Loading...
You are here:  Home  >  脡conomie  >  Emploi  >  Current Article

Pr猫s de 30% des jeunes du Maroc sont au ch么mage, selon la Banque Mondiale

By   /   15 mai 2012  /   No Comments

Pr猫s de 30% des jeunes 芒g茅s de 15 脿 29 ans sont au ch么mage au Maroc, selon un rapport de la Banque mondiale (BM) rendu public lundi 脿 Rabat.

Les jeunes de cette cat茅gorie vivant dans les villes 芦聽se trouvent sans emploi ou ne fr茅quentent pas le syst猫me 茅ducatif聽禄, selon cette enqu锚te r茅alis茅e en 2011 dans le royaume par la BM aupr猫s de 2.883 jeunes.

Le Maroc compte plus de 32 millions d’habitants dont pr猫s de 11 millions sont 芒g茅s de 15 脿 35 ans.

Intitul茅 芦聽Promouvoir les opportunit茅s et la participation des jeunes au Maroc聽禄, le rapport recense les obstacles et propose des solutions.

芦聽Les jeunes au Maroc sont pleins d’id茅es et tiennent 脿 contribuer au d茅veloppement de la soci茅t茅聽禄, a d茅clar茅 Gloria La Cava, sp茅cialiste des sciences sociales 脿 la BM et directrice de l’茅quipe ayant r茅dig茅 ce rapport.

Selon cette derni猫re, cit茅e par un communiqu茅 de la BM, les jeunes ont 茅t茅 pourtant 芦聽exclus des opportunit茅s, n’ont pas b茅n茅fici茅 d’une d茅cennie de croissance 茅conomique et n’ont qu’une voix tr猫s limit茅e dans le processus de prise de d茅cisions聽禄.

Les programmes 芦聽actuels de lutte contre le ch么mage des jeunes se caract茅risent par des dysfonctionnements (…), sachant que la majorit茅 de ces programmes concernent les dipl么m茅s de l’enseignement sup茅rieur聽禄. Or, selon la m锚me source, ces derniers 芦聽repr茅sentent seulement 5% des jeunes ch么meurs, laissant donc le reste pratiquement sans aucun programme de lutte contre le ch么mage聽禄.

Le rapport estime, selon le communiqu茅 de la BM, que les 芦聽jeunes eux-m锚mes doivent faire partie de la solution en tant que participants actifs dans la conception et l’茅valuation des programmes destin茅s 脿 r茅pondre 脿 leurs besoins聽禄.

Cette enqu锚te note enfin que les 芦聽changements (r茅formes) qui ont eu lieu au Maroc r茅v猫lent aussi le potentiel et la d茅termination (du gouvernement) 脿 relever ces d茅fis聽禄.

AFP

    Print       Email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publi茅e. Les champs obligatoires sont indiqu茅s avec *

You might also like...

Quand l’enseignement priv茅 s’茅tablit sur les ruines de l’茅cole publique !

Read More →