Loading...
You are here:  Home  >  Actualités  >  Current Article

Algérie : Rebaine espère pour en finir avec la dictature “une révolution similaire à celles des tunisiens et des égyptiens”

By   /   21 mai 2012  /   No Comments

Lors d’une session du Conseil National du parti d’opposition 3AHD 54, le dirigent de cette formation politique d’opposition Mr. ALI  fAWZI  Rebaïne a opté  pour une solution radicale. Il a estimé que “le régime actuel ne veut pas le changement”.  Selon ce leader  qui lie sa ligne politique et son activité aux objectifs historiques de la Révolution algérienne, le régime Boutaflika “mène le pays droit vers le chaos et favorise l’intervention étrangère”. Pour lui, “si le peuple veut un réel changement et s’il descend dans la rue [….], le parti 3Ahd 54,  le suivra et l’accompagnera jusqu’au bout pour mettre fin à la dictature de ce système”. Rebaïne s’est interrogé sur l’avenir du pays : “Où mènent-ils l’Algérie ? La population voulait un changement et eux, ils appliquent le contraire. Ni les autorités, ni les généraux, ni le chef de l’Etat ne le désirent”. Et d’ajouter : “Le régime veut mener le pays à l’explosion”.

Mr. Rebaïne a accusé l’armée de s’être enrôlée dans un jeu qui n’est pas le sien : “Ils ont utilisé l’institution militaire pour mieux frauder. L’armée est devenue un instrument entre les mains du FLN, alors que sa principale mission est de servir le peuple”. Pour Rebaïne, le premier responsable de la fraude lors du dernier scrutin n’est autre que “le président de la République”. “Son discours à Sétif à l’occasion de la commémoration du 8 Mai 1945 a influencé le peu d’électeurs qui ont voté. Il a clairement dit qu’il était président de la République FLN et pas président des Algériens. Il a été le premier à enfreindre la Constitution”, a-t-il annoncé.

Sur un autre plan, Rebaïne pense que “la majorité des nouveaux partis sont des comités de soutien au président Abdelaziz Bouteflika”. “Ils crient à la fraude parce qu’ils n’ont pas obtenu les quotas attendus. Ils sont mécontents pour quelques jours puis rentreront à la maison après des coups de téléphone”, juge-t-il. Dans la foulée, il indique que «la mission d’observation de l’Union européenne n’a jamais cautionné le résultat des élections. Seuls les observateurs de l’Union africaine, de la Ligue arabe et de l’Organisation de la conférence islamique ont applaudi, parce qu’ils sont de mèche avec le pouvoir”.
Fawzi Rebaïne  a par contre annoncé que son parti participera aux prochaines élections  municipales programmées pour l’ automne 2012. Plusieurs partis politiques comptent y participer en dépit des soupçons qui entourent déjà leur légal déroulement.

    Print       Email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You might also like...

LE MYTHE DE L’IDENTITÉ ARABO-MUSULMANE

Read More →