Loading...
You are here:  Home  >  Actualit茅s  >  Current Article

A La Mecque, le monde musulman affiche ses divisions

By   /   14 ao没t 2012  /   No Comments

Par Chahid BENDRISS

Le pr茅sident iranien Mahmoud Ahmadinejad, 脿 son arriv茅e 脿 Djeddah (Arabie saoudite), le 13 ao没t, pour le sommet extraordinaire de l’OCI.

Le sommet extraordinaire de l’Organisation de la coop茅ration islamique (OCI), qui se concentrera sur la recherche d’une issue n茅goci茅e 脿 la crise syrienne, a d茅but茅 mardi 14 ao没t, 脿 La Mecque, en Arabie saoudite, en l’absence du principal int茅ress茅 : Damas. Ce sommet devrait surtout mettre en lumi猫re le schisme du monde musulman.

Officiellement, l’OCI doit favoriser la solidarit茅 et l’entraide entre les pays musulmans. Mais, dans les faits, le dossier syrien r茅v茅lera la guerre d’influence 脿 laquelle se livrent par procuration la principale puissance chiite, l’Iran, et les sunnites men茅s par l’Arabie saoudite. Lors de la r茅union pr茅paratoire, lundi, les chefs de la diplomatie des pays de l’OCI ont demand茅 la suspension de la Syrie, 脿 laquelle s’est oppos茅 l’Iran.

Cr茅茅e en septembre 1969 脿 Rabat dans un contexte de guerre froide – dans lequel les Etats-Unis cherchaient 脿 faire contrepoids 脿 la Ligue arabe, alors sous influence de la gauche nationaliste arabe -, l’OCI, qui compte 57 Etats membres, s’est donn茅e pour objectifs d’艙uvrer 脿 茅liminer la discrimination raciale, 脿 consolider la lutte des musulmans pour la sauvegarde de leur dignit茅, notamment.

芦聽Conservatrice et r茅actionnaire聽禄, elle ne p猫se pas sur la g茅opolitique de la r茅gion, critique Karim Emile Bitar, g茅opolitologue et sp茅cialiste du monde arabe 脿 l’Institut des relations internationales et strat茅giques (IRIS). L’OCI reste 芦聽fragilis茅e par l’opposition chiite-sunnite en son sein聽禄, ajoute-t-il. La r茅union de La Mecque n’y 茅chappera pas.

聽禄 LE BAL DES HYPOCRITES 芦聽

Lors de ce sommet, l’Iran de Mahmoud Ahmadinejad se retrouve sans alli茅 v茅ritable, hormis l’Irak, face aux pays sunnites, qui soutiennent l’opposition syrienne.

芦聽Ahmadinejad a d茅cid茅 de s’y rendre pour d茅fendre son seul alli茅 arabe, conscient de ce qu’il pourrait perdre si Damas tombait : les canaux d’approvisionnement du Hezbollah libanais et l’ouverture sur la M茅diterran茅e. Il joue tous ses r锚ves de puissance聽禄, juge Karim Emile Bitar.

Les espoirs de trouver un accord au sommet de l’OCI sont minces. Les enjeux g茅ostrat茅giques sont trop importants. 芦聽Aucune partie n’est pr锚te 脿 c茅der un centim猫tre. Les 茅v茅nements sont all茅s trop loin en Syrie pour qu’un accord puisse 锚tre trouv茅. Ce sera encore le bal des hypocrites, entre puissances qui se d茅testent聽禄, affirme le chercheur.

D’autant qu’au facteur confessionnel s’ajoutent les enjeux 茅conomiques : 芦聽Face aux sanctions sur le p茅trole iranien, impos茅es par les Etats-Unis, les Saoudiens augmentent leur production de p茅trole, ce qui exacerbe les tensions.聽禄

Chahid Bendriss

    Print       Email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publi茅e. Les champs obligatoires sont indiqu茅s avec *

You might also like...

Les probl猫mes entre le Maroc et l’Algerie datent de l’茅poque des Idrissides

Read More →