Loading...
You are here:  Home  >  Actualit茅s  >  Current Article

Syrie : la plaque tectonique inond茅e de gaz est l’un des tr猫s grands enjeux de la guerre

By   /   28 juillet 2013  /   No Comments

Attaque isra茅lienne contre la SyriaPar Chems Eddine CHITOUR

芦聽Quand les riches se font la guerre, ce sont les pauvres qui meurent.聽禄 Jean-Paul Sartre (extrait du livre Le Diable et le Bon Dieu)

Un conflit qui dure depuis seize mois et qui aurait fait des milliers de morts selon une comptabilit茅 tenue soigneusement par les m茅dias des pays occidentaux qui attribuent insidieusement les morts uniquement au r茅gime de Damas et non aussi aux insurg茅s arm茅s lourdement par les Occidentaux avec l鈥檃rgent des roitelets du Golfe. Les chr茅tiens ont peur de servir de variables d鈥檃justement d鈥檜n conflit qui les d茅passe. Ce conflit, un si猫cle apr猫s les accords de Sykes-Picot, met en jeu les m锚mes acteurs avec en plus, les Etats-Unis, la Russie et la Chine et鈥sra毛l. Les d茅pouilles sont toujours les m锚mes, les dirigeants arabes faibles, l芒ches qui continuent 脿 s鈥櫭﹖riper pour le plus grand bien de l鈥橢mpire et de ses vassaux. Avec cette fois-ci, un coup d鈥檃rr锚t 脿 la tentation d鈥橢mpire, de la part de puissances asiatiques qui s鈥檃ffirment.

Que se passe t-il r茅ellement, et pourquoi Assad ne tombe pas malgr茅 les communiqu茅s triomphalistes pr茅sentant des personnalit茅s qui ont l芒ch茅 le pouvoir, le g茅n茅ral Tlass, l鈥檃mbassadeur de Syrie en Irak qui s鈥檈nfuit au Qatar鈥 Un autre round de n茅gociations sur le r猫glement pacifique en Syrie s鈥檈st tenu derni猫rement 脿 Moscou. Cette fois, le minist猫re des Affaires 茅trang猫res de Russie a invit茅 le pr茅sident du Conseil national syrien (CNS) Abdel Basset Sayda. Mais il n鈥檡 a pas eu de rapprochement de positions. D鈥檃utre part, l鈥櫭﹎issaire international Kofi Annan, qui poursuit sa tourn茅e en Iran, a rencontr茅 Bachar el-Assad en Syrie pour tenter de trouver une issue au conflit dans le pays. Il a annonc茅 lundi 9 juillet 2012 锚tre tomb茅 d鈥檃ccord avec le pr茅sident Bachar el-Assad sur une 芦聽approche聽禄 qu鈥檌l soumettra aux rebelles syriens.

La diabolisation des m茅dias occidentaux

Et si la version matraqu茅e tous les jours par les m茅dias fran莽ais n鈥櫭﹖ait pas la bonne聽? C鈥檈st en tout cas l鈥檃vis du politologue G茅rard Chalian, sur le plateau de 芦聽C dans l鈥檃ir聽禄 du 14 juin 2012, sur France 5聽: ce qu鈥檌l dit c鈥檈st que ce n鈥檈st pas uniquement un m茅chant contre des gentils et que la volont茅 d鈥檌ntervention et les h茅sitations des Occidentaux ne sont pas forc茅ment li茅es 脿 des sentiments purement humanistes. Il dit qu鈥檜ne intervention impliquerait beaucoup de cons茅quences g茅opolitiques. Pour lui, ce qui se passe en Syrie est avant tout une affaire politique et non humanitaire. C鈥檈st en fait, l鈥檈xacerbation du conflit artificiel sunnite/chiite avec d鈥檜n c么t茅 pour les sunnites l鈥橝rabie Saoudite, le Qatar, l鈥橴nion europ茅enne, les Etats-Unis et Isra毛l et de l鈥檃utre, les chiites, c鈥檈st-脿-dire les Alaouites aid茅s par l鈥橧ran. Le but de la manipulation est de casser l鈥橧ran et de r茅duire le Hezbollah.

Nous verrons qu鈥檌l existe aussi l鈥檃rgument 茅nerg茅tique. Le t茅moignage d鈥檜ne Fran莽aise, 茅pouse d鈥檜n Franco-Syrien, qui a s茅journ茅 en Syrie du 19 mai au 12 juin 2012, est 茅difiant聽: 芦聽Alors que ce pays offrait une totale s茅curit茅, les 芦聽Amis de la Syrie聽禄 y ont sem茅 la violence. 脌 Alep, des bandes arm茅es ont fait leur apparition dans le 2e聽semestre 2011聽: kidnapping, demandes de ran莽ons鈥 Une mafia tr猫s lucrative. Nous avons eu connaissance de nombreux r茅cits d鈥檈nl猫vements 脿 toute heure et 脿 tout endroit 脿 Alep 脿 un rythme quasi quotidien. Les enfants ont pris l鈥檋abitude de t茅l茅phoner 脿 leurs parents d猫s leur arriv茅e et d茅part de l鈥櫭ヽole. Les militaires et policiers sont les cibles privil茅gi茅es pour ceux qui sont pay茅s pour tuer. Ainsi, un commandant de 35 ans a 茅t茅 abattu de 2 balles dans la t锚te un matin 脿 8h30 alors qu鈥檌l achetait du pain. Les commer莽ants ferment sur ordre d鈥檋ommes arm茅s qui menacent de br没ler leur boutique. Ainsi, le 2 juin, 脿 la M茅dine (anciens souks) tout 茅tait ferm茅. Les m茅dias fran莽ais parlent alors de gr猫ve g茅n茅rale anti-r茅gime. Lors de manifestations pro-Bachar, des hommes arm茅s s鈥檌nfiltrent et se mettent 脿 tirer d猫s que la foule est dense. Ceci est film茅 et envoy茅 aux cha卯nes de t茅l茅vision. Le pouvoir conseille de ne pas faire de manifestations de soutien pour 茅viter ces tueries. La population, qui est confront茅e aux kidnappings, bombes, asphyxie des commerces, conna卯t des difficult茅s d鈥檃pprovisionnement en fuel, essence et gaz. Il n鈥檡 a pas p茅nurie en Syrie, mais les v茅hicules de transport sont attaqu茅s et br没l茅s sur les routes.

芦聽Pour ceux qui, 脿 l鈥櫭﹖ranger, souhaitent apporter leur aide, il est impossible de virer de l鈥檃rgent et impossible d鈥檈n retirer sur place (d鈥檜n compte en France par exemple). 脌 Damas, tout semble comme avant, vie diurne et nocturne, malgr茅 la menace des bombes. Cependant, beaucoup d鈥檋么tels ont ferm茅, le tourisme est inexistant. 脌 Homs, un seul quartier reste occup茅 par les rebelles. Les habitants se sont r茅fugi茅s dans les villages alentour chez la famille ou des amis. Sur les grands axes routiers, l鈥橝SL effectue des contr么les et abat sur le champ un militaire pr茅sent. (鈥) Il n鈥檡 a pas de guerre civile en Syrie, les communaut茅s continuent de vivre en harmonie. Il y a des actes de barbarie et de violence de la part de mercenaires et de l鈥橝SL contre des minorit茅s pour provoquer une guerre civile. (鈥) Monsieur Sarkozy a en son temps exprim茅 au patriarche maronite venu le rencontrer que les chr茅tiens d鈥橭rient devaient laisser leur pays aux musulmans et que leur avenir 茅tait en Europe. L鈥橭ccident applique en Syrie le m锚me sc茅nario qu鈥檈n Irak et en Libye. (鈥) L鈥檕pposition en Syrie participe de fa莽on l茅gale au changement. Les gens sont 茅coeur茅s par le manque d鈥檕bjectivit茅 des m茅dias fran莽ais. La seule source, l鈥橭sdh, bas茅e 脿 Londres, est anim茅e par un Fr猫re musulman, pay茅 par les services secrets britanniques.聽禄

L鈥檃rgument 茅nerg茅tiqueLe professeur Imad Fawzi Shueibi analyse les causes et les cons茅quences de la r茅cente position de la Russie au Conseil de S茅curit茅 de l鈥橭NU. Le soutien de Moscou 脿 Damas n鈥檈st pas une posture h茅rit茅e de la Guerre froide, mais le r茅sultat d鈥檜ne analyse en profondeur de l鈥櫭﹙olution des rapports de force mondiaux. La crise actuelle va cristalliser une nouvelle configuration internationale, qui d鈥檜n mod猫le unipolaire issu de la chute de l鈥橴nion Sovi茅tique, va 茅voluer progressivement vers un autre type de syst猫me qui reste 脿 d茅finir. In茅vitablement, cette transition va plonger le monde dans une p茅riode de turbulences g茅opolitiques. L鈥檃ttaque m茅diatique et militaire 脿 l鈥檈ncontre de la Syrie est directement li茅e 脿 la comp茅tition mondiale pour l鈥櫭﹏ergie, ainsi que l鈥檈xplique le professeur Imad Shuebi聽: la Syrie, centre de la guerre du gaz au Proche-Orient. C鈥檈st ainsi que Imad Fawzi Shueibi analyse la situation actuelle. Il 茅crit聽: L鈥檃ttaque m茅diatique et militaire 脿 l鈥檈ncontre de la Syrie est directement li茅e 脿 la comp茅tition mondiale pour l鈥櫭﹏ergie, ainsi que l鈥檈xplique le professeur Imad Shuebi.

芦聽Avec la chute de l鈥橴nion sovi茅tique, les Russes ont r茅alis茅 que la course 脿 l鈥檃rmement les avait 茅puis茅s, surtout en l鈥檃bsence des approvisionnements d鈥櫭﹏ergie n茅cessaires 脿 tout pays industrialis茅. Au contraire, les USA avaient pu se d茅velopper et d茅cider de la politique internationale sans trop de difficult茅s gr芒ce 脿 leur pr茅sence dans les zones p茅troli猫res depuis des d茅cennies. C鈥檈st la raison pour laquelle les Russes d茅cid猫rent 脿 leur tour de se positionner sur les sources d鈥櫭﹏ergie, aussi bien p茅trole que gaz. (鈥) Moscou misa sur le gaz, sa production, son transport et sa commercialisation 脿 grande 茅chelle. Le coup d鈥檈nvoi fut donn茅 en 1995, lorsque Vladimir Poutine mit en place la strat茅gie de Gazprom. (鈥) Il est certain que les projets Nord Stream et South Stream t茅moigneront devant l鈥橦istoire du m茅rite et des efforts de Vladimir Poutine pour ramener la Russie dans l鈥檃r猫ne internationale et peser sur l鈥櫭ヽonomie europ茅enne puisqu鈥檈lle d茅pendra, durant des d茅cennies 脿 venir, du gaz comme alternative ou compl茅ment du p茅trole, avec cependant, une nette priorit茅 pour le gaz. 脌 partir de l脿, il devenait urgent pour Washington de cr茅er le projet concurrent Nabucco, pour rivaliser avec les projets russes et esp茅rer jouer un r么le dans ce qui va d茅terminer la strat茅gie et la politique pour les cent prochaines ann茅es. Le fait est que le gaz sera la principale source d鈥櫭﹏ergie du XXIe聽si猫cle, 脿 la fois comme alternative 脿 la baisse des r茅serves mondiales de p茅trole, et comme source d鈥櫭﹏ergie propre.(鈥) Moscou s鈥檈st h芒t茅 de travailler sur deux axes strat茅giques聽: le premier est la mise en place d鈥檜n projet sino-russe 脿 long terme s鈥檃ppuyant sur la croissance 茅conomique du Bloc de Shanghai聽; le deuxi猫me visant 脿 contr么ler les ressources de gaz. C鈥檈st ainsi que furent jet茅es les bases des projets South Stream et Nord Stream, faisant face au projet am茅ricain Nabucco, soutenu par l鈥橴nion europ茅enne, qui visait le gaz de la mer Noire et de l鈥橝zerba茂djan. S鈥檈nsuivit entre ces deux initiatives une course strat茅gique pour le contr么le de l鈥橢urope et des ressources en gaz.

芦聽Le projet Nord Stream relie directement la Russie 脿 l鈥橝llemagne en passant 脿 travers la mer Baltique jusqu鈥櫭 Weinberg et Sassnitz, sans passer par la Bi茅lorussie. Le projet South Stream commence en Russie, passe 脿 travers la mer Noire jusqu鈥櫭 la Bulgarie et se divise entre la Gr猫ce et le sud de l鈥橧talie d鈥檜ne part, et la Hongrie et l鈥橝utriche d鈥檃utre part.

芦聽Pour les 脡tats-Unis, poursuit le professeur Imad, le projet Nabucco part d鈥橝sie centrale et des environs de la mer Noire, passe par la Turquie et devait 脿 l鈥檕rigine passer en Gr猫ce, mais cette id茅e avait 茅t茅 abandonn茅e sous la pression turque. Ce projet, 茅crit le professeur Imad, bat de l鈥檃ile. 脌 partir de l脿, 茅crit-il, la bataille du gaz a tourn茅 en faveur du projet russe. En juillet 2011, l鈥橧ran a sign茅 divers accords concernant le transport de son gaz via l鈥橧rak et la Syrie. Par cons茅quent, c鈥檈st d茅sormais la Syrie qui devient le principal centre de stockage et de production, en liaison avec les r茅serves du Liban. C鈥檈st alors un tout nouvel espace g茅ographique, strat茅gique et 茅nerg茅tique qui s鈥檕uvre, comprenant l鈥橧ran, l鈥橧rak, la Syrie et le Liban. Les entraves que ce projet subit depuis plus d鈥檜n an donnent un aper莽u du niveau d鈥檌ntensit茅 de la lutte qui se joue pour le contr么le de la Syrie et du Liban. Elles 茅clairent du m锚me coup le r么le jou茅 par la France, qui consid猫re la M茅diterran茅e orientale comme sa zone d鈥檌nfluence historique, devant 茅ternellement servir ses int茅r锚ts, et o霉 il lui faut rattraper son absence depuis la Seconde Guerre mondiale. En d鈥檃utres termes, la France veut jouer un r么le dans le monde du gaz o霉 elle a acquis en quelque sorte une 芦聽assurance maladie聽禄 en Libye et veut d茅sormais une 芦聽assurance-vie聽禄 脿 travers la Syrie et le Liban. (鈥) L鈥檈mpressement de la coalition Otan-Etats-Unis-France 脿 mettre fin aux obstacles qui s鈥櫭﹍evaient contre ses int茅r锚ts gaziers au Proche-Orient, en particulier en Syrie et au Liban, r茅side dans le fait qu鈥檌l est n茅cessaire de s鈥檃ssurer la stabilit茅 et la bienveillance de l鈥檈nvironnement lorsqu鈥檌l est question d鈥檌nfrastructures et d鈥檌nvestissement gaziers. La r茅ponse syrienne f没t de signer un contrat pour transf茅rer vers son territoire le gaz iranien en passant par l鈥橧rak. Ainsi, c鈥檈st bien sur le gaz syrien et libanais que se focalise la bataille, alimentera-t-il.聽(2)

芦聽De plus, poursuit le professeur Imad, la coop茅ration sino-russe dans le domaine 茅nerg茅tique est le moteur du partenariat strat茅gique entre les deux g茅ants. Il s鈥檃git, selon les experts, de la 芦聽base聽禄 de leur double veto r茅it茅r茅 en faveur de la Syrie. Parall猫lement, Moscou affiche sa souplesse concernant le prix du gaz, sous r茅serve d鈥櫭猼re autoris茅 脿 acc茅der au tr猫s profitable march茅 int茅rieur chinois. (鈥) En cons茅quence, les pr茅occupations des deux pays se croisent au moment o霉 Washington relance sa strat茅gie en Asie centrale, c鈥檈st-脿-dire, sur la Route de la soie. (鈥) Cet aper莽u des m茅canismes de la lutte internationale actuelle permet de se faire une id茅e du processus de formation du nouvel ordre international, fond茅 sur la lutte pour la supr茅matie militaire et dont la cl茅 de vo没te est l鈥櫭﹏ergie, et en premier lieu le gaz. La 芦聽r茅volution syrienne聽禄 est un paravent m茅diatique masquant l鈥檌ntervention militaire occidentale 脿 la conqu锚te du gaz. Quand Isra毛l a entrepris l鈥檈xtraction de p茅trole et de gaz 脿 partir de 2009, il 茅tait clair que le Bassin m茅diterran茅en 茅tait entr茅 dans le jeu et que, soit la Syrie serait attaqu茅e, soit toute la r茅gion pourrait b茅n茅ficier de la paix, puisque le XXIe聽si猫cle est suppos茅 锚tre celui de l鈥櫭﹏ergie propre. Selon le Washington Institute for Near East Policy (Winep, le think tank de l鈥橝IPAC, [le Lobby sioniste am茅ricain]), le Bassin m茅diterran茅en renferme les plus grandes r茅serves de gaz et c鈥檈st en Syrie qu鈥檌l y aurait les plus importantes. La r茅v茅lation du secret du gaz syrien fait prendre conscience de l鈥櫭﹏ormit茅 de l鈥檈njeu 脿 son sujet. Qui contr么le la Syrie pourrait contr么ler le Proche-Orient.聽禄

L鈥檃rgument religieux聽: sunnite versus chiite

芦聽Un autre argument de basse intensit茅 est le conflit artificiel sunnite-chiite. Le conflit en Syrie est devenu, 茅crit Bernard Haykel, sp茅cialiste du Moyen-Orient 脿 l鈥檜niversit茅 Princeton, une guerre par procuration entre Riyadh et T茅h茅ran. Pendant de longues ann茅es, le salafisme a 茅t茅 le vecteur d鈥檌nfluence de l鈥橝rabie Saoudite. Mais cette doctrine a cr茅茅 des monstres, notamment Al-Qa卯da, qui se sont retourn茅s contre le r茅gime des Al Saoud. Aujourd鈥檋ui, l鈥檃nti-chiisme et le discours contre l鈥橧ran sont utilis茅s par la monarchie pour que les Saoudiens, 脿 90% sunnites, fassent bloc derri猫re le r茅gime. Cela pourrait devenir aussi la nouvelle base des relations avec les 脡tats-Unis. Il a montr茅 comment le r茅gime saoudien tente de tirer son 茅pingle du jeu dans le grand chambardement du printemps arabe.

芦聽Mais c鈥檈st la Syrie qui est au centre de l鈥檃ttention de l鈥橝rabie Saoudite. Le roi s鈥檈st prononc茅 contre le r茅gime de Bachar Al-Assad. Il a rappel茅 son ambassadeur 脿 Damas. Les Saoudiens estiment que l鈥橧ran est aujourd鈥檋ui une menace r茅elle pour leur pays. Ils jugent que si Bachar Al-Assad est renvers茅, ce sera un revers important pour l鈥檌nfluence de l鈥橧ran dans la r茅gion. Il y a donc un flot d鈥檃rgent saoudien qui vise 脿 radicaliser les sunnites syriens, comme en 2006-2007 au Liban quand il s鈥檃gissait de radicaliser les sunnites locaux contre le Hezbollah. Riyadh ne consid猫re plus qu鈥檜n changement dans la r茅gion soit mauvais. 芦聽Enfin, elle tente de promouvoir cette approche 脿 Washington.聽禄 L鈥橝rabie Saoudite est sous protection militaire des Etats-Unis聽禄, conclut Bernard Haykel. 芦聽Ces deux pays entretiennent aussi des relations commerciales fortes, domin茅es par les hydrocarbures et les ventes d鈥檃rmes.聽禄

Le r茅sultat de cette anomie

Quels sont les perdants et quels sont les gagnants聽? Le grand perdant est d鈥檃bord et avant tout le peuple syrien qui paie le prix fort d鈥檜ne guerre qui le d茅passe. Il devient clair que la cl茅 de la r茅ussite 茅conomique et de la domination politique r茅side principalement dans le contr么le de l鈥櫭﹏ergie du XXIe聽si猫cle聽: le gaz. C鈥檈st parce qu鈥檈lle se trouve au coeur de la plus colossale r茅serve de gaz de la plan猫te que la Syrie est sur une plaque tectonique 茅nerg茅tique. Une nouvelle 猫re commence, celle des guerres de l鈥櫭﹏ergie. Le grand gagnant dans tous les cas est Isra毛l qui r茅ussit 鈥斅爏ans y participer聽鈥 脿 affaiblir ses adversaires, l鈥橧ran, les pays arabes qui ne comptent plus et le Hezbollah. On l鈥檃ura compris, la paix en Syrie n鈥檈st pas pour demain. H茅las聽!

Chems Eddine Chitour

    Print       Email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publi茅e. Les champs obligatoires sont indiqu茅s avec *

You might also like...

Les probl猫mes entre le Maroc et l’Algerie datent de l’茅poque des Idrissides

Read More →