, ,

971 Vues

Maroc : un terrible accident de circulation sur la dangereuse route de Ouarzazate

Le tronçon le plus dangereux de la route Marrakech -Ouarzazate, il s'étend sur 146 km!

Par Sami SHERIF

Quarante deux morts et 25 blessés graves, tel est le bilan provisoire de l’accident  qui a eu lieu sur la route entre Marrakech et Ouarzazate aujourd’hui tôt la matinée.  L’état défectueux de la route réputée être des plus dangereuse dans le monde de par son étroitesse,  ses virages tordus et des ravins qui l’avoisinent, est à l’origine de l’accident. Un autocar qui transportait 78 voyageurs à Marrakech depuis Zagora voulant s’engager dans un virage, a perdu ses freins. Le conducteur qui ne pouvant éviter le pire en a averti les passagers qui se sont mis immédiatement en alerte et se sont mis à citer des versets du Coran. L’autocar  s’est précipité alors dans un profond ravin. Un long bouchon s’est produit juste après de par et d’autre de la route gênant la  circulation des ambulances qui ont accouru vers le lieu de la catastrophe.

La route a connu dans le passé d’autres accidents du même genre. Il y a à peine deux ans, deux autocars pleins de touristes français avaient connu le même sort. Depuis lors, des voix ne se sont pas arrêtées de crier haut et fort; à qui veut les entendre, la gravité de ce parcours long de quelque 140 km de part et d’autre du col du Tichka et la nécessité de refaire ce tronçon mortel.

 

Le tronçon le plus dangereux de la route Marrakech -Ouarzazate, il s’étend sur 146 km!

De l’avis du Ministre marocain des Transports et de l’Equipement, « cette route est plutôt en parfait état et ce qu’il faut est la maîtrise de la vitesse ». Ailleurs, que ce soit chez le public, les transporteurs ou  la presse, l’avis est tout autre : il s’agit plutôt d’une route très délicate où la conduite y reste  toujours hypothétique!

Récemment, un mouvement s’est fait connaître pour réclamer à l’Etat une urgente intervention pour qu’une solution soit trouvée au problème posé par l’état de cette route.  « STOP TGV pour un Tunnel à Tichka », est l’intitulé de sa page web.  Pour ce mouvement, il serait urgent de commencer par la réalisation de l’ancien  projet de tunnel  sous le col, dont les travaux avaient été menés par les français en 1954, mais qui ont été suspendus en 1955 à la veille de l’indépendance. Le tunnel dont les études avaient montré qu’il ne sera long que de 10 km et large d’à peine 9,60 m, ne coûtera suivant les estimations actualisées que quelques 2,2 milliards de dhs, soient dix fois moins que la ligne de TGV Tanger – Casablanca.

Sami Shérif

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

« Sortez-nous de cette crise… maintenant! », de Paul Krugman (…)

Maroc : Abouayoub Hassan, le technocrate croyant encore à sa destinée politique