Loading...
You are here:  Home  >  Économie  >  Current Article

Maroc: Bombardier, le constructeur aéronautique canadien choisit le pays de l’arganier pour s’établir en Méditerrannée

By   /   7 juin 2012  /   No Comments

Selon les informations du magazine français L’Usine Nouvelle, reprises par le quotidien marocain yabiladi.com, le groupe aéronautique canadien Bombardier a déposé une demande d’agrément, le vendredi 1er juin, auprès des autorités marocaines pour s’installer dans la zone franche de Nouacer“, située à proximité de l’aéroport Mohammed V de Casablanca. Ce projet d’implantation de cette grande entreprise canadienne dans le Royaume, était en fait, annoncé dès novembre 2011

Les informations recueillies auprès des responsable de ce géant de l’aéronautique nord-américain prévoient que Bombardier investira la bagatelle de 200 millions de dollars US, contre 150 millions de dollars préalablement annoncée, avec à la clé la création de quelques 850 postes d’emploi de techniciens dans ce domaine. D’après le porte-parole de Bombardier Aéronautique, Haley Dunne, «dans un premier temps, l’usine Bombardier de Casablanca réalisera des composants et des structures simples comme les panneaux du plancher des avions». La préférence de Bombardier pour le Maroc pour produire des pièces et de structures complettes et pour éventuellement le montage d’avion, s’expliquerait suivant les observateurs, par nombre de facteurs parmi  lesquels l’on pourra énumérer : la stabilité politique, la proximité des marchés européen et africain et la disponibilité d’une main d’oeuvre qualifiée et moins chère…De fait, le Maroc a accumulé beaucoup d’atout pour servir ce type d’investissement, car il compte nombre d’entreprises qui produisent des composants pour l’industrie aéronautique, une école assez réputé en matière de formation de techniciens spécialisés dans ce type de construction et des avantages fiscaux inégalés ailleurs. Bonbardier sera ainsi exhonoré  d’impôt sur les société pendant les premières  cinq années et ne devra payer par la suite que 8,5 % sur son bénéfice net.

    Print       Email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You might also like...

Algérie : le pays renferment 20% des réserves mondiales de “terres rares”

Read More →