Loading...
You are here:  Home  >  Actualités  >  Current Article

Nucléaire iranien : une réelle concession faite à l’AIEA et aux occidentaux?

By   /   22 mai 2012  /   No Comments

Le Président de l'AIEA

L’Iran vient de faire une concession et se prépare à conclure un accord avec l’Agence Internationale de l’Energie permettant à celle-ci d’avoir accès à un nombre plus important de sites suspectés d’abriter un programme nucléaire militaire clandestin. C’est le Le directeur général de l’AIEA qui a mené en personne les négociations avec les responsables iraniens. Le Japonais Yukiya Amano, avait  des rapports délicats   Le Japonais Yukiya Amano avait  des rapports déliquats  avec l’Iran et cessait pas; depuis sa prise de fonction en 2009,  de dénoncer le « manque de coopération » de ce pays. Cette fois-ci, à son retour d’Iran le lundi  21 mai,  a qualifié ses discussions avec les officiels iraniens de « très bonnes  » et de « très utiles ».

Ces informations, augurent – elles d’un ultime règlement à l’amiable d’un conflit aussi dangereux qui menaçait de dégénérer pour donner lieu à une guerre destructrice au moyen orient ?  Nombre d’observateurs y voient en effet, un bon présage, avant la réunion de Bagdad. Mais il va falloir attendre l’issue de cette dernière; qui commence mercredi 23 mai entre l’Iran et les grandes puissances, pour voir clair dans cette affaire.

Constatant l’ampleur des menaces qu’il encoure, l’Iran pourrait bien admettre que des inspecteur de l’agence internationale, puissent se rendre au site nucléaire le plus suspect, en l’occurrence, celui de Parchin  qui abriterait une base militaire où des essais liés à la fabrication d’une bombe auraient eu lieu. Mais les diplomates occidentaux estiment qu’il ne s’agit pas là d’une vrai concession, mais seulement une manière tardive pour l’Iran de se conformer au traité de non prolifération qu’il avait lui-même signé. Ces diplomates insistent plutôt sur l’obligation pour l’Iran d’arrêter d’enrichir de l’uranium à 20%. Pour eux, ce type d’enrichissement pourra permettre dans un avenir très proche, à ce pays de fabriquer des armes nucléaires. Quant aux responsables iraniens, ils viennent juste d’affirmer que l’enrichissement ne pourra pas être arrêté, mais ils admettent désormais que le taux de cet enrichissement pourra être négocié. Une telle affirmation comporte bel et bien une véritable concession puisqu’ils  ne voulaient nullement en parler auparavant.

    Print       Email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You might also like...

Des marines marocains menacent Zafzafi

Read More →