, ,

Syrie : l’opposition est désormais à la défensive et cherche une issue suite à son échec militaire

Gatilov, vice ministre russe des Affaires Etrangères
Gatilov, vice ministre russe des Affaires Etrangères

Par Sami SHERIF

Contrairement à ce qu’avancent nombre de médias occidentaux et khaligis avec un tapage inhabituel, sur la situation en Syrie et sur l’éventualité pour les rebelles de parvenir aux sites de stockage des armes chimiques et biologiques détenues par l’armée nationale, les autorités syriennes semblent maîtriser les conditions pour les sécuriser. Ces autorités avaient promis auparavant à Moscou de mettre en œuvre tous les moyens nécessaires pour assurer la sécurité de leurs arsenaux d’armes chimiques, a déclaré le vice-ministre russe des Affaires étrangères Guennadi Gatilov.

« On nous a assuré que ces arsenaux étaient placés sous une surveillance rigoureuse et qu’à l’heure actuelle, il n’y avait aucun danger que quelque chose arrive [à ces armes] ou que la situation devienne hors de contrôle. Nous menons un travail très précis avec les autorités syriennes », a-t-il indiqué dans une interview publiée vendredi sur le site web officiel de la diplomatie russe.

Le vice-ministre a rappelé que l’opposition syrienne comptait parmi ses membres des terroristes, y compris d’Al-Qaïda, et que Moscou doutait que Washington contrôle suffisamment les forces d’opposition pour les empêcher de s’emparer des arsenaux d’armes chimiques syriens. M. Gatilov a affirmé que l’opposition syrienne a commencé à chercher une échappatoire à la confrontation militaire, ce qui crée un espoir d’une résolution pacifique du conflit. « Nous soutenons fortement cette initiative émanant de l’opposition syrienne », a affirmé le vice-ministre russe des Affaires étrangères Guennadi Gatilov. Il a signalé que le Comité de coordination nationale en Syrie (opposition syrienne) a proposé une initiative d’un accord pacifique formé de quatre clauses. Cette initiative peut être assimilée à la déclaration de Genève, en ce qui concerne l’arrêt immédiat des violences, la libération des détenus politiques et le commencement d’un dialogue national, a révélé le vice-ministre russe.

source: le site web officiel de la diplomatie russe

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Syrie : Robert Fisk qualifie “l’armée des rebelles” de “bande d’étrangers”!

“J’irai solitaire jusqu’à la mort…” Connaissez vous Isabelle Eberhardt (Genève, 1877 – Aïn Sefra – Algérie, 1904)