Loading...
You are here:  Home  >  Technologies  >  Current Article

Cor茅e du Sud : les soucis de la d茅fense imposent des mesures contre les smartphones espions

By   /   22 juillet 2013  /   1 Comment

Par Fr茅d茅ric OJARDIAS

Le minist猫re sud-cor茅en de la D茅fense a d茅cid茅 de prendre le contr么le des smartphones de ses employ茅s. Depuis la semaine derni猫re, ces fonctionnaires minist茅riels sont oblig茅s de t茅l茅charger une application qui censure les activit茅s de leur t茅l茅phone portable. La Cor茅e du Sud craint en effet des fuites d鈥檌nformations confidentielles, alors que l鈥檈nnemi nord-cor茅en multiplie les cyberattaques.

Cette application 芦聽anti-fuites聽禄 (Mobile Management Device) consiste en un petit programme qui bloque la plupart des fonctions du smartphone聽: la cam茅ra ne fonctionne plus, l鈥檃cc猫s 脿 Internet est interdit, on ne peut plus enregistrer de son鈥 La seule chose qui demeure autoris茅e est d鈥檈nvoyer des textos et de t茅l茅phoner. Pour les malheureux possesseurs d鈥檌Phone, le contr么le est encore plus drastique聽: ils ne peuvent que recevoir appels et messages, mais ne peuvent plus en envoyer. Ces fonctions ne sont bloqu茅es qu鈥櫭 l鈥檌nt茅rieur de l鈥檈nceinte du minist猫re聽et l鈥檃pplication 芦聽lib猫re聽禄 en quelque sorte le t茅l茅phone d猫s que l鈥檜tilisateur s鈥櫭﹍oigne du p茅rim猫tre s茅curis茅. Si cette application n鈥檈st pas install茅e, les fonctionnaires n鈥檕nt pas le droit d鈥檈ntrer dans leur bureau. Selon le minist猫re, si l鈥檈xp茅rience s鈥檃v茅rait satisfaisante, le petit programme pourrait devenir obligatoire pour tous les militaires du pays聽!

L鈥檃rm茅e a peur des espions

La Cor茅e du Sud a d茅cid茅 de prendre de telles mesures de protection afin d鈥櫭﹙iter les fuites d鈥檌nformations confidentielles. Des fuites qui peuvent 锚tre facilit茅es par un smartphone connect茅 en permanence 脿 Internet. L鈥檃rm茅e a peur des espions et ses inqui茅tudes sont aggrav茅es par le fait que la Cor茅e du Nord, le fr猫re ennemi, a orchestr茅 ces derni猫res ann茅es des vagues d鈥檃ttaques informatiques de plus en plus sophistiqu茅es qui visent les r茅seaux sud-cor茅ens. La derni猫re a eu lieu fin juin. Ainsi, on peut imaginer que si un pirate informatique parvenait 脿 prendre le contr么le du smartphone d鈥檜n militaire sud-cor茅en, il pourrait alors r茅colter de nombreuses informations tr猫s sensibles.

Un conflit entre besoin de s茅curit茅 et protection de la vie priv茅e

Mais cette application soul猫ve des inqui茅tudes concernant le respect de la vie priv茅e. Ainsi une partie des fonctionnaires du minist猫re de la D茅fense aurait refus茅 d鈥檌nstaller cette application de s茅curit茅, arguant du fait qu鈥檈lle 茅tait trop intrusive. Cette question du conflit entre besoin de s茅curit茅 et protection de la vie priv茅e risque de se poser avec de plus en plus d鈥檃cuit茅, dans un pays o霉 70% de la population poss猫de un smartphone.

Dans le secteur priv茅 par exemple, ce genre de programme existe d茅j脿,聽pour lutter contre l鈥檈spionnage industriel. Certaines entreprises sud-cor茅ennes obligent ainsi les visiteurs qui entrent dans leurs centres de recherche avec un ordinateur 脿 installer des programmes de s茅curit茅 tr猫s intrusifs, qui leur donnent聽acc猫s 脿 tout le contenu de leur ordinateur聽!

Fr茅d茅ric Ojardias

    Print       Email
  • Published: 9 ans ago on 22 juillet 2013
  • By:
  • Last Modified: juillet 22, 2013 @ 9:14
  • Filed Under: Technologies

1 Comment

  1. Merci pour cet article. Ce genre de mesure drastique 茅tait 脿 pr茅voir face 脿 l’ampleur de la menace en termes de s茅curit茅 informatique. Dans cette lutte, tout est encore 脿 apprendre y compris la gestion du juste 茅quilibre entre s茅curit茅 et respect de l’individu.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publi茅e. Les champs obligatoires sont indiqu茅s avec *

You might also like...

Facebook rach猫te WhatsApp pour 16 milliards de dollars

Read More →