Loading...
You are here:  Home  >  脡conomie  >  Tourisme  >  Current Article

Ch猫re, ch猫re la destination Maroc !

By   /   12 ao没t 2012  /   No Comments

Par Chahid BENDRISS

脟a veau le cou d’en abattre un ou deux. ..

La chert茅 de l鈥檌mmobilier est attribuable, ente autres, aux marges b茅n茅ficiaires exorbitantes. Le Maroc se voit attribuer la 65e place parmi 111 destinations dans le monde pour les expatri茅s.Les rapports internationaux se succ猫dent et, malheureusement, se ressemblent pour le Maroc.

Encore une fois notre pays revendique un rang des plus inqui茅tants. Selon un r茅cent rapport international, il s鈥檈st vu attribuer la 65e place parmi 111 destinations dans le monde pour les expatri茅s, class茅es selon le co没t et la qualit茅 de la vie. Il en ressort ainsi que notre pays reste plus cher comparativement 脿 d鈥檃utres destinations concurrentes comme la Tunisie (83e), l鈥橢gypte (80e) et la Libye (70e).

Il est, par contre, moins cher par rapport 脿 la Turquie (50e), le Qatar (41e ), le Kowe茂t (55e) et le Bahre茂n (62e), rapporte le portail d鈥檌nformation africanmanager.com

Le rapport est 茅tabli sur la base des prix de l鈥檌mmobilier touristique et les services quotidiens y aff茅rant comme le transport, l鈥檈au, l鈥櫭﹍ectricit茅鈥 sans oublier, bien s没r, les biens de consommation. Il faut dire aussi que la hausse des prix enregistr茅e sur le march茅 marocain tient en fait au rythme de croissance que conna卯t l鈥櫭ヽonomie nationale, en lien principalement avec les grands chantiers lanc茅s par le royaume.

Mais cette croissance ne devrait pas nous faire oublier que le co没t de la vie dans un pays interroge ses avantages comp茅titifs. Et c鈥檈st l脿 justement o霉 le b芒t blesse.

Faisant recours aux nombreuses 茅tudes et rapports internationaux, la destination Maroc demeure parmi les plus ch猫res au monde. Chose surprenante du fait que la politique gouvernementale compte 茅norm茅ment sur les 茅trangers pour venir investir.

Il faut savoir 脿 ce titre que l鈥橢tat d茅bourse des milliards 脿 travers ses compagnes internationales de communication pour la promotion des investissements 茅trangers.

Il a 茅galement 茅rig茅 l鈥檌ndustrie touristique en priorit茅, voulant qu鈥檈lle joue le r么le de locomotive de la croissance de l鈥櫭ヽonomie. Raison de plus pour revoir 脿 la baisse les prix des biens et services, et de l脿 les co没ts de production. Pourtant, pour les expatri茅s, s鈥檃pproprier un logement ou m锚me se rendre pour faire des courses ne semble plus 锚tre une bonne affaire.

Cette chert茅 de l鈥檌mmobilier est attribuable, ente autres, on se souvient de l鈥櫭﹖ude de McKinsey, aux marges b茅n茅ficiaires exorbitantes r茅colt茅es par les promoteurs.

Sur ce terrain, il y a 脿 boire et 脿 manger pour l鈥橢tat, si la volont茅 politique de r茅forme s鈥檡 met. C么t茅 qualit茅 de la vie, d鈥檃ucuns ne peuvent discuter les 茅volutions remarquables qui font aujourd鈥檋ui du Maroc l鈥檜ne des destinations les plus attractives de par le monde.

D鈥檃illeurs, l鈥檕ffre touristique Maroc pr茅sente des produits qui la d茅marquent des autres. Les 茅trangers ont droit 脿 tous les biens et services auxquels ils sont habitu茅s dans leurs pays d鈥檕rigine.

Chahid Bendriss

    Print       Email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publi茅e. Les champs obligatoires sont indiqu茅s avec *

You might also like...

Maroc : Le projet de TGV pose probl猫me

Read More →