Loading...
You are here:  Home  >  Actualit茅s  >  Current Article

Syrie : en route pour un nouvel ordre mondial !

By   /   24 juin 2015  /   No Comments

Michel_RaimbaudPar聽Michel Raimbaud (ancien Ambassadeur de France en Syrie)

Nous vivons un 茅pisode historique. Il engage le destin de la Syrie, l鈥檃venir des Arabes et de l鈥橧slam. Qu鈥檕n le veuille ou non, que l鈥檕n s鈥檈n r茅jouisse ou que l鈥檕n s鈥檈n afflige, il remet en question l鈥檕rdre 茅tabli. C鈥檈st pourquoi tous les peuples du monde, de l鈥橢st et de l鈥橭uest, de l鈥橭rient et de l鈥橭ccident, du Nord et du Sud, sont concern茅s par le grand 茅branlement, m锚me si les dirigeants, par d茅ficit de conscience ou exc猫s d鈥檌nsouciance, semblent parfois h茅siter entre les chemins de la paix et le sentier de la guerre.

L鈥檌njustice de l鈥檕rdre du monde ne date certes pas d鈥檋ier. Depuis cinq si猫cles, l鈥橭ccident, europ茅en d鈥檃bord, euro-am茅ricain ensuite, a soumis la plan猫te 脿 une razzia en r猫gle qui lui a permis d鈥檃sseoir sa domination.

Mais l鈥檕rdre 茅tabli dont il est question ici est celui qui a pr茅valu durant une double d茅cennie, de 1991 脿 2011, lorsque laSyrie, l'invasion disparition de l鈥橴RSS a ouvert aux strat猫ges anglo-saxons une fen锚tre d鈥檕pportunit茅s unique : depuis l鈥檃ube de l鈥檌mp茅rialisme 芦 moderne 禄, le r锚ve des g茅opoliticiens est de faire de la 芦 ceinture verte musulmane 禄 qui court du Moyen-Orient 脿 l鈥橝fghanistan un glacis en mesure d鈥檈nrayer l鈥檈xpansion des empires eurasiens, russo-sovi茅tique et chinois, et donc de pr茅server l鈥檋茅g茅monie euro-am茅ricaine.

A l鈥檋eure de la guerre froide, il s鈥檃gira d鈥檈ndiguer le communisme. Les Etats de cette ceinture extensible au gr茅 des 茅v猫nements peuvent 锚tre forts 脿 condition d鈥櫭猼re des alli茅s complaisants comme la Turquie de l鈥橭TAN ou l鈥橧ran du Chah, mais ils doivent 锚tre faibles s鈥檌ls sont per莽us comme hostiles, le mieux 茅tant alors de les opposer les uns aux autres (sur une base confessionnelle ou ethnique).

Suite 脿 l鈥櫭ヽlatement de l鈥橴nion Sovi茅tique, les vastes contr茅es de l鈥檈x-Asie centrale communiste sont 芦 ouvertes 禄 aux ambitions am茅ricaines et la fin de la guerre froide neutralise pour un temps la Russie et la Chine. Le moment semble donc venu pour l鈥橝m茅rique d鈥檃vancer ses pions afin de prendre le contr么le du monde arabe et du monde musulman, de ses ressources, notamment en gaz et en p茅trole, et de pousser vers le nord ses avant-postes strat茅giques afin d鈥櫭﹖rangler les deux Grands de l鈥橢urasie : il y va des int茅r锚ts de l鈥檈mpire atlantique et du maintien de la supr茅matie d鈥橧sra毛l en tant que puissance principale de la r茅gion.

En tout 茅tat de cause, le 芦 moment unipolaire 禄 am茅ricain va apporter au monde vingt ans de malheur et d鈥檈xtr锚me injustice, comme en t茅moignent les interventions conduites par Washington et les Europ茅ens 脿 partir de 1991 pour d茅manteler et d茅truire la Yougoslavie, l鈥橧rak, l鈥橝fghanistan, le Soudan, la Somalie, le Liban, la Libye, le Y茅men et bien s没r la Syrie鈥

Les 茅v猫nements que l鈥檕n a qualifi茅s en Occident de 芦 printemps arabe 禄 ne sauraient 锚tre consid茅r茅s hors de cette logique imp茅rialiste. Ils constituent seulement l鈥櫭﹑isode le mieux synchronis茅 de la s茅quence 茅voqu茅e pr茅c茅demment. Loin de toute conspiration, ils s鈥檌nscrivent dans une strat茅gie dont chacun peut conna卯tre les objectifs et les techniques : il suffit de chercher pour trouver.

Comme l鈥橧rak ou le Liban ou la Libye, la Syrie est vis茅e depuis les ann茅es 1990 et plus pr茅cis茅ment cibl茅e depuis 2003 par l鈥橝m茅rique, le plus officiellement du monde. Sous couvert de 芦 promotion de la d茅mocratie 禄, les ONG et 芦 fondations 禄 am茅ricaines sont 脿 l鈥櫯搖vre bien avant 2011 pour former des milliers de 芦 cyber-r茅sistants 禄 de Tunisie, d鈥橢gypte, de Libye, de Syrie (et d鈥檃utres pays, en particulier de l鈥檃ncienne Yougoslavie, qui aura servi de terrain d鈥檈xp茅rimentation, et d鈥橴kraine).

Durant toute cette p茅riode, les principes du droit international (la souverainet茅, la non- ing茅rence, l鈥檕bligation de n茅gocier, le droit 脿 l鈥檃utod茅termination, le droit des peuples 脿 d茅cider librement de leur r茅gime politique鈥), mais plus g茅n茅ralement la l茅galit茅, les usages et coutumes de la vie diplomatique, le respect des diversit茅s seront si malmen茅s au nom de la 芦 communaut茅 internationale 禄 par les Etats qui pr茅tendent l鈥檌ncarner qu鈥檌l serait fastidieux de dresser la liste des m茅faits de l鈥檜nipolarisme am茅ricain, toujours drap茅 dans de nobles principes syst茅matiquement bafou茅s par lui.

Enfin, quand les principes reconnus ne permettent plus de justifier l鈥檌njustifiable, on tentera d鈥檈n imposer de nouveaux, en les pr茅sentant comme avalis茅s alors qu鈥檌ls ne le sont pas.

Invent茅 par Kouchner 脿 l鈥檕ccasion de la guerre s茅cessionniste du Biafra (Nigeria), 脿 la fin des ann茅es 1960, le droit d鈥檌ng茅rence humanitaire vise soi-disant 脿 prot茅ger les populations civiles en d茅tresse. Rebaptis茅 芦responsabilit茅 de prot茅ger禄, il est le cheval de bataille des professionnels de l鈥檌ng茅rence qui entendent l鈥檜tiliser pour remplacer les pouvoirs existants par des r茅gimes plus ob茅issants. Le principe, qui ne figure pas dans la charte des Nations-Unies, est sujet 脿 controverse.

D茅j脿 exp茅riment茅 contre le Soudan, il sera en mars 2011 le fondement de la r茅solution 1973 contre la Libye, adopt茅e en l鈥檃bsence de veto, qui autorisera l鈥檌ntervention de l鈥橭TAN dans les conditions que l鈥檕n sait, la l茅galit茅 onusienne 茅tant ouvertement contourn茅e.

Dans un tel climat d鈥檌ll茅galit茅 int茅grale, les agresseurs 脿 la man艙uvre, d鈥橭rient ou d鈥橭ccident, n鈥檕nt plus 脿 se soucier des lois et coutumes en vigueur dans les relations internationales, ou m锚me des lois de la guerre, puisqu鈥檌ls ne prennent plus la peine de 芦 d茅clarer la guerre 禄, comme le voudrait l鈥櫭﹖hique traditionnelle. Ce qui rend difficile de faire la paix. C鈥檈st ainsi que la Syrie sera expuls茅e de la Ligue Arabe en novembre 2011 en violation des statuts, en son absence.

Dans ce paysage international d茅vast茅, l鈥檈ntreprise guerri猫re de l鈥檈mpire occidental aura fini par se transformer en une guerre universelle, un conflit global, dans lequel la Syrie est un th茅芒tre central, un acteur majeur, un enjeu crucial, un symbole r锚v茅. Pour les gens honn锚tes, il n鈥檈st pas difficile d鈥檌dentifier les acteurs, les responsables, les alli茅s et les complices de cet enfer.

Il est juste de saluer la d茅termination du pays l茅gal, de ses institutions, de son arm茅e nationale, de son peuple, gr芒ce 脿 laquelle la Syrie sortira, esp茅rons-le, victorieuse de l鈥櫭﹑reuve, forte de toutes ses communaut茅s, diverse et tol茅rante comme elle l鈥檃 toujours 茅t茅. Face 脿 l鈥檌njustice de la guerre, la diplomatie peut r茅ussir des merveilles, ainsi qu鈥檈n t茅moigne l鈥檌ssue heureuse d鈥檜n 茅pisode qui a marqu茅 un tournant dans l鈥檋istoire du conflit.

En septembre 2013, au sortir d鈥檜n 茅t茅 violent marqu茅 par une affaire manipul茅e d鈥檃ttaque 脿 l鈥檃rme chimique, la Syrie est menac茅e de 芦frappes punitives 禄 par les ma卯tres fouettards de la 芦 communaut茅 internationale 禄. Un 茅v猫nement diplomatique consid茅rable va d茅nouer cette situation dramatique. Au Sommet du G20 脿 Saint-P茅tersbourg, un double accord est conclu entre la Russie et l鈥橝m茅rique. Une initiative russe, agr茅茅e par la Syrie, accept茅e par Washington, permet de d茅samorcer une crise d鈥檌mportance comparable 脿 celle des fus茅es de Cuba en 1962 : la Syrie adh猫re 脿 l鈥檕rganisation de non-prolif茅ration des armes chimiques, la n茅cessit茅 d鈥檜ne solution politique globale est confirm茅e et l鈥橝m茅rique renonce 脿 l鈥檕ption militaire.

Victoire de la science diplomatique, confirmant la renaissance de la Russie et l鈥櫭﹎ergence du bloc des BRICS 脿 direction russo-chinoise, cet accord symbolise la recomposition de la vie internationale sur de nouvelles bases. La parenth猫se se referme. Finie 芦 la fin de l鈥橦istoire 禄. Adieu le 芦 moment unipolaire 禄 am茅ricain. Belle le莽on de sagesse et de diplomatie, car il n鈥檈st pas facile de faire pr茅valoir la l茅galit茅 internationale et les grands principes onusiens contre les partisans de l鈥檌ng茅rence 脿-tout-va. Pendant quelques jours, le monde a fr么l茅 la guerre mondiale. Pendant quelques mois, il a cru 脿 la dynamique de paix鈥

Force est de le reconna卯tre, cette dynamique n鈥檃ura pas dur茅. Moins de deux ans plus tard, en ce mois de mai 2015, il appara卯t que les sentiers de la guerre sont malheureusement bien plus fr茅quent茅s que les chemins de la paix.

Mais pas trop d鈥檌mpatience, le monde ancien n鈥檈xiste plus. La 芦communaut茅 internationale 禄, celle qui repr茅sente 10% de l鈥檋umanit茅, est isol茅e. La page est tourn茅e sur le 芦 moment unipolaire 禄 qui consacrait le triomphe des 芦 grandes d茅mocraties 禄 et de leur 芦茅conomie de march茅 禄. Les 茅lites intellectuelles, m茅diatiques, politiques des 芦 pays de l鈥檃rrogance 禄 ont du mal 脿 dig茅rer la fin d鈥檜ne h茅g茅monie sans partage, qui, avec la fin de l鈥橦istoire, avait vocation d鈥櫭﹖ernit茅, mais qui finalement n鈥檃ura dur茅 que deux d茅cennies.

Certes, le monde multipolaire que la plupart des pays et peuples de la plan猫te appellent de leurs v艙ux n鈥檈st pas encore en place, bien loin de l脿. L鈥檃ccouchement est difficile, mais il est en gestation. L鈥橭ccident est dispos茅 脿 faire des guerres asym茅triques ou par procuration, mais il n鈥檃 plus ni les moyens ni la volont茅 de mener des guerres 脿 son propre compte. Nul ne le regrettera, surtout pas les peuples occidentaux, qui n鈥檈n veulent plus, f没t-ce pour conserver la ma卯trise des affaires du monde. Les 茅mergents et les pays de la r茅sistance ne demandent d鈥檃illeurs nullement 脿 remplacer une h茅g茅monie par une autre. Le monde sera multipolaire ou ne sera pas.

Il faudra bien que la vraie communaut茅 internationale, celle qui repr茅sente l鈥櫭ヽrasante majorit茅 de la plan猫te, demande des comptes 脿 ceux qui ont entretenu et entretiennent cette entreprise de massacre et de destruction. L鈥櫭﹖hique consiste d鈥檃bord 脿 ne pas travestir le calvaire quotidien que vivent les Syriens par une d茅sinformation et une manipulation syst茅matiques des opinions.

Plus que jamais, il faut rappeler l鈥櫭﹙idence et ce que commande la l茅galit茅. C鈥檈st aux Syriens et 脿 eux seuls qu鈥檌l appartient de d茅cider de leur destin en toute souverainet茅 et en toute ind茅pendance. Les dirigeants 茅trangers, de Washington, de Paris, de Londres, de Riyad, de Doha ou d鈥橝nkara, n鈥檕nt aucune l茅gitimit茅 pour le faire 脿 leur place.

En tout cas, il est grand temps que l鈥檕n remette le monde d鈥檃plomb, que l鈥檕n cesse d鈥檌nvoquer 芦 le Bien 禄 pour justifier la turpitude et l鈥檌njustice, et que l鈥檕n cesse d鈥檌nvoquer les droits de l鈥檋omme pour asservir les peuples鈥l est urgent que la stabilit茅 et la paix reviennent en Syrie et dans le Grand Moyen-Orient, que la voix de la diplomatie se substitue au fracas des armes et que les va-t-en guerre cessent de faire la loi.

Source : Comit茅 Valmy

    Print       Email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publi茅e. Les champs obligatoires sont indiqu茅s avec *

You might also like...

Les probl猫mes entre le Maroc et l’Algerie datent de l’茅poque des Idrissides

Read More →