Loading...
You are here:  Home  >  Actualités  >  Current Article

Maroc: l’utilisation par Chabat d’ânes portant cravates lors d’une manifestation est considérée comme une atteinte à l’image du pays

By   /   2 octobre 2013  /   No Comments

Chabat et les annesL’utilisation de bourriques et d’ânes lors d’une manifestation à Rabat a constitué “une atteinte et une défiguration de l’image du Maroc à l’échelle internationale”.

Par Chahid BENDRISS

C’est en ces propos que le chef du gouvernement a commencé dimanche son intervention à Moulay Yaacoub, en tirant à boulets rouges sur l’Istiqlal et son secrétaire général Hamid Chabat. Selon lui, “les Marocains ont atteint un degré de maturité et savent distinguer entre les sérieux et les Baltajiya.”

Nos hommes politiques ne ratent aucune occasion, devant les caméras, avec les journalistes pour fustiger leurs rivaux. Dimanche, c’est le chef du gouvernement, Abdelilah Benkirane, qui a qualifié la marche organisée le 22 septembre par le parti de l’Istiqlal à Rabat, d’“atteinte et de défiguration de l’image du Royaume à l’échelle internationale”. Abdelilah Benkirane qui s’exprimait à Moulay Yaacoub, à l’occasion de la campagne électorale tenue dans le cadre des élections partielles, suite à l’invalidation du siège de cette circonscription, a implicitement accusé le parti de la Balance de corrompre quelques manifestants. Selon ses propos, les militants du Parti de la justice et du développement (PJD) qui se sont mobilisés, “sont venus de leur propre gré, contrairement à ceux qui se mobilisent pour 50 et 100 dirhams”. Il s’est même adressé aux quelques supporters de l’Istiqlal, venus assister à son discours. “Je sais que vous êtes ici pour nous déranger. Nous ne vous dérangeons pas, parce que nous respectons tout le monde. Mais je sais qu’on vous a payé pour venir nous gêner. Je ne suis pas ici pour le siège vacant, mais pour prouver que je n’ai pas peur d’affronter le peuple.” Abdelilah Benkirane, le chef du gouvernement et patron du parti de la Lampe n’a pas manqué de souligner que “la bataille au Maroc aujourd’hui est entre ceux qui veulent la réforme et les corrompus, qui veulent aujourd’hui renverser le peuple”. “Votre présence ici est la preuve que le PJD travaille pour ce pays, ses investissements et ses citoyens les plus démunis. Je sais que je prends des décisions très difficiles, mais ma responsabilité est de sortir notre pays de cette tempête, et de surmonter les problèmes financiers. Nous ne sommes pas venus pour vous vendre l’illusion et vous mentir, en disant que nous allons vous ramener la mer à Fès!” Revenant sur les accusations de Hamid Chabat, secrétaire général de l’Istiqlal, le chef du gouvernement a estimé que “les Marocains ont atteint un degré de maturité et savent distinguer entre les sérieux et les Baltajiya.” Pour lui, “plus cette personne, (Hamid Chabat, NDLR) continue d’insulter les membres du PJD, plus ce parti restera en haut”. De quoi occuper le chef de file de l’Istiqlal encore quelques jours. Finalement, Abdelilah Benkirane en aura besoin. Des rumeurs évoquent, une fois de plus, une réunion qui devra se tenir lundi ou mardi au Palais royal. Il faut dire que cette saga de formation du Cabinet Benkirane II commence vraiment à agacer l’opinion publique. ….

    Print       Email
  • Published: 8 ans ago on 2 octobre 2013
  • By:
  • Last Modified: octobre 8, 2013 @ 12:33
  • Filed Under: Actualités, Maghreb

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You might also like...

LE MYTHE DE L’IDENTITÉ ARABO-MUSULMANE

Read More →