Loading...
You are here:  Home  >  Actualités  >  Current Article

Egypte : le candidat malheureux des présidentielles égyptiennes est montré du doigt pour corruption par la justice

By   /   12 septembre 2012  /   No Comments

Par Sami SHERIF

C’est au cours de l’instruction de laffaire dite “du terrain des aviateurs” que le nom du général Ahmed Chafik a été cité comme l’un des officiers et des personnalités qui avaient bénéficié de l’acquisition de terrains donnés par l’Etat à l’association des officiers aviateurs dont il fut le président. C’est ainsi que les médias égyptiens ont surnommé le procès ouvert il y a un peu plus d’un mois contre le général Chafik et plusieurs anciens généraux de l’armée de l’air.

Le compagnon d’armes de l’ex-président Moubarak a, selon l’accusation, cédé 40 000 mètres carrés de ce terrain à un prix dérisoire. Les bénéficiaires de cette transaction n’étaient autres que Alaa et Gamal Moubarak, les fils de l’ancien raïs qui sont détenus préventivement. Cette affaire avait été soulevée par les adversaires islamistes du général Chafik en pleine campagne présidentielle. Une accusation que celui qui avait obtenu 48% des voix a toujours niée.

La justice égyptienne a ordonné ce mardi 11 septembre la mise en détention préventive du général Ahmed Chafik, le candidat à la présidence de la République battu par Mohamed Morsi et dernier Premier ministre de Moubarak. Le général Chafik, qui est à l’étranger, est accusé dans une affaire de corruption.

Le général, actuellement dans le Golfe, avait affirmé il y a quelques jours sur une chaîne de télévision égyptienne privée qu’il rentrerait en temps opportun pour prouver son innocence.
Sami Shérif  d’après une dépêche de RFI
    Print       Email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You might also like...

Des marines marocains menacent Zafzafi

Read More →