Loading...
You are here:  Home  >  Actualit茅s  >  Current Article

De Gaza au brasier syrien via les Nations unies et New York, que se passe-t-il au Proche-Orient ?

By   /   8 d茅cembre 2012  /   No Comments

Par L茅on CAMUS

Que se passe-t-il au Proche-Orient ? 脌 l鈥櫭﹙idence d鈥檌mpressionnants 茅v茅nements se succ猫dent ces derniers jours 脿 un rythme soutenu, sans qu鈥檌ls soient pour autant parfaitement lisibles. Certains sont d茅concertants ainsi l鈥檃rr锚t abrupt de l鈥檕ffensive isra茅lienne 芦 Colonne de nu茅es 禄鈥

聽Habituellement les Isra茅liens retardent les n茅gociations, les font tra卯ner en longueur autant que possible afin d鈥檈ngranger le maximum de gains sur le terrain et de causer 脿 l鈥檈nnemi les plus lourds pr茅judices possibles. Nous avons par exemple assist茅 en ao没t 2006 脿 la fin de la guerre contre le Liban, 脿 une tr猫s laborieuse sortie de crise. L脿, rien de semblable, les bombardements ont cess茅 comme par enchantement alors m锚me que Tsahal avait sonn茅 le rappel de 75 000 r茅servistes ! Le simple bon sens dit assez que l鈥檕n ne proc猫de pas 脿 une mobilisation d鈥檜ne telle ampleur sans avoir planifi茅 l鈥檕p茅ration sur la dur茅e et dans la profondeur du territoire ennemi. Non pas 茅videmment pour rendre les armes le jour suivant.

Des 茅v茅nements 茅bouriffants, in茅dits et surprenants

Le 21 novembre, apr猫s 芦 huit jours de bataille 禄, l鈥檃ffrontement asym茅trique cessait. Le lendemain les brigades d鈥橝l Qods 鈥 nom arabe de J茅rusalem 鈥 remerciaient l鈥橧ran pour son aide militaire et financi猫re et le soutien politique de l鈥櫭塯ypte. 脌 ce propos, la grande presse applaudissait chaleureusement la m茅diation du pr茅sident 茅gyptien Morsi sans relever cependant quelques faits remarquablement in茅dits : pour la premi猫re fois Isra毛l acceptait 鈥 m锚me indirectement 鈥 le 芦 dialogue 禄 avec le Hamas, lequel de facto reconnaissait implicitement l鈥檈ntit茅 h茅breu 鈥 on ne parle pas avec le non-existant n鈥檈st-ce pas ? 鈥, ce qu鈥檌l n鈥檃vait jamais fait jusque l脿 ! 脌 bien y regarder, il est patent que les choses ne se sont pas faites toutes seules et qu鈥檜n tiers est discr猫tement intervenu鈥

Justement, au soir du 20 novembre, au septi猫me jour de l鈥檕ffensive, alors qu鈥檜ne tr锚ve paraissait imminente mais que les pilonnages isra茅liens redoublaient 鈥 un premier et unique soldat h茅breu ayant 茅t茅 atteint par une roquette sur le sud d鈥橢retz Isra毛l contre, 脿 l鈥檃rriv茅e, quelque 160 victimes dans le camp palestinien 鈥 la secr茅taire d鈥櫭塼at am茅ricaine Hillary Clinton s鈥檈ntretenait 脿 J茅rusalem avec le Premier ministre Benjamin N茅tanyahou, r茅it茅rant devant les cam茅ras 芦 l鈥檌n茅branlable engagement 禄 des 脡tats-Unis 脿 garantir la s茅curit茅 du pays, mais ajoutant mezzo voce : 芦 Je pense qu鈥檌l est essentiel d鈥檕btenir une d茅sescalade de la situation 脿 Gaza 禄鈥 Ceci avant de faire le go between en se rendant le lendemain en Cisjordanie aupr猫s du pr茅sident Mahmoud Abbas. La messe 茅tait dite, le cessez-le-feu intervenait moins de quarante-huit heures plus tard. Du jamais vu鈥

Pourtant, ne nous h芒tons pas de voir dans cette relation de cause 脿 effet la preuve de l鈥檌nnocence d鈥橧sra毛l, dont la politique d茅l茅t猫re lui serait ou aurait 茅t茅, partout et toujours, dict茅e depuis Washington par les grands m茅chants pr茅dateurs Wasp (White anglo-saxon protestants)鈥 au final seuls vrais responsables 鈥 pour d鈥檕bscurs motifs 鈥 et perp茅tuels coupables de l鈥檌nd茅finie prolongation du conflit isra茅lo-palestinien. En tout cas, c鈥檈st ce que certains essaient, avec une certaine pers茅v茅rance, de nous faire accroire.

Toujours est-il que M. N茅tanyahou a certainement d没 manger son chapeau et faire face 脿 un feu roulant de critiques tandis que la censure militaire interdisait la diffusion de toute information un peu circonstanci茅e relative 脿 l鈥橭p茅ration 芦 Colonne de nu茅es 禄, ses suites et ses r茅sultats. Au sein du Likoud, la crise 茅tait ouverte, conduisant le 27 novembre le ministre de la D茅fense Ehud Barak 脿 d茅missionner. Les m茅dias resteront 脿 ce propos d鈥檜ne discr茅tion exemplaire sur les cause et les conditions de cette retraite anticip茅e en d茅pit des soixante-dix ans de 芦 l鈥檋omme le plus d茅cor茅 d鈥橧sra毛l 禄 ! 脌 J茅rusalem les dirigeants jud茅ens s鈥檈ffor莽aient de sauver la face en se vantant d鈥檃voir rempli, et au-del脿, tous les objectifs assign茅s 脿 l鈥檃ssaut lanc茅 contre Gaza [2]鈥 lequel de ce fait pouvait ou devait naturellement s鈥檃chever !

脌 Gaza le Hamas de son c么t茅 commentait sans surprise la d茅mission d鈥橢hud Barak comme la preuve irr茅fragable de 芦 l鈥櫭ヽhec politique et militaire 禄 d鈥檜ne offensive fig茅e en plein 茅lan. On percevra plut么t quant 脿 nous, dans l鈥檃rr锚t soudain des hostilit茅s, l鈥檈ffet d鈥檜n ordre p茅remptoire venu 鈥 une fois n鈥檈st pas coutume 鈥 de Washington. La Maison Blanche ayant dans cette crise montr茅 son savoir-faire en mati猫re de 芦 stay behind 禄, de pilotage de crise 脿 distance ou de derri猫re le rideau. Tout le b茅n茅fice de la n茅gociation expresse en est donc revenu au pr茅sident 茅gyptien Morsi, les projecteurs m茅diatiques concentr茅s sur les n茅gociateurs rejetant dans l鈥檕mbre la secr茅taire d鈥櫭塼at am茅ricaine qui, sur ordre de la Maison Blanche, avait tordue la main du Likoud pour lui faire l芒cher prise. Et nous verrons in fine pour quelles imp茅rieuses raisons鈥

La Palestine, 芦 脡tat observateur non-membre permanent 禄 des Nations unies

D鈥檃utres 茅v茅nements marquant une rupture 茅taient par contre plus ou moins attendus, tel l鈥檃cc猫s pour la Palestine au statut d鈥櫭塼at observateur non-membre permanent [3] des Nations unies le 29 novembre.

Fait par ailleurs moins pr茅visible mais excessivement significatif d鈥檜n renversement de tendance sera le volte-face, du jour au lendemain, de la diplomatie fran莽aise鈥 En effet, pour ce qui concerne le petit facteur (nous n鈥檃vons pas 茅crit 芦 petit farceur 禄) fran莽ais, le 18 novembre, en pleine offensive isra茅lienne sur Gaza, M. Fabius rencontrait 脿 Ramallah M. Abbas, pr茅sident de l鈥橝utorit茅 palestinienne afin de lui demander instamment de renoncer 脿 pr茅senter le 29 novembre sa requ锚te 脿 l鈥橝ssembl茅e g茅n茅rale des Nations unies en vue de faire reconna卯tre la Palestine comme membre de la Communaut茅 des Nations. La d茅marche du factoton 茅lys茅en se vit opposer une fin de non-recevoir. Les consid茅rations techniques style 芦 le moment n鈥檈st pas le plus opportun 禄 rencontr猫rent une ferme opposition de principe. Quelques heures plus tard, 脿 J茅rusalem, M. Fabius, d茅pit茅, rendait compte de l鈥櫭ヽhec de sa mission au principal int茅ress茅, le Premier ministre isra茅lien, M. N茅tanyahou. Dont acte.

Le lendemain de son retour 脿 Paris, le mardi 20 novembre, M. Fabius, sortant d鈥檜n d茅jeuner avec Mme Clinton, donnait une conf茅rence devant la presse 茅trang猫re. Conf茅rence au cours de laquelle le ministre fran莽ais des Relations ext茅rieures laissait clairement entendre que la France pencherait pour l鈥檃bstention. Position qui 茅tait le choix affich茅 du pr茅sident Hollande, celui-ci insistant r茅guli猫rement sur les 芦 risques de mesures de r茅torsion am茅ricaines et la crainte que la demande palestinienne ne favorise pas l鈥檕uverture de n茅gociations directes entre Palestiniens et Isra茅liens 禄.

M. Hollande avait raison. Mais il se trompait d鈥檃cteur ! Au lendemain du vote de l鈥橝ssembl茅e g茅n茅rale, M. N茅tanyahou, mauvais joueur, annon莽ait la reprise de la colonisation avec la construction de 3 000 nouveaux logements en Cisjordanie, notamment 脿 J茅rusalem est. En sus, le blocage sine die de la r茅version des droits de douanes palestiniens essentiel 脿 la survie de l鈥檈mbryon d鈥櫭塼at. D茅cisions navrantes ruinant tout espoir de reprise d鈥檜n quelconque dialogue, qui valu 鈥 une fois n鈥檈st pas coutume 鈥 au repr茅sentant isra茅lien en France d鈥櫭猼re convoqu茅 au Quai d鈥橭rsay afin de transmettre 脿 M. Liberman 鈥 l鈥檋omologue isra茅lien de M. Fabius 鈥 une demande de 芦 renoncement 禄 脿 ce projet de 芦 construction 禄.

On conna卯t la r茅ponse : M. N茅tanyahou n鈥檈ntend pas tenir compte des moindres desiderata franco-europ茅ens, souhaits aussi respectueusement formul茅s soient-ils dont il n鈥檃 cure. Qu,i en v茅rit茅, e没t attendu une attitude contraire ? Reste que l鈥檃ttitude fran莽aise rompt malgr茅 tout avec son habituel laxisme ou suivisme en un tel domaine. Serions-nous, tout 脿 coup, moins 脿 la remorque ? Convenons que la position de Paris a 茅t茅 en grande partie dict茅e par une 茅valuation r茅aliste du rapport existant entre ceux qui soutiennent l鈥櫭塼at h茅breu et ceux qui le d茅savouent pour ses continuelles transgressions de la l茅galit茅 internationale. Un d茅saveu qui allait s鈥檈xprimer 脿 travers l鈥櫭ヽrasante majorit茅 accordant l鈥檃dmission formelle de la Palestine 脿 la Communaut茅 des Nations, cela tout en isolant les 脡tats 芦 parias 禄 qui allaient s鈥檡 opposer contre toute raison et toute morale.

Notons qu鈥檈n r茅ponse au revirement fran莽ais, la r茅ponse de Tel-Aviv ne s鈥檈st pas fait attendre : le 4 d茅cembre, JSSNews.com, webzine isra茅lien francophone, lan莽ait une virulente campagne 鈥 p茅tition 脿 l鈥檃ppui 鈥 de 芦 mobilisation visant 脿 demander au gouvernement isra茅lien d鈥檈xpulser de la capitale du pays, le Consul G茅n茅ral de France 脿 J茅rusalem. Fr茅d茅ric Desagneaux, de son nom [qui poss猫de 茅galement] le statut d鈥橝mbassadeur pour la Palestine 禄. Joignant le geste 脿 la parole, une manifestation 茅tait illico organis茅e, qui pr茅voyait de r茅unir quelques milliers d鈥檈xalt茅s鈥 cela 脿 l鈥檃ppel d鈥檜n site qui en toute logique 鈥 parce qu鈥檌l appelle 脿 la s茅dition 鈥 devrait se voir en France p茅nalement sanctionn茅鈥 芦 Apr猫s l鈥檃ffront sans pr茅c茅dent hier de la diplomatie fran莽aise envers l鈥櫭塼at d鈥橧sra毛l [la convocation au Quai d鈥橭rsay relative 脿 la reprise de la colonisation] et les atteintes r茅p茅titives 脿 la souverainet茅 d鈥橧sra毛l par le Consulat g茅n茅ral de France 脿 J茅rusalem qui se comporte dans la capitale d鈥橧sra毛l [la capitale l茅gale en droit international 茅tant en r茅alit茅 Tel-Aviv] comme s鈥檌l s鈥檃gissait d鈥檜n 脡tat terroriste arabe se d茅nommant 芦 Palestine 禄, nous protesterons 脿 16 h mercredi 5 d茅cembre devant le Consulat de France 脿 J茅rusalem. Nous, citoyens isra茅liens originaires de France, nous demanderons du Gouvernement isra茅lien qu鈥檌l d茅clare comme Persona non Grata le Consul g茅n茅ral de France Thierry Desagneaux et qu鈥檌l l鈥檈xpulse sur le champs de notre pays bien-aim茅. 禄 Amen.

Pourquoi de tels changements dans la diplomatie franco-europ茅enne ?

Poursuivons notre chronologie de ces quelques jours qui 茅branl猫rent nos plus solides convictions quant 脿 la conduite des Affaires occidentalistes au Proche-Orient. Au demeurant n鈥檃llons pas trop vite en besogne. Il y a peu de chances pour que M. Obama ait soudain con莽u le d茅sir de m茅riter enfin son 芦 Nobel de la Paix 禄. Les mobiles profonds qui dictent sa conduite sont assur茅ment d鈥檜ne toute autre nature.

Bref, l鈥檈xact lendemain de sa rencontre avec la secr茅taire d鈥櫭塼at am茅ricaine, le ministre fran莽ais des Affaires 茅trang猫res annon莽ait l鈥檌ntention d鈥檜n vote positif de la R茅publique en faveur de la Palestine鈥 sachant que le vote fran莽ais d茅termine celui d鈥檜n certain nombre d鈥檃utres chancelleries europ茅ennes鈥 L鈥橝llemagne s鈥檃bstiendra ; seuls dans l鈥橴nion le Royaume-Uni et la Tch茅quie voteront 芦 Non 禄 ! On pressent ici 鈥 脿 l鈥檕ccasion de cet inopin茅 changement de cap diplomatique 鈥 que la d茅cision n鈥檃 pas 茅t茅 prise 脿 l鈥櫭塴ys茅e, ni au Quai, pas m锚me 脿 Bruxelles. La d茅cision est venue d鈥檃illeurs, certainement de Washington 脿 l鈥檕ccasion du d茅jeuner en comit茅 tr猫s restreint d茅j脿 mentionn茅.

A priori, M. Fabius n鈥檃 au fond rien 脿 refuser 脿 Mme Clinton, dont il est un 芦 groupie 禄 et 脿 qui il mange litt茅ralement dans la main : n鈥檃nnon莽ait-il pas dans Le Point du 22 novembre son futur soutien 脿 la candidature en 2016 de la susdite 脿 la pr茅sidence des 脡tats-Unis ? 芦 C鈥檈st une femme remarquable, exceptionnellement intelligente. Quand elle entre dans une pi猫ce, elle incarne et impose l鈥檃utorit茅, m锚me avec des hommes, m锚me avec Barak Obama. 禄

Le 27 novembre soit deux jours avant le vote des Nations unies, Laurent Fabius justifiait plus pr茅cis茅ment, devant les d茅put茅s fran莽ais, son t锚te-脿-queue diplomatique et ce, avec un aplomb magistral et une mauvaise foi consomm茅e : 芦 Ce vote, nous allons le faire avec coh茅rence et lucidit茅. Vous savez que depuis des ann茅es et des ann茅es, la position constante de la France a 茅t茅 de reconna卯tre l鈥櫭塼at palestinien. C鈥檈st la raison pour laquelle jeudi ou vendredi prochain, quand la question sera pos茅e, la France r茅pondra Oui. 禄 脡tayant la nouvelle position fran莽aise 鈥 cela ne manque pas de sel ! 鈥 par le vote positif en octobre 2011 de la pr茅sidence Sarkozy en faveur de l鈥檈ntr茅e de la Palestine 脿 l鈥橴nesco鈥 Et, pour faire bonne mesure, en se r茅f茅rant 脿 l鈥檈ngagement pr茅-茅lectoral de M. Hollande d鈥檕btenir la reconnaissance internationale d鈥檜n 脡tat palestinien, cela dans le droit fil de la position adopt茅e par feu Mitterrand d猫s 1982 (AFP, 27 novembre). Ah mais !

Jeux de miroirs, jeux de dupes

L鈥檕n comprendra que Washington ait exprim茅 du bout des l猫vres son 芦 d茅saccord 禄 avec la France 鈥 double langage et r茅partition des r么les obligent ! 鈥 en d茅clarant avec retenue son 芦 opposition 脿 toute prise de position 脿 l鈥橝ssembl茅e g茅n茅rale qui de notre point de vue rendrait la situation encore plus compliqu茅e 禄 (AFP, 27 novembre). 脌 J茅rusalem le ton 茅tait moins am猫ne, le Premier ministre Netanyahou y d茅non莽ait avec la virulence de l鈥檕rgueil bless茅 l鈥檌ntervention du Palestinien Abbas devant l鈥橝ssembl茅e des Nations unies : 芦 Le monde a entendu un discours diffamatoire et venimeux rempli de propagande fallacieuse contre l鈥檃rm茅e isra茅lienne et les citoyens d鈥橧sra毛l. Quelqu鈥檜n qui veut la paix ne parle pas comme cela鈥 La d茅cision de l鈥橭nu ne changera rien sur le terrain. Il n鈥檡 aura pas d鈥櫭塼at palestinien sans arrangements garantissant la s茅curit茅 des citoyens d鈥橧sra毛l鈥 En pr茅sentant leur demande 脿 l鈥橭NU, les Palestiniens ont viol茅 leurs accords avec Isra毛l, et Isra毛l agira en cons茅quence. 禄

Une allusion limpide aux accords d鈥橭slo de 1993, lesquels envisageaient 芦 la cr茅ation d鈥檜n 脡tat palestinien comme r茅sultant de n茅gociations de paix directes isra茅lo-palestiniennes 禄 et non issue d鈥檜ne initiative unilat茅rale. Reste que personne au cours de la seconde moiti茅 du XXe si猫cle, n鈥檃 jamais vu les Isra茅liens conclure des pourparlers sans les remettre aussit么t en question, leur r猫gle en la mati猫re semblant 锚tre que 芦 tout accord conclu fait automatiquement l鈥檕bjet d鈥檜ne ren茅gociation en gros et en d茅tail 禄 !

Illustrant cette r猫gle d鈥檕r 鈥 le pr茅texte 茅tait trop beau pour n鈥櫭猼re pas aussit么t saisi 鈥 le chef de la diplomatie isra茅lienne, Avigdor Liberman et son vice-ministre, Danny Ayalon, se sont empress茅s d鈥檃vertir 鈥 de menacer ? 鈥 la communaut茅 internationale qui 芦 une fois de plus a fait la preuve de son irresponsabilit茅鈥 qu鈥檃ujourd鈥檋ui, nous ne sommes plus tenus par nos accords avec les Palestiniens, et nous agirons uniquement en fonction de nos int茅r锚ts… La poussi猫re doit s鈥檃ccumuler sur le discours d鈥橝bbas 禄.

La force et l鈥檃rrogance se concentrant sur une seule des deux parties, celle-ci a maintenant beau jeu d鈥檈n faire 脿 sa guise : certes le nouvel 脡tat palestinien existe d茅sormais, mais seulement sur le papier parce que territorialement il s鈥檃git d鈥檜ne toute autre paire de manches ! La colonisation isra茅lienne a en effet cr茅茅 l鈥檌rr茅versible : la cannibalisation extensive du territoire palestinien avec 600 000 colons actuellement implant茅s en Cisjordanie. De sorte que revenir 脿 pr茅sent en arri猫re appara卯t comme une mission d茅sesp茅r茅ment impossible. Le pr茅sident Abbas aura par cons茅quent beau dire et beau faire, son discours 脿 la tribune des Nations unies ne changera rien 脿 la mauvaise donne actuelle : 芦 Le moment est venu pour le monde de dire clairement : assez d鈥檃gression, d鈥檌mplantations et d鈥檕ccupation 禄 ! Oui, mais comment ? La seule solution qui aurait pu s鈥檃v茅rer viable 茅tant celle 鈥 peut-锚tre ? 鈥 d鈥檜n seul 脡tat pour deux Peuples. Mais le fanatisme religieux l鈥檈mp锚chera. Que faire ?

Une lueur d鈥檈spoir, l鈥檃ube d鈥檜ne 猫re nouvelle ?

Finalement, demandons-nous si les oukases venus de Washington pourraient annoncer une r茅vision de la politique proche-orientale des 脡tats-Unis. Les enthousiastes, les croyants, se sont en effet derechef engouffr茅s dans la br猫che. Obama qui n鈥檃 plus rien 脿 perdre 鈥 pas de r茅茅lection possible pour un troisi猫me mandat 鈥 devrait maintenant pouvoir donner sa mesure et remettre Isra毛l 脿 la place qui e没t d没 锚tre la sienne depuis longtemps. Son mentor Zbigniew Brzezinski n鈥榓 脿 ce propos pas m芒ch茅 ses mots : 芦 Les 脡tats-Unis ne suivront pas Isra毛l comme une mule stupide [4] 禄 (芦 US won鈥檛 follow Israel 鈥檒ike a stupid mule 禄, rt.com/USA 29 d茅cembre). Un langage particuli猫rement nouveau, mais 脿 entendre dans le contexte d鈥檃nnonces r茅it茅r茅es de frappes h茅bra茂ques sur l鈥橧ran.

La Maison Blanche, de toute 茅vidence, n鈥檈st plus d茅cid茅e 脿 se laisser entra卯ner dans une nouvelle aventure militaire, entendant selon toute apparence se 芦 d茅sengager 禄 progressivement d鈥檜n Proche-Orient 脿 l鈥櫭ゞard duquel sa d茅pendance 茅nerg茅tique devrait diminuer au fur et 脿 mesure que seront mis en exploitation ses propres gisements p茅troliers en mer profonde, ceux aussi de ses sables bitumineux et ses gaz de schiste鈥 L鈥橝m茅rique se voyant d茅j脿 comme un nouvel eldorado p茅trolier d茅finitivement affranchi des approvisionnements en provenance du Golfe arabo-persique. Reste que cela n鈥檈st pas si simple et ce nouveau facteur 鈥 l鈥檃utonomie 茅nerg茅tique potentielle annonc茅e des 脡tats-Unis 鈥 ne signifie pas pour autant renoncement au contr么le d鈥檜ne r茅gion d鈥檌nt茅r锚t g茅ostrat茅gique crucial鈥

Cet ensemble d鈥櫭﹍茅ments, pour int茅ressant qu鈥檌l soit, ne suffit 茅videmment toujours pas 脿 expliquer pourquoi un commandement brutal, arriv茅 de Washington, a intim茅 l鈥檕rdre au gouvernement isra茅lien de mettre fin sans d茅lai 脿 l鈥檕ffensive sur Gaza鈥 ni qu鈥檌l ait pu 锚tre suivi d鈥檈ffet aussi vite. Un acte, r茅p茅tons-le, en totale contradiction avec tout ce qui s鈥櫭﹖ait vu jusqu鈥櫭 pr茅sent, sauf r茅orientation absolue de la diplomatie arm茅e am茅ricaine. Une hypoth猫se qui ne s茅duira que les optimistes inv茅t茅r茅s.

Isra毛l/脡tats-Unis, des 芦 agendas 禄 divergents

Et bien gageons tr猫s simplement que les 芦 agendas 禄 isra茅lien et am茅ricain ne co茂ncidaient plus. Les H茅breux veulent forcer le passage et pr茅parer le terrain pour une attaque de l鈥橧ran鈥 Gaza en 茅tant la premi猫re 茅tape, puis Beyrouth o霉, apr猫s le Hamas, il conviendrait de 芦 casser les reins aux Hezbollah [5] 禄. Ce nettoyage pr茅alable effectu茅, la voie deviendrait libre pour s鈥檈n prendre 脿 T茅h茅ran. Cela peut-锚tre d猫s apr猫s les l茅gislatives isra茅liennes de janvier prochain. La vox populi s鈥櫭﹖ant exprim茅e et M. N茅tanyahou ayant 茅t茅 reconduit dans ses fonctions de Premier ministre avec une l茅gitimit茅 鈥 esp猫re-t-il 鈥 renforc茅e. Ceci lui permettant toute les initiatives bellig猫nes, avec ou sans les Am茅ricains contraints ensuite, volens nolens, de suivre. Patatras, ceux-ci ne sont plus d鈥檃ccord avec ce sc茅nario idyllique parce que Washington entend d鈥檃bord r茅gler son compte au r茅gime baasiste de Damas.

De ce point de vue les choses vont excessivement vite. Damas, accus茅 depuis le 3 d茅cembre de vouloir mettre en 艙uvre ses armes chimiques, se voit aujourd鈥檋ui menac茅e d鈥檜ne intervention directe des 脡tats-Unis, qui ont discr猫tement 鈥 et avec beaucoup d鈥櫭-propos 鈥 concentr茅 ces derni猫res semaines des forces navales d鈥檌ntervention tandis que des forces sp茅ciales am茅ricaines seraient pr茅positionn茅es Isra毛l, en sus d鈥檜nit茅s anglo-fran莽aises en Jordanie. La France se pr茅parerait 脿 une intervention imminente en Syrie (LePoint.fr, 4 d茅cembre) au sein d鈥檜ne coalition multinationale dirig茅e par les 脡tats-Unis. Coalition comprenant le Royaume-Uni, la Turquie, 芦 pilier oriental 禄 de l鈥橝lliance atlantique, et la Jordanie dont le souverain, Abdallah II, bien qu鈥櫭 moiti茅 Anglais, est en principe Ch茅rif de la Mecque, le Gardien de lieux saints. Il fallait aussi prendre les devants et prendre de court les enrag茅s de Tel-Aviv qui auraient envisag茅 une attaque des sites d鈥檃rmes chimiques 脿 deux reprises au cours du mois de novembre apr猫s avoir obtenu l鈥檃ccord d鈥橝mman (IsrInfos, 4 d茅cembre).

Mais 脿 la diff茅rence de la Libye de Kadhafi, apr猫s des frappes d茅livr茅es au moyen de missiles de croisi猫re, les forces internationales h茅liport茅es devraient engager des op茅rations terrestres au pr茅texte de s茅curiser les sites d鈥檈ntreposage des armes chimiques syriennes. Dans les faits, cette premi猫re vague d鈥檃ttaques ne devrait 锚tre que le pr茅ambule d鈥檜ne guerre totale et ouverte contre le r茅gime de Damas. Moscou sera mis devant le fait accompli et s鈥檈mploiera, faisant d猫s lors la part du feu, 脿 sauver l鈥檈ssentiel de ses int茅r锚ts en Syrie鈥 脿 savoir sa base navale de Tartous 鈥 son seul point d鈥檃ppui en M茅diterran茅e 鈥 et la protection de ses cent mille ressortissants pr茅sents sur le territoire syrien. Une intervention qui ne pourrait qu鈥檃pporter du baume sur les plaies morales du Likoud, lequel, avons-nous dit, s鈥檈st vu frustrer de sa guerre contre le Hamas. On entrevoit ici que le divorce n鈥檈st pas tout 脿 fait pour demain entre Tel-Aviv et Washington, la Maison Blanche se r茅servant de garder peu ou prou la main sur son propre agenda ind茅pendamment du programme 茅gocentr茅 et exclusiviste de son meilleur alli茅, qui est aussi, probablement, son meilleur ennemi.

Ce m锚me 4 d茅cembre, le secr茅taire g茅n茅ral de l鈥橭TAN, Anders Fogh Rasmussen, annon莽ait 脿 Bruxelles, 脿 l鈥檌ssue de la r茅union des ministres des Affaires 茅trang猫res des vingt-huit 脡tats membres de l鈥橝lliance atlantique, que des missiles anti-missiles Patriot fournis par la R茅publique f茅d茅rale d鈥橝llemagne allaient 锚tre mis en batterie le long des 900 km de la fronti猫re syro-turque鈥 Pour arr锚ter des obus de mortier sans doute ?! Des armes 脿 longue port茅e a priori d茅fensives mais qui peuvent en tout 茅tat de cause cr茅er une zone d鈥檌nterdiction a茅rienne sur la majeure partie du nord de la Syrie, permettant la consolidation d鈥檜ne poche 芦 lib茅r茅e 禄 et de bases 脿 partir desquelles l鈥檃ssaut pourra 锚tre lanc茅 dans la profondeur du territoire syrien.

Washington reprend la main : des raisons pressantes

脌 propos de l鈥檕ffensive sur Gaza il est temps de conclure. Dans la perspective d鈥檜n conflit ouvert avec Damas, l鈥檃ffaire de Gaza s鈥檈xplique de fa莽on tr猫s 茅l茅mentaire ! Si la priorit茅 de Washington est effectivement d鈥檈n finir avec le Baas syrien et la gouvernance alaouite, alli茅e de T茅h茅ran, les Am茅ricains ne peuvent s鈥檃ppuyer 脿 l鈥檌nt茅rieur de la Syrie que sur la seule force politiquement organis茅e que sont les Fr猫res musulmans, fer de lance de la r茅bellion. En outre ceux-ci incarnent la renaissance de l鈥橭umma 鈥 la Communaut茅 des croyants 鈥 sunnite. Ceux-ci ne sont, de ce fait, pas isol茅s au sein du monde arabe : l鈥櫭塯ypte, la Tunisie sont aujourd鈥檋ui dirig茅es par les Fr猫res et la Turquie n茅o-ottomane, sunnite 茅galement, les soutient avec vigueur. Or la n茅cessit茅 d鈥檈n finir avec Damas exclut cat茅goriquement de s鈥檃li茅ner les Fr猫res musulmans鈥 auxquels appartient le Hamas. Que les strat猫ges isra茅liens ne se soient pas rendus compte de cette contradiction 鈥 on ne peut faire la guerre 脿 des gens en compagnie desquels l鈥檕nt combat par ailleurs 鈥 est proprement consternant. Gageons pourtant que, 脿 la d茅charge des gens de Tel-Aviv, Washington n鈥檃vait peut-锚tre pas encore arr锚t茅 sa d茅cision, celle de passer 脿 la vitesse sup茅rieure et d鈥檌ntervenir urgemment pour liquider le r茅gime de Damas, quand l鈥檕ffensive a d茅marr茅.

Il faut dire que maintenant le temps presse de faire diversion en entrant en Syrie, car de nombreux nuages s鈥檃ccumulent dans le ciel d鈥橧sra毛l鈥 Notamment 脿 l鈥檕ccasion de cette 67e session des Nations unies : recommandation de l鈥橝ssembl茅e g茅n茅rale 脿 d茅guerpir du Golan, pris sur la Syrie 脿 l鈥檕ccasion de la guerre des Six jours en 1967 et annex茅 en 1981 (New York, 1er d茅cembre, Ria Novosti]. Pire encore, l鈥橝ssembl茅e g茅n茅rale a en outre appel茅 l鈥櫭塼at h茅breu 脿 renoncer d茅finitivement 脿 faire de J茅rusalem sa capitale et 脿 entamer un dialogue de paix avec les Palestiniens. Une des r茅solutions r茅affirme 脿 ce titre que 芦 toutes les mesures et dispositions l茅gislatives et administratives prises par Isra毛l, Puissance occupante, qui ont modifi茅 ou visaient 脿 modifier le caract猫re et le statut de la ville sainte de J茅rusalem, en particulier la pr茅tendue 鈥淟oi fondamentale鈥 sur J茅rusalem et la proclamation de J茅rusalem capitale d鈥橧sra毛l, 茅taient nulles et non avenues et devaient 锚tre imm茅diatement rapport茅es 禄 !

Last but not least, le pire du pire, les Nations unies engagent dor茅navant Isra毛l 脿 ouvrir les portes de leurs centres atomiques aux inspections internationales (Associated Press, 4 d茅cembre). L鈥橝ssembl茅e g茅n茅rale ayant massivement approuv茅 une r茅solution enjoignant Isra毛l de se mettre 脿 jour vis-脿-vis de la communaut茅 internationale en mati猫re de nucl茅aire civil et implicitement/explicitement militaire. La r茅solution approuv茅e lundi 1er d茅cembre par un vote de 174 pour, 6 contre et 6 abstentions, appelle instamment Isra毛l 脿 adh茅rer au Trait茅 de non-prolif茅ration nucl茅aire 芦 sans plus tarder 禄 et 芦 脿 ouvrir sans restriction ses installations aux inspections de l鈥橝gence internationale de l鈥櫭﹏ergie atomique 禄. Rappelons cependant qu鈥橧sra毛l n鈥檈st pas seul 脿 refuser de se soumettre aux r猫gles de bonne vie commune sur cette question, partageant ce triste privil猫ge avec trois autres 脡tats 鈥 l鈥橧nde, le Pakistan et la Cor茅e du Nord 鈥 officiellement d茅tenteurs de l鈥檃rme atomique et des vecteurs aff茅rents.

Observons que les six 脡tats s鈥櫭﹖ant oppos茅s 脿 la normalisation de la situation nucl茅aire de l鈥櫭塼at h茅breu sont comme il se doit Isra毛l lui-m锚me, les 脡tats-Unis, le Canada鈥 les 卯les Marshall, la Micron茅sie et Palau ! Un assemblage pour le moins baroque qui donne la mesure de l鈥檌solement diplomatique 鈥 sur ce dossier 鈥 de la superpuissance am茅ricaine. Un vide proprement effrayant que les Europ茅ens n鈥檕nt pas os茅 att茅nuer en se solidarisant avec Big Sister America. Un d茅couplage impressionnant et un d茅tramage diplomatique que ne parviendra pas 脿 masquer tr猫s longtemps la m茅diatisation outranci猫re des derni猫res p茅rip茅ties de la sc猫ne politique 茅gyptienne.

On saisira que dans une telle conjoncture g茅opolitique de chute libre, il devienne prioritaire pour le couple am茅ricano-isra茅lien d鈥檕uvrir un front de guerre active en Syrie, entre autres pour rattraper 鈥 si c鈥檈st encore possible 鈥 l鈥檈ffondrement du 芦 cr茅dit conjoint 禄 am茅ricano-sioniste intervenu 脿 l鈥檕ccasion de cette 67e Assembl茅e g茅n茅rale.

Un v茅ritable krach sur la valeur internationale de l鈥橝m茅rique-monde 鈥 et de son acolyte 鈥 qui ouvre au demeurant de bien peu engageantes perspectives d鈥檃venir pour la paix et la stabilit茅 r茅gionales鈥 mais 茅galement globales.

L茅on Camus

    Print       Email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publi茅e. Les champs obligatoires sont indiqu茅s avec *

You might also like...

Les probl猫mes entre le Maroc et l’Algerie datent de l’茅poque des Idrissides

Read More →