversit茅 et du droit 脿 la diff茅rence. En le tuant, on a voulu 茅touffer la voix des promoteurs de l’islam des lumi猫res. Un islam rationalise et pragmatique, capable de s’adapter aux exigences du monde contemporain.

Cet islam contextualis茅, expression de la raison humaine, o霉 le sacr茅 n’a pas force de loi absolue et seul facteur d茅terminant des rapports sociaux et politiques.

Adepte d’un islam du libre-arbitre et des libert茅s humaines et politiques sans la main mise oppressante et 茅touffante de la foi sur la vie des hommes. Sa lecture novatrice et apais茅e de l’islam 脿 l’image de celle de Mohamed

Cheikh Al Kardaoui, th茅ologien du wahabisme

Cheikh Al Kardaoui, th茅ologien du wahabisme

Talbi, lui vaut d’锚tre l’ennemi 脿 abattre pour les musulmans sunnites adeptes de l’islam essentialiste tel que le promet Qaradhaoui, le pape du terrorisme fondamentaliste sunnite, et v茅ritable commanditaire de son meurtre.

Un homme mort pour ses id茅es, celle de la s茅paration des pouvoirs et d’un Etat libre du pouvoir religieux, appr茅ci茅 par la majorit茅 des syriens dans toutes ses composantes ethniques et religieuses pour son grand esprit de tol茅rance et sa grande honn锚tet茅 intellectuelle. Il 茅tait un exemple vivant de l’islam de paix et du bien-vivre ensemble. Par ce crime o霉 l’on a atteint les sommets de la barbarie humaine, on veut adresser un message 脿 des hommes comme Mohamed Talbi et tant d’autres qui se battent pour une autre voie possible de l’islam qui pr么nent la r茅 茅mergence d’un islam laiss茅 脿 l’abandon depuis la fin du mu’atazilas au XI 猫me si猫cle.

Sortir l’islam des textes essentialistes cher 脿 Tarek Ramadhan et le lib茅rer des contraintes dogmatiques inadapt茅es et apocryphes et historiographiques de l’islam. Un homme qui s’est battu toute sa vie pour illuminer l’islam par une pens茅e platonicienne, a 茅t茅 abattu par les tenants de l’islam du monde des t茅n猫bres, celui qu’on propage 脿 une vitesse-茅clair dans les pays arabes.

Les forces wahhabo-obscurantistes ont peut-锚tre tu茅s un homme. Mais elles n’ont ni tu茅 les vraies valeurs de l’islam qui l’irriguaient ni les id茅es avant-gardistes et modernistes qui le nourrissaient dont il n’茅tait jamais repues.

L’islam pacifiste, progressiste et r茅publicain qu’il incarnait continuera 脿 prosp茅rer tant qu’il y a des hommes comme lui et Mohamed Talbi.

Salem Benammar

    Print       Email
  • Published: 9 ans ago on 24 mars 2013
  • By:
  • Last Modified: mars 24, 2013 @ 3:08
  • Filed Under: Actualit茅s, Maghreb

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publi茅e. Les champs obligatoires sont indiqu茅s avec *

You might also like...

Les probl猫mes entre le Maroc et l’Algerie datent de l’茅poque des Idrissides

Read More →