, , ,

L’occident : pourquoi s’acharne – t – il sur nous?

Il se trouve que l’occident découvre des intérêts à nous traiter de la sorte en cette phase de de l’histoire. Il faudra se rappeler qu’après le 16 siècle, l’occident qui croyait que l’Islam présentait une menace contre lui (parce qu’il était jaloux de sa religiosité et avait mené des guerres dites de Croisades, qu’il n’avait pas gagnées d’ailleurs), avait repris l’Islam comme argument pour répondre à ses traditionalistes qui ne voulaient pas se défaire de leurs croyances religieuses orthodoxes et extrémistes (catholiques et protestantes). Ainsi, les penseurs européens allaient-ils prendre les idées musulmanes des arabes pour critiquer le fanatisme des chrétiens qui ne cessaient pas de se faire la guerre entre eux.

C’est ainsi qu’il y a eux les lettres persanes de Montesquieu et d’autres œuvres faisant l’éloge de cette pensée. Une fois que la question religieuse fut dépassée et que des nécessités objectives : économiques et sociales, s’étaient imposées (chômage des jeunes, et insuffisances des matières premières que l’industrie naissante demandait), l’occident avait viré vers la politique coloniale. C’est à ce moment qu’était apparue pour la deuxième fois pour l’occident la nécessité de combattre notre monde. Et depuis lors ça n’en finit pas. Le professeur A.Laroui dit en substance, que s’il faudrait chercher dans l’histoire une période pendant laquelle le monde musulman et l’occident étaient en symbiose, il faudrait la situer entre le 16 ème et le début du 19ème siècle, au moment où Victore Hugo avait fait une poésie où il faisait l’éloge de Mahomet. Vous trouverez sur www.jwek.com le texte intégrale de cette poésie.

A présent, nous représentons sur le plan de la géopolitique une zone de turbulence, en ce sens que nous sommes producteurs de richesses convoitées par des nations très puissantes : les nations occidentales et les nations de l’orient renaissant (Russie, Chine, Inde et la Perse). Nous sommes divisés et faibles. L’essentiel du combat entre ces nations se fera sur notre géographie. Nous continueront à subir les aléas de la géopolitique et de la faiblesse de notre volonté…! C’est dommage pour nous !
Pour que nous puissions nous ressaisir pour affronter ce sort des plus catastrophiques, ça va être très difficile pour nous. Il s’est passée une phase historique que nous n’avions pas pu saisir pour des questions objectives. Au moment de la bipolarité, si on avait opté pour le choix de l’union ça nous aurait servi à présent. Pour le moment nous ne pourrons rêvé d’un projet de ce genre. Nous resterons en marge, bien que nous seront toujours les producteurs des richesses convoitées. Avec la monté du berbérisme et de je ne sais pas encore quoi, l’avenir devient encore sombre. Le wahabisme est venu encore compliquer notre situation. Nous deviendront les juifs des pogromes du 18 ème et du 19 ème siècles…! C’est ainsi que parlait Zaratoustra!

Par Sami SHERIF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Libye : une tentative de domestiquer les milices extrémistes de Benghazi

Maroc : l’Istiklal attend son implosion après l’élection confirmée de Chabat comme Premier Secrétaire