Loading...
You are here:  Home  >  Actualit茅s  >  Current Article

Monde arabe : le wahhabisme ou la traditionalisation forc茅e des arabes

By   /   11 avril 2013  /   No Comments

Mohamed Ibnou Abdelwahab

Mohamed Ibnou Abdelwahab

Par Sami SHERIF

Depuis son av猫nement avec l鈥檃lliance politique scell茅e entre le Cheikh Mohamed Ibn Adelwahhab et les Al Saoud, le wahhabisme 聽芦聽ne cesse de corrompre et de d茅figurer l鈥橧slam pr么nant un retour 脿 l鈥橧slam des origines, celui des compagnons du Proph猫te et des 2 g茅n茅rations qui lui avaient succ茅d茅聽禄. Les Al Saoud qui avaient pu cr茅er avec l鈥檃ide des anglais une principaut茅 dans le Nejd, l鈥檃ctuelle r茅gion de Riad la capitale, n鈥檃vaient devant les Banou Hachim (descendants du compagnon et gendre du Proph猫te Ali) qui d茅tenaient les cl茅s des lieux saints de la Mecque et de M茅dine, aucune l茅gitimit茅 pour asseoir leur pouvoir 茅galement sur le Hijaz. Il a fallu encore une ruse de la part des anglais pour convaincre les Banou Hachim de c茅der les deux villes saintes aux wahhabites, esp茅rant que

Le Roi Abdelaziz Al Saoud chantre du wahhabisme

Le Roi Abdelaziz Al Saoud chantre du wahhabisme

les britanniques tiendraient en contrepartie, leur promesse de les aider 脿 constituer un grand Etat arabe regroupant l鈥橧rak et le Cham (l鈥檃ctuelle Syrie avec la Transjordanie, la Palestine et le Liban). Les Al Saoud se lanc猫rent alors 脿 la conqu锚te de la p茅ninsule ne s鈥檃rr锚tant que l脿 o霉 les anglais s鈥櫭﹖aient d茅j脿 茅tablis en protectorat apr猫s avoir chass茅 les repr茅sentants du pouvoir turc (Au Y茅men du Sud, Qatar, Bahre茂n, Oman et l鈥檃ctuel territoire des EAU).

C鈥檈st au nom de la r茅forme de l鈥橧slam 聽芦聽d茅natur茅聽禄 par les turcs et les Banou Hachim 聽que les Al Saoud agissaient. Leur l茅gitimit茅, ils l鈥檃vaient ainsi construite sur la base d鈥檜n projet de 芦聽purification聽禄 d鈥檜n Islam ayant 茅t茅 芦聽d茅figur茅聽禄 脿 travers l鈥檋istoire. Le wahhabisme est l鈥檌d茅ologie qui a servi aux Al Saoud pour cr茅er leur grand Etat. Elle leur a servi 茅galement pour se perp茅tuer 脿 sa t锚te. Elle servit aussi aux anglais pour mettre la main sur les richesses 脿 peine d茅couvertes dans la p茅ninsule arabique. Ceux-ci 聽y ont vu l鈥檌d茅ologie la plus appropri茅e pour 茅loigner les peuples autochtones de toute vell茅it茅 de participation au pouvoir ou de profiter des richesses de leur pays. Avec leur politique consistant 脿 cr茅er des micro-Etats dans des zones riches en p茅trole tout en s鈥檃rrangeant pour que la population y soit la moins nombreuse, les britanniques voulaient instrumentaliser le wahhabisme pour que ces populations soient elles-m锚mes port茅es sur d鈥檃utre choses plut么t que sur les richesses de leurs territoires.

Muhammad Ali p猫re de l'Egypte moderne

Muhammad Ali p猫re de l’Egypte moderne

Cette id茅ologie-l脿 茅tait capable 脿 la fois d鈥檃ssurer un contr么le corporel, spirituel et politique sur les citoyens et d鈥檕ccuper, de divertir et d鈥檃li茅ner ces derniers pour les maintenir loin de tout souci terrestre ne pensant qu鈥檈n termes mythiques聽au-del脿聽de toute r茅alit茅 politique, 茅conomique et sociale. C鈥檈st le wahhabisme qui a emp锚ch茅 ces peuples d鈥檌ndustrialiser leurs pays respectifs. C鈥檈st le wahhabisme qui a dict茅 脿 ces monarchies de garder les structures mercantiles de leurs 茅conomies. On ne peut pas concevoir l鈥檈xistence d鈥檜ne v茅ritable industrie dans un pays o霉 r猫gne le wahhabisme. L鈥檌ndustrie am猫ne son lot de rationalisme et de modernisme qui ne vont nullement avec une id茅ologie qui oblige les citoyens 脿 abandonner toutes activit茅s pour aller 脿 la pri猫re une fois que les minarets en annoncent l鈥檋eure鈥es Al Saoud acceptent tout ce qui vient de l鈥檕ccident sauf l鈥檌ndustrie聽! Les quelques usines et ateliers dont ils ont dot茅 le pays, sont install茅s loin des villes et ne font travailler que des 茅trangers (cadre anglais ou am茅ricains, ils sont 100 milles et main d鈥櫯搖vre pakistanaise, bengalie, tha茂landaise et philippine atteignant le chiffre de 10 millions). Ils ont horreur avec leurs pairs du Golf de cette industrie porteuse de 芦聽malheurs聽禄 sous forme de syndicats ouvriers, 聽de partis politiques et leurs lots de revendications lib茅ratrices 鈥

S鈥檌ls tiennent aujourd鈥檋ui, encourag茅s dans leur pi猫tre besogne par les occidentaux, 脿 faire propager leur id茅ologie dans le monde arabe, c鈥檈st le mode de vie gr茅gaire qu鈥檈lle implique qu鈥檌ls veulent exporter dans ces pays r茅put茅s 锚tre 芦聽corrompus聽禄 par des dizaines d鈥檃nn茅es de r猫gne de pouvoirs nationalistes et modernistes. C鈥檈st 脿 leur image qu鈥檌ls veulent fa莽onner ce monde qui avait entam茅; m锚me 脿 pas balbutiants, sa marche vers la renaissance depuis plusieurs dizaines d鈥檃nn茅es. Leur objectif, c鈥檈st de d茅truire tout ce qui a 茅t茅 accompli depuis Mohamed Ali en Egypte 脿 la fin du XIX猫me si猫cle. Ils ont aid茅 l鈥檕ccident 脿 d茅truire l鈥橧rak pour en faire un ensemble compl猫tement d茅sarticul茅. Ils participent activement 脿 remodeler par la force la Syrie pour la faire 茅clater en une multitude d鈥橢mirats islamistes. Ils font pression pour qu鈥檈n Egypte, en Libye et en Tunisie les luttes politiques s鈥檕rientent dans leur exasp茅ration vers des guerres civiles finissant par l鈥櫭ヽlatement de leurs Etats.聽

Nous publions ci-dessous, un texte des plus int茅ressants, 茅manant de l’anthropologue tunisien en exile Salem Ben Ammar qui y d茅crit ce processus facilitant au wahhabisme de devenir la nouvelle religion de tous les musulmans et mena莽ant ainsi les soci茅t茅s arabes de perdre l鈥檈ssentiel de ce qu鈥檈lles ont comme id茅aux saints et efficients qu’elles doivent abandonner de force au profit d鈥檜n nihilisme d茅gradant et abrutissant, faisant 聽ainsi d’elles de simples amas de foules vivant dans l’irrationnel et d茅truisant 聽leurs r锚ves initiaux de continuer le chemin de la modernit茅 dans le sillage des pays europ茅ens 茅volu茅es avec l’espoir 聽de pouvoir les rattraper un jour. 聽 聽 聽

Le wahabisme risque fort bien de devenir 聽la nouvelle religion des musulmans

Par Salem BEN AMMAR

Si l鈥檕n veut prendre au pi猫ge les islamistes dans leur propre jeu, d茅jouer leur complot foment茅 contre la religion musulmane, d茅noncer leur supercherie th茅ologique, ce n鈥檈st pas en les laissant labourer 脿 leur guise le terrain de l鈥橧slam et mener en toute libert茅 des campagnes sc茅l茅rates contre le Proph猫te de l鈥橧slam et la religion musulmane elle-m锚me.

Il n鈥檡 a pas pires ennemis de l鈥橧slam que les islamistes h茅ritiers de l鈥檃nthropomorphe et apostat Ibn Taymya, ma卯tre 脿 penser de Mohamed Ibn Adelwahhab fondateur du sectarisme wahhabite, fl茅au mortel pour la religion musulmane. Depuis son av猫nement en 1745, il ne cesse de corrompre et de d茅figurer l鈥橧slam pr么nant un retour 脿 l鈥橧slam des origines. Celui des compagnons du Proph猫te et des 2 g茅n茅rations qui lui succ猫dent. Une vision r茅actionnaire de l鈥橧slam, n茅gatrice des Hadiths, qui n鈥檈st pas sans rappeler les courants fondamentalistes chr茅tiens telle que l鈥橢glise mormone appel茅e l鈥橢glise de 芦 J茅sus-Christ des Saints des Derniers jours 禄 ou les ultra-orthodoxes juifs des Haredim, les 芦聽Craignant-Dieu聽禄.Mais 脿 la diff茅rence des fondamentalistes juifs et chr茅tiens, le wahhabisme tout en combinant les pouvoirs religieux, politiques et financiers, dispose de milices arm茅es constitu茅es de djihadistes ultra-violents 脿 l鈥檕rigine directe des attentats terroristes qui secouent la communaut茅 internationale depuis le premier attentat de 1993 du World Trade Center. A se demander m锚me si l鈥檃version qu鈥檌l voue 脿 aux gens de la Maison du Proph猫te (ahlu al Beit) et aux Hadiths, les paroles du proph猫te, qu鈥檌ls jugent apocryphes afin d鈥檌nterdire toute critique 脿 leurs assertions th茅ologiques, n鈥檈st pas le seul moteur de leurs vell茅it茅s terroristes. En effet, la fin justifie les moyens, pour les wahhabites qui sont 脿 la fois une organisation mafieuse 脿 caract猫re th茅ocratique, raciste et x茅nophobe, et un mouvement sectaire politico-religieux, proche du mod猫le nazi, rien ne doit s鈥檕pposer 脿 leur action politique. Seule pr茅vaut la Raison d鈥橢tat qui n鈥檃 pas 脿 s鈥檈mbarrasser d鈥檋umanisme, ni du Coran ni de la Tradition du Proph猫te. Rejetant par ailleurs les 茅vocations des Saints musulmans et toute intercession du Proph猫te dont il avait d茅truit la maison natale, reconstruite par la suite.

Etroitement li茅 au salafisme, le wahhabisme qui se veut un Islam ultra-rigoriste et puritain ne conna卯t de la vertu que la transgression de l鈥檌nterdit. C鈥檈st le culte de la d茅votion au vice et de la r茅pression de la vertu. Une doctrine synonyme de purgatoire pour les libert茅s humaines les plus 茅l茅mentaires qui instrumentalise la religion musulmane 脿 des fins messianiques, cosmiques, h茅g茅moniques et totalitaires. Gr芒ce 脿 sa puissance financi猫re, elle se propage partout dans le monde musulman ainsi qu鈥橭ccident. B茅n茅ficiant de complicit茅 et de bienveillance de la part de certains gouvernements occidentaux comme le pr茅sident-sortant Sarkozy qui louait les vertus du wahhabisme et les progr猫s qu鈥檌l aurait apport茅 脿 la femme saoudienne. Une femme qui aurait peut-锚tre choisi l鈥檜nivers carc茅ral du Goulag que le bagne soci茅tal saoudien. Le sectarisme wahhabite est pour notre 茅poque ce que fut le nazisme en son temps, il ne doit y avoir aucune complaisance ni mansu茅tude 脿 son 茅gard. Comme, il n鈥檡 a pas plus irresponsable que cette apathie coupable dont font preuve les musulmans face au pros茅lytisme agressif et n茅gateur des islamistes.

Tout indique que l鈥檌nculture des masses musulmanes est la meilleure alli茅e du wahhabisme. Elles (les masses musulmanes) y adh猫rent sans se rendre compte qu鈥檈lles sont en train de creuser leurs propres tombes et surtout participer 脿 la mise 脿 mort de l鈥橧slam. Elles sont impuissantes comme t茅tanis茅es par la main mise des wahhabites sur l鈥橧slam gr芒ce aux gigantesques moyens de propagande dont ils disposent. Les t茅l茅coranistes wahhabites sont devenus, gr芒ce aux cha卯nes satellitaires telles que les cha卯nes Iqra et Al-Jazira, de nouveaux proph猫tes de l鈥檌slamisme triomphant.

Endoctrinant, embrigadant et formatant les masses musulmanes en cha卯ne, l鈥檌slamisme est pour les pays musulmans, ce que les usines sont pour la Chine. Quand l鈥檜n produit un nouvel islamiste, l鈥檃utre produit un composant 茅lectronique pour les t茅l茅phones mobiles. Tant que la cha卯ne de fabrication tourne 脿 pleine cadence et continue d鈥檌nonder le march茅 de la foi de nouveaux wahhabites, cela ne peut que r茅jouir et flatter l鈥檕rgueil musulman. Gr芒ce 脿 l鈥檋yper-activisme des islamistes, tous les musulmans sont unanimes de reconna卯tre que l鈥橧slam gagne du terrain. Comme si la force intellectuelle d鈥檜ne religion se compte au nombre de ses adeptes. On n鈥檈st pas les meilleurs parce qu鈥檕n est les plus nombreux, ou comme si l鈥檌ntelligence d鈥檜n peuple est proportionnelle 脿 son poids d茅mographique.

David et Goliath, les Juifs et les Arabes sont des exemples 脿 m茅diter pour les musulmans. Gagner de nouveaux adeptes est illusoire et abstrait, ce qui l鈥檈st moins c鈥檈st de gagner des parts de march茅 dans la comp茅tition mondiale du savoir et de l鈥檌ntelligence comme l鈥檃vait vivement recommand茅 le Proph猫te. Le vrai danger pour la religion musulmane est le figisme pathologique et la r茅action dans lesquels les islamistes sont justement en train d鈥檈nfermer les musulmans, les d茅pouillant de toute volont茅 propre. L鈥橧slam n鈥檈st pas une addition de statues et de momies fanatis茅es et lobotomis茅es capables de se muer en bombes humaines pour la gloire de Dieu afin de s鈥檃ttirer ses bonnes gr芒ces.

Le proph猫te voulait faire de l鈥橧slam une religion d鈥檃ction en faveur du progr猫s humain et la qu锚te du savoir, les islamistes veulent vider l鈥橧slam de sa substance dogmatique et spirituelle pour en faire une id茅ologie d鈥檌naction et de r茅gression. Les musulmans en se laissant d茅tourner soit par ignorance, soit par indiff茅rence soit tout simplement par complicit茅, ne sont pas conscients des torts qu鈥檌ls occasionnent 脿 leur religion. Installer des illumin茅s sur la premi猫re marche du podium revient 脿 commettre un parjure 脿 l鈥檈nseignement du Proph猫te. En effet, ce dernier n鈥檃 jamais manqu茅 de son vivant de mettre en garde les croyants contre les immod茅r茅s de la religion incompatibles avec l鈥檈sprit pond茅r茅 de son Message. De m锚me qu鈥檌l est clairement stipul茅 aux musulmans qu鈥檌l n鈥檡 aura plus d鈥檃utre transmetteur du Message apr猫s le Proph猫te.

Or, en laissant les islamistes s鈥檃utoproclamer guides v茅n茅r茅s et porte-paroles de l鈥橧slam, les musulmans se comportent comme des infid猫les au Message. Ni nouveaux messagers, ni nouveaux transmetteurs, seul guide pour les Musulmans est le Coran comme l鈥檃 enseign茅 le Proph猫te. Toutes les mises en garde du proph猫te sont rest茅es lettre morte, ainsi les musulmans ont laiss茅 la porte ouverte 脿 la contamination du Message par l鈥檌slamisme, une id茅ologie sectaire et schismatique. La gangr猫ne islamiste corrompt le corps musulman 脿 tout va et en toute impunit茅 sans que cela ne suscite la moindre campagne d鈥櫭﹔adication de ce fl茅au v茅n茅rien. Au lieu de mettre en quarantaine la pand茅mie mortelle qui frappe les soci茅t茅s musulmanes propag茅e par une foultitude d鈥檃gents propagandistes sous les ordres du philo-nazi et antis茅mite patent茅 le psychopathe Al Qaradhaoui, affili茅 脿 l鈥檌nternationale terroriste, les musulmans ont fait le choix criminel de laisser les islamistes s鈥櫭﹔iger en ma卯tres de l鈥櫭ヽhiquier politique et spirituel de leurs pays.

Forts de l鈥檃dh茅sion implicite et explicite 脿 leur id茅ologie sc茅l茅rate, les islamistes ont les coud茅es franches pour s鈥檃donner 脿 leur politique de d茅voiement et d鈥檌nstrumentalisation pour assouvir leurs desseins h茅g茅moniques sur les soci茅t茅s musulmanes. Les musulmans sans s鈥檈n rendre compte prennent un chemin qui va les conduire tout droit dans les limbes de l鈥檋istoire, qu鈥檕nt-ils fait du legs du Proph猫te ? Savent-ils au moins que le Proph猫te n鈥檃 pas d茅sign茅 de l茅gataire testamentaire attitr茅 ? Du fait qu鈥檌l avait fait de l鈥檈nsemble des musulmans sans exclusive ses vrais et authentiques l茅gataires. Comment peut-on se r茅soudre 脿 accepter qu鈥檜n terroriste comme R. Ghannouchi se proclame l鈥櫭﹍u d鈥橝llah (habib Allah) sans que cela ne heurte et n鈥櫭﹎euve la conscience musulmane ?

Paradoxalement les musulmans se gardent de r茅agir aux offenses faites par les islamistes 脿 la religion et ce sont ceux-l脿 m锚mes qui l鈥檕ffensent qui se font les d茅fenseurs. Comme si rehausser le ton et condamner les tentatives de colonisation de l鈥橧slam par l鈥檌slamisme est une apostasie, alors que l鈥檃postasie est leur silence complice face aux actes de profanation de l鈥橧slam commis par les cavaliers noirs de l鈥檃pocalypse. Ce sont les musulmans eux-m锚mes qui font le lit aux islamistes, qui vont leur baliser un retour un chemin truff茅 d鈥檕rties empoisonn茅es et de ronces ac茅r茅es. Il n鈥檡 a pas meilleurs alli茅s des islamistes aujourd鈥檋ui que la majorit茅 silencieuse musulmane ou ceux qui apportent de l鈥檈au au moulin naus茅abond et pollu茅 des islamistes en s鈥檌nstallant dans une posture antimusulmane. Ils oublient que l鈥檌mposture islamiste prosp猫re sur la stigmatisation de l鈥橧slam.

En toute 茅vidence, si l鈥檕n ne veut pas que l鈥檌slamisme continue 脿 r茅pandre son poison, il faut lui couper l鈥檋erbe sous les pieds et cesser d鈥檃limenter son fonds de commerce. Il n鈥檡 a pas de bonne ou mauvaise religion, il y a la dimension spirituelle qui s鈥檡 attache qui exige respect et consid茅ration. Nul n鈥檈st en droit de se livrer 脿 des critiques infond茅es et 茅hont茅es qui ne font que radicaliser et froisser les croyants. C鈥檈st pourquoi, il convient de rappeler aux pseudos modernistes et lib茅raux de tout poils, les d茅nigreurs et pourfendeurs de l鈥橧slam qu鈥檌ls sont les vrais alli茅s objectifs des islamistes.

Chaque critique port茅e contre l鈥橧slam et son Proph猫te am猫ne un nouvel adepte pour le sectarisme islamiste. Ce n鈥檈st pas en jetant l鈥檕pprobre sur l鈥橧slam et les musulmans que l鈥檕n arrivera 脿 茅radiquer pas cette peste, agent pollueur de l鈥檌slam et de la vie des musulmans. Seule une r茅appropriation massive du champ de la foi et des espaces du culte constitue l鈥檜nique alternative possible pour enrayer l鈥檕ffensive sc茅l茅rate men茅e par le sectarisme wahhabite contre l鈥橧slam. Il faut un Islam de raison contre cette passion hyst茅rique et psychotique qui mine les fondations de l鈥橧slam, sinon, il n鈥檡 aura plus ni Islam ni musulmans, ce sera islamisme et islamistes !

Salem Ben Ammar

    Print       Email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publi茅e. Les champs obligatoires sont indiqu茅s avec *

You might also like...

Les probl猫mes entre le Maroc et l’Algerie datent de l’茅poque des Idrissides

Read More →