Loading...
You are here:  Home  >  Actualités  >  Current Article

Maroc: le Chef du gouvernement reconnait ses limites

By   /   21 mai 2012  /   No Comments

Lors d’une interview accordée au Journal espagnol « El Pais » rapportée par sa livraison de ce lundi 21 mai 2012, le Chef du Gouvernement marocain, Mr. Ben Kirane a estimé qu’il  ne gouverne pas, mais seulement, il gère le gouvernement, et c’est le Roi qui est le dépositaire par excellence du pouvoir.

En réponse à la question de savoir s’il y a possibilité de comparer la cohabitation des deux têtes de l’exécutif français avec la situation des deux instances exécutives au Maroc, il a rétorqué qu’il n’y a aucune comparaison à faire dans ce cas ; puisque dans ce pays, il n’y a pas de cohabitation entre le Chef de l’Etat et le Chef  du Gouvernement comme ça peut exister en France. Selon Mr. Ben Kirane, la majorité dispose d’une partie du pouvoir et c’est le Roi qui est le Chef de l’Etat. Quant au Gouvernement, il est appelé à travailler avec lui suivant les stipulations constitutionnelles.

Interpellé sur la désignation de Mr. Ali Al Hima comme Conseiller du Roi en dépit qu’il a de mauvais rapports avec les islamistes, Mr. Ben Kirane a déclaré qu’ « au Maroc, le Chef du Gouvernement détient un certain pouvoir, mais c’est le Roi qui est le dépositaire principal de ce pouvoir, et c’est en ce sens qu’il intervienne dans les décisions du Chef du Gouvernement et qu’il puisse désigner le conseiller qui lui convient ».

Sur ses rapports avec le Conseiller Royal, Mr. Ben Kirane a précisé qu’ils « n’étaient pas des ennemis ». « Certes, nous avons des divergences, mais nous œuvrons pour les dissiper et construire des rapports convenables, parfois nous y réussissons, parfois nous n’y arrivons pas », a-t-il ajouté. Et Mr. Ben Kirane de continuer : « quant à ma relation avec le Roi, elle évolue convenablement. Il est très aimable avec moi et il me fait confiance». Le Chef du Gouvernement a reconnu par la suite qu’ « au Maroc, il n’a pas une monarchie parlementaire et que les marocains de tout bords ne veulent pas changer cette situation ». Il tenu à préciser que « le Roi détient son pouvoir de son statut d’Emir Al Mouminines » (Prince des croyants) et que dans notre pays il n’y a pas de séparation entre le Palais et l’Eglise et qu’ils sont unis par un lien religieux avec la personne du Roi ». Selon Mr. Ben Kirane « les européens devront cesser de nous comparer à eux ».

    Print       Email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You might also like...

LE MYTHE DE L’IDENTITÉ ARABO-MUSULMANE

Read More →