, ,

266 Vues

Terrorisme : les vrais suspects dans l’attentat de Boston, seraient plutôt deux frères d’origine tchétchène

Les deux frères tchétchènes, véritables suspects dans l'affaire des explosion de Boston

 

 

Les deux frères tchétchènes, véritables suspects dans l'affaire des explosion de Boston
Les deux frères tchétchènes, véritables suspects dans l’affaire des explosion de Boston

Par Sami Sherif

Après les rumeurs propagées par nombre de supports d’information américains sur une possible implication de deux jeunes marocains dans l’attentat à l’explosif ayant eu lieu près de l’endroit où devait se terminer le marathon de Boston le mardi 16 de ce mois, une dépêche émanant de la chaîne américaine NBC indique  que les deux véritables suspects  seraient plutôt deux frères originaires du Caucase, et auraient plus précisément des origines tchétchènes. Selon NBC, il s’agit en premier lieu de  Tsarnaev

, âgé de 26 ans et né en Russie et serait

Le jeune marocain Salah Eddine  suspecté au départ par certains milieux d'être impliqué dans cette affaire, mais ayant été innocenté par la police de son quartier
Le jeune marocain Salah Eddine soupçonné à tord  par certains milieux d’être impliqué dans cette affaire, mais ayant été innocenté par la police de son quartier. Le pauvre, il a du passer de très mauvais moments!

 

 

décédé ce vendredi matin après avoir été touché par un policier qui voulait l’arrêter et son frère  Dzhokar Tamerlan, qui à présent est recherché par plus de 9000 policiers le traquant sur l’ensemble du territoire des Etats-Unis.

D’après une page du site internet de de la prestigieuse université du Massachusetts  où il est inscrit, ce  jeune tchétchène de  19 ans qui serait  né quant à lui au Kirghizistan, aurait bénéficié lui aussi d’une bourse américaine pour étudier au sein cette université.

Dès lors la thèse d’une éventuelle implication de marocains dans cet attentat meurtrier est éloignée. Les deux jeunes marocains, dont les photos ont circulé hier dans la presse et les réseaux américains ont passé des moments terribles dès qu’ils se sont aperçus que leurs noms et leurs photos circulaient sur internet. Dans leurs réactions immédiates, ils se sont dit innocents tout en se disant prêts à se mettre à la disposition des autorités américaines pour d’éventuelles interrogatoires. D’ailleurs, l’un deux, le plus jeune? en l’occurrence Salah Eddine  Barhoum, s’est lui-même présenté à ces autorités et a effectivement passé 25 minutes à l’arrondissement de police le plus proche de chez lui. Il a été immédiatement relâché par les autorités qui ont examiné son cas.

A présent, nous concluons que si  les noms et les photos de jeunes marocains résidents aux USA ont été cités dans la presse et sur des réseaux sociaux américains, cela s’est révélé une pure intoxication et de la manipulation méprisante de la part de nombre milieux qui veulent sournoisement que ce soient nécessairement des arabes ou de maghrébins qu’il faudrait montrer comme véritables suspects. Les milieux sionistes ne seraient pas étrangers à cette tentative de faire impliquer deus de nos citoyens dans cette affaire macabre.

Sami Shérif

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Tunisie : l’anthropologue Salem Ben Ammar interpelle les tunisiens sur le résultat de leur révolution

Maroc-Usa-Onu : ni le défit d’un grand ami, ni les magouilles onusiennes ne peuvent venir à bout de la détermination du pays de l’Arganier!